Étudiants de la Bible

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

L'expression Étudiants de la Bible désigne le nom adopté par un mouvement chrétien millénariste[1] et restaurationniste qui a émergé à partir des enseignements et du ministère de Charles Taze Russell, le fondateur de la Société Watch Tower. Les membres du mouvement se sont diversement définis eux-mêmes comme Étudiants de la Bible, Étudiants internationaux de la Bible, Étudiants de la Bible associés, ou Étudiants de la Bible indépendants.

Un certain nombre de schismes se sont développées au sein des congrégations des Étudiants de la Bible associés à la Société Watch Tower Bible entre 1909 et 1932.[2][3] La scission la plus importante s'est produite en 1917 après l'élection de Joseph Franklin Rutherford en tant que président du la Watch Tower deux mois après la mort de Russell. Un schisme débuta avec le remplacement controversé par Rutherford de quatre directeurs du conseil d'administration de la Société et la publication du livre Le Mystère Accompli sans avoir été approuvé au préalable par le conseil d'administration.

Des milliers de membres ont quitté la Watch Tower dans les années 1920 en partie à cause de l'échec des prophéties de Rutherford pour l'année 1925, l'accroissement de la désillusion avec ses nombreux changements doctrinaux et organisationnels, et sa campagne pour un contrôle centralisé du mouvement.[2] William Schnell, auteur et ancien Témoin de Jéhovah, affirme que les trois quarts des Étudiants de la Bible originaux qui s'était associés avec la Société Watch Tower en 1921 avait quitté le mouvement en 1931.[4][5][6] En 1930, Rutherford déclara que "le nombre total de ceux qui se sont retirés de la Société (...) est relativement importante".[7]

Entre 1918 et 1929, plusieurs factions ont formé et se sont détachées de l'organisation, notamment le mouvement des Standfasters, l'Institut Biblique Pastoral , le Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque fondé par Paul Johnson, et l' Association des Étudiants de la Bible de l'Aurore. Il s'agit de groupes qui sont pour certains conservateurs et prétendent être de vrais disciples de Russell, et pour d'autres plus libéraux, affirmant que le rôle de Russell n'est pas aussi important que le croyait auparavant. Le groupe de Rutherford conserva le contrôle de la Société Watch Tower et adopta le Nom de Témoins de Jéhovah en juillet 1931. L'effectif mondial cumulé des groupes des Étudiants de la Bible indépendants de la Société Watch Tower est estimé à moins de 75 000.[8][9]

Genèse du mouvement

Avec Barbour

En 1869, Russell assista à une présentation par le prédicateur adventiste Jonas Wendell,[10][11] lui-même influencé par les Millérites,[12] et peu après commença à fréquenter un groupe d'étude biblique adventiste à Allegheny, en Pennsylvanie, et dirigé par George Stetson. Russell reconnut l'influence de pasteurs adventistes, notamment George Storrs, une vieille connaissance de William Miller, et participant semi-régulier au groupe d'étude biblique d'Allegheny.[13]

Au début de janvier 1876, il rencontra les prédicateurs adventistes indépendants Nelson Barbour et John Paton, éditeurs de la revue Herald of the Morning. Barbour et Paton convainquirent Russell que le Christ était revenu invisiblement en 1874.[12][14][15][16] Russell fournit alors un soutien financier à Barbour et devint co-éditeur du magazine de ce dernier, le Herald of the Morning; tous deux publièrent conjointement The Three Worlds (1877), principalement écrit par Barbour.[17] Certains concepts exposés dans le livre sont toujours enseignés par le mouvement des Étudiants la Bible et par les Témoins de Jéhovah, notamment la période de 2520 ans appelé "temps des Gentils", prédit pour fin de 1914. Déviant de la plupart des Seconds adventistes, le livre enseignait que la terre ne serait pas brûlée lorsque le Christ reviendrait, mais que l'humanité depuis Adam finirait par être ressuscitée sur terre avec la possibilité d'atteindre la vie éternelle humaine parfaite, si les gens étaient obéissants. Le livre énonçait également une attente selon laquelle tous les "saints" seraient enlevés aux cieux en avril 1878.[12][18]

