Albert Schroeder

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Albert D. Schroeder (7 avril 1911 - 8 mars 2006) a été membre du Collège Central pendant 32 ans.

Biographie d'après les écrits jéhovistes

Né à Saginaw (Michigan, États-Unis) de parents luthériens, Schroeder fut converti aux Étudiants de la Bible après avoir été influencé par sa grand-mère maternelle. En 1928, il assista à sa première assemblée à Detroit, puis fit des études économiques, linguistiques et techniques qu'il arrêta le 15 juin 1932 pour devenir pionnier. Il se fit baptisé le 24 juillet 1932 à Vandercook Lake.

Lors de l'entrée en guerre des États-Unis, il ne bénéficia pas de l'exemption militaire par le gouvernement britannique. Le 24 août 1942, il fut arrêté et escorté à bord du navire britannique S.S. Hilary ; le 10 septembre, il arriva à New York. Il fut invité le 9 septembre 1932 à travailler au Béthel de Brooklyn, d'abord à l'imprimerie, puis au bureau du service du champ. Le 11 novembre 1937, Rutherford lui proposa la fonction de surveillant de filiale. Il fut nommé secrétaire de l'École biblique de Guiléad et président du comité qui allait l’organiser[1]. Il a participé à plusieurs remises de diplôme d'étudiants de classes de l'École de Guiléad[2] et à la formation des anciens dans l'École du ministère du Royaume.

En 1955, il rencontra une Témoin de Jéhovah née en 1920, diplômée de la première classe de Guiléad en 1943, missionnaire depuis douze ans et servant à la Ferme du Royaume depuis janvier 1956. Ils se marièrent en août 1956 et leur fils, Judah Ben, naquit en février 1958. En novembre 1974, il fut invité à faire partie du Collège Central.

Regards extérieurs aux TJ

Selon Raymond Franz[3] et William Cetnar[4], tous deux anciens membres de l'organisation ayant vécu de nombreuses années au Béthel de Brooklyn, Albert Schroeder fit partie du Comité de traduction de la Bible éditée par la Société Watchtower, la Traduction du Monde Nouveau des Saintes Écritures. Toujours d'après Raymond Franz[5], lors de la réunion du Collège Central de Brooklyn du 5 mars 1980, trois de ses membres, dont Albert Schroeder, ont proposé de fixer une nouvelle date de départ à la « génération » mentionnée par Jésus en Matthieu 24:34 et qui verrait Har-Maguédôn, en remplacement de la date de 1914. La date proposée était 1957, année marquant le début de l'ère spatiale avec le lancement du spoutnik soviétique[6]. Cette proposition a été rejetée. Accompagné de son fils Judah-Ben, Albert D. Schroeder invita le docteur Gabriele Yonan dans un des restaurants les plus huppés d'Allemagne. Au cours du repas, il a proposé à ce docteur de lui payer le voyage en Italie pour suivre la conférence du Centre d'étude sur les nouvelles religions (CESNUR) se déroulant en 1998 à Turin[7]. Le 8 mai 1980, c'est Schroeder qui a téléphoné à Raymond Franz pour l'informer qu'il était désormais considéré par l'organisation comme un apostat.

Références

  1. Arrowup.png Les Témoins de Jéhovah - Prédicateurs du Royaume de Dieu, 1993, p. 95
  2. Arrowup.png La Tour de Garde, 1er décembre 1985, p. 23; Réveillez-vous !, 22 août 198, p. 26; La Tour de Garde, 15 février 1978, p. 31; Réveillez-vous !, 22 février 1978, p. 26; Réveillez-vous !, 8 décembre 1960, p. 7; La Tour de Garde, 1954, p. 41
  3. Arrowup.png Crisis of Conscience, Raymond Franz, 4è édition, Commentary Press, Atlanta, 2004, p. 56
  4. Arrowup.png Témoignage de William Cetnar, sur Info-sectes
  5. Arrowup.png Crisis of Conscience, Raymond Franz, Commentary Press, Atlanta, 1983, p. 219
  6. Arrowup.png Photocopie de plan de discussion proposé lors de la session du Collège Central du 5 mai 1980
  7. Arrowup.png Conversation privée, docteur Yonan, septembre 1998, Turin, Italie, sur "Le mode de vie des chefs jéhovistes", sur TJ-Recherches