Russell a continué à développer ses interprétations de la chronologie biblique. En 1877, il a publié 50 000 exemplaires de la brochure The Object and Manner of Our Lord's Return, enseignant que le Christ reviendrait de façon invisible avant la bataille d'Armageddon. En 1878, il adopta le point de vue adventiste selon lequel le "temps de la fin" avait commencé en 1799,[19] et que le Christ était revenu invisiblement en 1874[20] et avait été couronné au ciel en tant que roi en 1878. Russell croyait que 1878 marquait également la résurrection de la "saints" qui étaient morts et la chute de "Babylone", qu'il enseignait comme étant le jugement final de Dieu de la chrétienté infidèle.[21][22] La date d'octobre 1914 a été avancée comme étant celle de la fin d'une période de moisson qui devrait aboutir au début d'Har-Maguédôn, qui se manifesterait par l'émergence de l'anarchie dans le monde et le déclin et la destruction de la société civilisée.[23][24]

Russell a rompu avec Barbour en juillet 1879 à cause de la doctrine de l'expiation substitutive et commença à publier son propre magazine mensuel, Zion's Watch Tower and Herald of Christ's Presence (maintenant connu sous le nom La Tour de Garde annonçant le Royaume de Jéhovah), et les deux hommes se répondirent mutuellement au travers de leurs publications afin de rallier à leur point de vue les lecteurs.[12][25]

Au début de 1881, Russell prédit que les églises ("Babylone") allaient commencer à s'effondrer et que l'enlèvement des saints aurait lieu cette année-là, bien qu'ils resteraient sur ​​la terre ne tant qu'êtres spirituels matérialisés.[12] En 1882, il souligna son point de vue non-trinitaire, affirmant que la doctrine n'est pas enseignée dans la Bible.[12]

Les lecteurs de La Tour de Garde formèrent une trentaine de groupes d'étude biblique dans sept États des États-Unis en 1879-1880, chaque congrégation élisant son propre ancien. En 1880, Russell visita les ecclesias afin de diriger des séances d'étude de six heures, enseignant à chaque congrégation comment effectuer des études bibliques.[12][26]

Autres influences

En plus de Russell, les autres influences antérieures aux Étudiants de la Bible incluent:

Fondation

De la Société Watch Tower

En 1881, la Zion's Watch Tower Tract Society fut créée comme une association administrative non incorporée dans le but de diffuser des tracts des écrits, des traités doctrinaux et des bibles, avec Russell comme secrétaire et William Henry Conley comme président. Trois ans plus tard, le 15 décembre 1884, Russell devint président de la Société quand elle fut légalement constituée en Pennsylvanie[27] (La Société fut rebaptisée Watch Tower Bible and Tract Society en septembre 1896).[28] Russell écrivit de nombreux articles, livres, brochures et sermons, qui, au moment de sa mort, totalisèrent 50 000 pages imprimées, avec près de 20 millions d'exemplaires de livres imprimés et distribués à travers le monde. En 1886, il écrivit le premier livre de ce qui devint une série de six volumes bibliques appelée Millennial Dawn, plus tard rebaptisée Études dans les Écritures, qui présentèrent les doctrines fondamentales du mouvement. En conséquence, les Étudiants de la Bible étaient parfois appelés les Millennial Dawnists.

Russell demanda 1000 prédicateurs en 1881, et encouragea tous ceux qui étaient membres du "corps du Christ" à prêcher à leurs voisins, afin de rassembler le "petit troupeau" des saints tandis que la grande majorité de l'humanité aurait l'occasion de gagner le salut au cours du règne de 1000 ans du Christ.[12] Les partisans de Russell se réunirent en congrégations autonomes afin d'étudier la Bible via les publications de la Watch Tower. Russell rejeta l'idée d'une organisation formelle comme étant "totalement inutile" pour ses disciples et déclara que son groupe n'avait pas de registres des noms de ses membres, pas de credo, et pas de nom de groupe.[29] Il écrivit en février 1884: "Quel que soit le nom par lequel les hommes peuvent nous appeler, cela ne nous importe pas... nous nous appelons tout simplement chrétiens".[30] Les anciens et les diacres furent élus par les congrégations et Russell toléra une certaine latitude de croyances parmi les membres. Il s'opposa à des procédures disciplinaires formelles par les anciens de la congrégation, affirmant que c'était au-delà de leur autorité,[31] recommandant plutôt qu'un individu qui poursuivait une mauvaise voie soit jugé par toute la congrégation, qui pourrait finalement "lui retirer sa fraternité" si le comportement indésirable continuait.[32] L'excommunication ne signifiait pas le malfaiteur devait être évité en toutes circonstances sociales ou par tous les étudiants de la Bible, mais que la communion serait limitée.[33] Dès 1895, Russell encouragea les congrégations à étudier sa série de livres Études dans les Écritures, paragraphe par paragraphe, pour bien discerner le plan de Dieu pour l'humanité. En 1905, il recommanda de remplacer les études bibliques verset par verset par ce qu'il a appelé les "études béréennes", effectuées sur la base de sujets qu'il avait choisis.[12]

La Société Watch Tower ouvrit des filiales à l'étranger, à Londres (en 1900),[34] en Allemagne (en 1903), et en Australie et en Suisse (en 1904).[35] Le siège de la Société fut transférée à Brooklyn, New York, en 1909.

En janvier 1914, le Étudiants de la Bible commencèrent à effectuer des présentations publiques du Photo-Drame de la Création qui présentait l'avis de Russell sur le plan de Dieu depuis la création de la terre jusqu'à l'administration du Royaume de Dieu sur terre. Le Photo-Drame représentait alors une avancée significative dans la production cinématographique puisqu'il synchronisait des images animées avec des enregistrements audio diffusés par des phonographes. L'assistance mondiale aux projection dépassa les neuf millions en 1914.

De l'Association Internationale des Étudiants de la Bible

En 1910, Russell introduisit le nom de 'International Bible Students Association' comme moyen d'identifier sa communauté mondiale de groupes d'étude biblique. Il écrivit:[36]

"Maintenant, dans la providence du Seigneur, nous avons pensé à un titre approprié [qui] (...) représente assez bien nos sentiments et les efforts. Nous sommes des étudiants de la Bible. Nous accueillons tous les gens du peuple de Dieu à s'unir à nous dans l'étude. Nous croyons que le résultat de ces études est béni et unificateur. Nous recommandons donc que les petites classes partout et les plus grandes adoptent ce style irréprochable et qu'elles l'utilisent dans les colonnes publicitaires de leurs journaux. Ainsi des amis partout sauront les reconnaître lors de la visite des villes étrangères."

Russell expliqua que l'association serait dirigée et gérée par la People's Pulpit Association qui, à son tour, représentait la Watch Tower Bible & Tract Society. En utilisant les publications de la Watch Tower, toutes les classes des Étudiants de la Bible s'identifiaient donc avec l'Association et étaient autorisés à utiliser le nom de l'International Bible Students Association dans le cadre de leurs réunions. Le nom a également été utilisé dans la publicité et lors de la tenue des conventions des Étudiants de la Bible.

Dispute pour la présidence

Voir aussi Crise de succession de 1917

Russell décéda le 31 octobre 1916, dans un train à Pampa, au Texas, lors d'une tournée à travers le pays. Le 6 janvier 1917, le membre du conseil et conseiller juridique de la Société Joseph Franklin Rutherford fut élu président de la Société Watch Tower, sans opposition, lors de la convention de Pittsburgh. Rutherford annonça alors la publication du livre Le Mystère Accompli qui, selon lui, était un volume posthume des Études dans les Écritures de Russell.[37] Les By-Laws adoptés tant par la Convention de Pittsburgh que par le conseil d'administration établirent que le président serait le directeur exécutif et directeur général de la Société, en lui donnant la pleine charge de ses affaires dans le monde entier.[38]

En juin, quatre des sept directeurs de la Société Watch Tower — Robert H. Hirsh, Alfred I. Ritchie, Isaac F. Hoskins, et James D. Wright — reconnurent avoir commis une erreur en approuvant des pouvoirs élargis de la gestion par Rutherford,[39] affirmant que ce dernier était devenu autocratique.[39] En juin, Hirsch tenta d'annuler le nouveau règlement et de récupérer les pouvoirs de gestion du président,[40] mais Rutherford affirma plus tard affirmé qu'il avait alors détecté une conspiration parmi les administrateurs qui souhaitaient reprendre le contrôle de la Société.[41] En juillet, Rutherford obtint un avis juridique d'un avocat de Philadelphie comme quoi les quatre administrateurs de la Société n'étaient pas reconnus comme tels d'un point de vue juridique. Le 12 juillet, Rutherford combla ce qu'il prétendait être quatre postes vacants au conseil d'administration en nommant administrateurs Alexander Macmillan, W. E. Spill, John Bohnet et George H. Fisher.[42] Entre août et novembre, les quatre directeurs évincés publièrent une série de brochures, accusant l'autre camp de conduite ambitieuse, perturbatrice et malhonnête. Ils affirmèrent également que Rutherford avait demandé à tous les travailleurs du Béthel de signer une pétition le soutenant et menaçant de licenciement tous ceux qui refusaient.[43]

À la mi-1919, environ un Étudiant de la Bible sur sept avait choisi de quitter la Watch Tower plutôt que d'accepter la direction de Rutherford,[44] formant des groupes tels que le mouvement des Standfasters, le Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque de Paul Johnson, et l'Institut Biblique Pastoral.[45] On estime que près des trois quarts des Étudiants de la Bible de 1921 avaient quitté le mouvement en 1931 pour protester contre le rejet par Rutherford de nombreux enseignements de Russell. Finalement, le 26 juillet 1931, lors d'une convention à Columbus en Ohio, la Société Watch Tower dirigée par Rutherford adopta le nom de Témoins de Jéhovah pour désigner ses adeptes.[46][47]

Étudiants de la Bible associés

Les groupes composant l'Associated Bible Students, qui adhèrent aux enseignements de Charles Taze Russell, incluent notamment des les Étudiants de la Bible indépendants, les Standfasters, et les Étudiants de la Bible de l'Aurore. Les congrégations sont autonomes et peuvent ne pas avoir des contacts avec d'autres congrégations, bien que beaucoup d'entre elles le fassent. Si l'on excepte la Société Watch Tower, les Étudiants de la Bible de l'Aurore forment collectivement le plus grand groupe issu du mouvement des Étudiant la Bible.

Institut Biblique Pastoral

Voir article détaillé Institut Biblique Pastoral

En 1918, les anciens administrateurs tinrent la première convention des Étudiants de la Bible indépendants de la Société Watch Tower. Lors de la deuxième convention quelques mois plus tard, le groupe appelé Institut Biblique Pastoral fut fondé. Ce dernier a publié The Herald of Christ's Kingdom, édité par R.E Streeter. Bien que la publication de la revue continue, le groupe a essentiellement disparu, conservant toutefois un comité de rédaction de publication du magazine.

Institut Biblique Béréen

L'Institut Biblique Béréen (BBI) se sépara officiellement de la Société Watch Tower en 1918. Le groupe ont publié The Voice et le magazine People's Paper. Les congrégations existent toujours, mais le nombre de tous les Étudiants de la Bible en Australie est estimée à moins de 100.

Standfasters

Voir article détaillé Standfasters

En décembre 1918, Charles E. Heard et d'autres estimèrent que l'indifférence de Rutherford concernant l'achat de bons de guerre était une perversion des enseignements pacifistes de Russell, et constituaient un compromis. En conséquence, ils fondèrent le mouvement des Etudiants de la Bible qui tiennent fermes, également connus sous le nom de Standfasters, à Portland, Oregon. En 1923, un groupe dissident connu sous le nom de la Société de la Voix d'Élie fut fondé par John A. Herdersen et C.D. McCray en 1923. Les effectifs du mouvement diminuèrent avec le temps.

Étudiants de la Bible de l'Aurore

En 1928, Norman Woodworth quitta la Société Watch Tower, après avoir été en charge de leur ministère par radio. Woodworth créa un programme indépendant de radio des Étudiants de la Bible appelé Frank et Ernest. Le financement fut fourni par la congrégation des Étudiants de la Bible de Brooklyn et la diffusion se poursuivit dans les années 1980. En 1931, Woodworth et autres fondèrent l' Association des Étudiants de la Bible de l'Aurore (Dawn Bible Students Association) qui reprit la publication des Études dans les Écritures que la Société Watch Tower avait officiellement cessé d'imprimer en 1927. Ce groupe publia une brochure, The Bible Students Radio Echo, pour assurer le suivi d'intérêt dans le programme diffusé par radio puis, à partir de 1931, le magazine L'Aurore.

Libres Étudiants de la Bible

Croyants de la Nouvelle alliance

Voir article détaillé Nouvelle alliance

En 1905, Paul Johnson, pèlerin proche de Russell, fit remarquer à ce dernier que ses doctrines sur la Nouvelle alliance avait subi un changement complet: jusqu'en 1880, il avait enseigné que la Nouvelle Alliance serait inaugurée seulement après le dernier des oints soit enlevé au ciel,[48] mais en 1881, il avait écrit qu'elle était déjà en vigueur.[49][50] Russell réexaminé la question et en janvier 1907 écrivit plusieurs articles de La Tour de Garde réaffirmant sa position de 1880, à savoir que "la nouvelle alliance appartient exclusivement à l'âge qui vient",[51] en ajoutant que l'église n'avait pas de médiateur. Il a également enseigné que les oints se joindraient au Christ comme "héritiers conjoints" et médiateurs adjoint durant le millénium.[52]

Le 24 octobre 1909, anciens secrétaire-trésorier de la Watch Tower, Ernest Henninges, qui était alors directeur de la filiale australienne basée à Melbourne, écrivit Russell une lettre ouverte de protestation essayant de le persuader d'abandonner l'enseignement, et appelant les étudiants de la Bible à en examiner la légitimité. Russell refusa, Henninges et la majorité de la congrégation de Melbourne quittèrent le mouvement de Russell pour former les Croyants de la Nouvelle Alliance. Des centaines des 10 000 Étudiants de la Bible américains ont également abandonné la Watch Tower.[53] Le groupe, qui se désigne aussi de façon informelle comme Libres Étudiants de la Bible, a publié le magazine The Kingdom Scribe jusqu'en 1975. Actuellement connu sous le nom d'Église des Étudiants de la Bible Béréens, le groupe compte environ 200 membres.

Association Chrétienne Millénaire

En 1928, l'Association Italienne des Étudiants de la Bible de Hartford, C.T., abandonna son soutien à la Société Watch Tower et finalement fonda l'Association Chrétienne Millénaire (Christian Millennial Fellowship) qui servit de société d'édition. En 1940, il commença à publier The New Creation, a Herald of God's Kingdom. La maison d'édition déménagea à New Jersey, avec des filiales en Australie, Autriche, Angleterre, Ghana, Allemagne, Inde, Italie, Japon et Roumanie. Toutefois, quelques années plus tard, le groupe commença à être influencé par les écrits de Henninges et McPhail et écarta la majorité des écrits de Russell comme étant des erreurs. Gaetano Boccaccio, leader du groupe depuis sa création jusqu'à sa mort en 1996, s'était associé à la Watch Tower 1917. Aujourd'hui, le groupe est dirigée par Elmer Weeks.

Témoins de Jéhovah

Les Étudiants de la Bible qui se soumirent à la direction de Rutherford au sein de la Watch Tower furent connus sous le nom de Témoins de Jéhovah en 1931 et comptent actuellement 7,5 millions de membres. La Société Watch Tower reste l'organe administratif du mouvement, mais les croyances et la structure organisationnelle divergent considérablement de ce que Russell avait édifié.[54] Les publications jéhovistes prétendent que le terme 'Étudiants de la Bible' est synonyme de Témoins de Jéhovah,[55] et que ceux qui quittèrent la mouvement pendant la présidence de Rutherford constituaient le "mauvais esclave" de Matthieu 24:48-51.[56] La Société Watch ne reconnaît pas l'existence d'autres groupes issus des Étudiants de la Bible (les très rares fois où elle le fait, elle qualifie les schismes de "sectes"),[57] se présentant comme un groupe uni qui n'aurait pas connu la fragmentation des églises de la chrétienté. De même, elle présente les fondateurs de schismes de l'organisation — souvent d'anciens dirigeants de la Watch Tower sur lesquels elle ne peut pas faire l'impasse dans son histoire officielle — comme ayant "abandonné la vérité" (ou une expression similaire), jugeant donc a priori qu'ils n'avaient aucune légitimité à agir de la sorte.

Autres groupes

Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque

Après son éviction de la Watch Tower, Paul Johnson, qui croyait avoir été désigné par Dieu comme étant le successeur spirituel officiel de Russell, fonda le Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque en 1919. Sa mort en 1950 entraina un désaccord interne sur son rôle en tant qu'enseignant choisi par Dieu et aboutit à la formation de nouveaux groupes dissidents, comme l'Association des Étudiants de la Bible de l'Épiphanie, et le Mouvement Missionnaire Intérieur de Laodicée. Johnson fut succédé par son associé Raymond Jolly. Le groupe est aujourd'hui actif dans une cinquantaine de pays.

Amis de l'Homme

Alexandre Freytag, directeur du bureau de la Société Watch Tower en Suisse, commença à publier ses propres points de vue en utilisant l'équipement d'impression de la Société Watch Tower. En 1919, il fut évincé de la Société Watch Tower par Rutherford puis, en 1920, il fondé un mouvement aujourd'hui connu sous les noms d'Assemblée philanthropique des Amis de l'Homme et d'Église du Royaume de Dieu. Le groupe publie deux revues: Le Moniteur du Règne de justice et Journal pour tous.

Voir aussi

Ressources sur le sujet

Références

  1. Arrowup.png Crompton, Robert (1996) (anglais), Counting the Days to Armageddon: Jehovah's Witnesses and the Second Presence of Christ, Cambridge: James Clarke & Co, p. 12 (ISBN 0227679393)
  2. 2,0 et 2,1 Penton 1997, pp. 43–62
  3. Arrowup.png Rogerson, 1969, p. 52
  4. Arrowup.png Schnell, William J. (1956) (anglais), Thirty Years a Watchtower Slave, Baker, Grand Rapids, cité par Rogerson, 1969, p. 52
  5. Arrowup.png Les chiffres de l'assistance au Mémorial en 1925 (90 434) et en 1928 (17 380) sont détaillés dans Les Témoins de Jéhovah dans les desseins divins (anglais), 1959, Watch Tower Bible & Tract Society, pp. 110,312,313)
  6. Arrowup.png Wills, 2006, p. 167, cite La Tour de Garde (anglais), 1er décembre 1927, p. 355, dans laquelle Rutherford parle du "large pourcentage" des Étudiants de la Bible originaux qui avaient alors quitté le mouvement.
  7. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 15 novembre 1930, p. 342, col. 1
  8. Arrowup.png Present Truth (février 2006) (anglais), Mouvement Missionnaire Intérieur Laïque, p. 9-13
  9. Arrowup.png Pocket Dictionary of North American Denominations, 2004, p. 79, ed. Drew Blankman, Todd Augustine: "A smaller group rejected Rutherford's leadership and became the Dawn Bible Student's Association and in the late 1980s had a membership of about 60000."
  10. Arrowup.png Watch Tower Bible & Tract Society 1993, p. 43
  11. Arrowup.png Wendell, Jonas (anglais), The Present Truth or Meat in Due Season, format pdf. L'année 1873 y était identifiée comme la date du retour visible du Christ.
  12. 12,0, 12,1, 12,2, 12,3, 12,4, 12,5, 12,6, 12,7 et 12,8 Penton, 1997, pp. 13–46
  13. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1906, citée par Penton, 1997, p. 17
  14. Arrowup.png Barbour, Nelson H. (1871) (anglais), Evidences for the Coming of the Lord in 1873: or the Midnight Cry. Barbour avait à l'origine prédit une retour visible du Christ pour 1873, mais lorsque cela ne s'est pas accompli, il conclut que le Christ était revenu de façon invisible en 1874 en se basant sur l'Emphatic Diaglott de Benjamin Wilson.
  15. Arrowup.png Barbour, Nelson H. (mars 1874) (anglais), The Midnight Cry and Herald of the Morning, voir section "Our Faith."
  16. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 15 juillet 1906, R3822. Russell y expliqua comment il avait accepté l'idée d'un retour invisible du Christ en 1874, idée venant de Barbour dans Harvest Gatherings and Siftings
  17. Arrowup.png Bien que le livre porte les noms des deux auteurs, l'historien James Penton note que dans les premiers numéros de La Tour de Garde (anglais), Russell se réfère à plusieurs reprises à Barbour comme étant l'auteur du livre. Dans La Tour de Garde (anglais) du 15 juillet 1906, Russell dit que le livre avait été "principalement écrit par M. Barbour".
  18. Arrowup.png Barbour, Nelson H.; Russell, Charles T. (1877) (angais), The Three Worlds, pp. 184,185
  19. Arrowup.png Russell, Charles T. (1890) (anglais), Que ton Royaume vienne, Watch Tower, p. 23: "The 'Time of the End,' a period of one hundred and fifteen (115) years, from A.D. 1799 to A.D. 1914, is particularly marked in the Scriptures."
  20. Arrowup.png Watch Tower Bible & Tract Society, 1993, pp. 631,632
  21. Arrowup.png Russell, Charles T. (1890) (anglais), Que ton Royaume vienne, Watch Tower, pp. 305-08
  22. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), avril 1883, R474,475, article "The Consummation of Our Hope": "This spuing out, or casting off, of the nominal church as an organization in 1878, we then understood, and still proclaim, to be the date of the commencement of Babylon's fall..."
  23. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), juillet 1881, article "Future Work and Glory"
  24. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 15 janvier 1892, R1355, article "Things to Come--And The Present European Situation"
  25. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1er juillet 1879. Dans ce premier numéro du magazine, Russell expliqua, de son point de vue, sa séparation d'avec Barbour.
  26. Arrowup.png Rogerson, 1969, p. 12
  27. Arrowup.png Holden, Andrew (2002) (anglais), Jehovah's Witnesses: Portrait of a Contemporary Religious Movement, Routledge, p. 18
  28. Arrowup.png Pierson et autres, 1917, p. 22
  29. Arrowup.png Franz, Raymond (2002), À la recherche de la liberté chrétienne, Atlanta: Commentary Press, chapitre 4
  30. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), février 1984
  31. Arrowup.png Jones, Leslie W. (1917) (anglais), What Pastor Russell Said, p. 346, cité par Penton, 1997, p. 31: "The Lord's word does not authorize any court of Elders, or anyone else, to become busybodies. This would be going back to the practices of the Dark Ages during the Inquisition and we would be showing the same spirit as did the inquisitors."
  32. Arrowup.png Russell, Charles T. (1904) (anglais), La Nouvelle Création, Watch Tower Bible & Tract Society, pp. 289,290
  33. Arrowup.png Penton, 1997, p. 31
  34. Arrowup.png WTBTS (1959) (anglais), Les Témoins de Jéhovah dans les desseins divins, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 32
  35. Arrowup.png Réveillez-vous! (anglais), 22 décembre 2000, article "The First One a Hundred Years Ago"
  36. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), avril 1910
  37. Arrowup.png Woodworth, Clayton; Fisher, George (1917) (anglais), Le Mystère Accompli, préface, p. 5: "This book may properly be said to be a posthumous publication of Pastor Russell."
  38. Arrowup.png Pierson et autres, 1917, pp. 5,6
  39. 39,0 et 39,1 Pierson et autres, 1917 p. 4
  40. Arrowup.png Rutherford, août 1917, p. 12
  41. Arrowup.png Rutherford, août 1917, pp. 23,24
  42. Arrowup.png Rutherford, août 1917, pp. 14,15
  43. Arrowup.png Pierson et autres, 1917 p. 9
  44. Arrowup.png Watch Tower Bible & Tract Society, 1975, pp. 93,94
  45. Arrowup.png Rogerson, 1969, p. 39
  46. Arrowup.png Rogerson, 1969, pp. 55,56
  47. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1er octobre 1931, p. 291, article "A New Name":
    "Since the death of Charles T. Russell there have arisen numerous companies formed out of those who once walked with him, each of these companies claiming to teach the truth, and each calling themselves by some name, such as "Followers of Pastor Russell", "those who stand by the truth as expounded by Pastor Russell," "Associated Bible Students," and some by the names of their local leaders. All of this tends to confusion and hinders those of good will who are not better informed from obtaining a knowledge of the truth."
  48. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), mars 1880, article "The Three Great Covenants"
  49. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), septembre 1887, article "The New Covenant vs the Law Covenant"
  50. Arrowup.png Wills, 2006, pp. 63–68
  51. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1er janvier 1907, pp. 9,10, article "The Mediator of the New Covernant"
  52. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), janvier 1909, article "The Word Mediator Used Differently"
  53. Arrowup.png Penton, 1997, p. 42
  54. Arrowup.png Whalen, William J. (1962) (anglais), Armageddon Around the Corner: A Report on Jehovah's Witnesses, New York: John Day Company, pp. 207–09
  55. Arrowup.png La Tour de Garde, 1er janvier 2007, p. 12, article "Une vie bénie grâce à de bons choix": "un membre des Étudiants de la Bible, comme on appelait alors les Témoins de Jéhovah..."
  56. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1er avril 1955, article "Part 7—New Administration Amid World War I"
  57. Arrowup.png WTBTS (1980), Annuaire des Témoins de Jéhovah, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 50
  • Cet article est traduit à partir de l'article anglais de Wikipédia "Bible Student movement", en date du 13 décembre 2011.