Aluminium

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
L'Âge d'Or, 23 septembre 1936, p. 803
L'Âge d'Or, 8 septembre 1937, p. 771
L'Âge d'Or, 8 septembre 1937, p. 773

À partir des années 1920 et pendant plusieurs décennies, de articles accompagnés de caricatures furent publiées dans le périodique L'Âge d'Or — ancêtre de Réveillez-vous! — afin de mettre en garde les lecteurs contre l'utilisation d'ustensiles de cuisine en aluminium. En effet, cette matière était présentée comme étant responsable de nombreux cancers et empoisonnements causant des décès. Se faisant le porte-parole de la pseudo-science de l'époque, le périodique s'appesantit longuement sur cette question, publiant de nombreux articles principalement écrits par un dentiste presbytérien farouchement opposé à l'utilisation de l'aluminium en cuisine. Toutefois, le périodique cessa de promouvoir ce point de vue radical vers la fin des années 1950.

Auteurs des articles

La majorité des articles en question furent écrits par Charles Truax Betts (décédé le 19 décembre 1959), un dentiste presbytérien de Toledo (Ohio, USA) qui lança sa croisade anti-aluminium aux USA par l'intermédiaire du périodique, et qui s'opposait également aux vaccinations, à l'utilisation du fluor dans l'eau ainsi qu'à l'aspirine. Selon Timothy White, "les dangers de l'utilisation d'ustensiles de cuisine en aluminium et de la vaccination furent imprimés avec force à ses lecteurs [ceux de L'Âge d'Or]" parce que Clayton Woodworth, l'éditeur du magazine, était friand de pseudo-médecine.[1]

Ayant analysés les articles publiés dans L'Âge d'Or sur les dangers de l'aluminium et leurs auteurs, le professeur Jerry Bergman conclut: "Ces articles et des histoires ont été manifestement écrits par des gens qui étaient extrêmement naïfs et avaient peu ou aucune formation en médecine et en sciences."[2]

Maux attribués et impact

Au travers de ses articles, la Watch Tower a attribué à l'aluminium toutes sortes de maladies, incluant les maux de tête, le cancer du cœur et du poumon, les taches brunes, les maux à l'estomac, les ulcères, la méningite cérébrospinale, le choc anaphylactique, les vomissements, les vertiges, les céphalées, les crises cardiaques même par les enfants, la cécité, les troubles rénaux, les tumeurs, l'amygdalite, l'anthrax, les furoncles, la paralysie, les évanouissements, l'épuisement, les éruptions cutanées, l'asthme, le rhume des foins, la folie, l'anémie, etc.[2]

L'historien James Penton déclare que ce genre d'articles eut des répercussions sur le comportement des Témoins de l'époque vis-à-vis de l'aluminium: par exemple, ceux-ci avaient l'habitude de présumer que, s'il étaient malades après avoir mangé dans un restaurant ou un café, c'était à cause de l'utilisation d'ustensiles de cuisine en aluminium, et non à cause de la nourriture elle-même.[3]

Fréquence

Ce genre d'article était extrêmement fréquent dans le magazine, comme le relève un ouvrage de 2009 traitant de l'histoire de la réaction à la politique du gouvernement américain sur ​​le fluorure, qui déclare que la croisade de la Watch Tower contre l'aluminium a duré un demi-siècle et qu'"incroyablement, L'Âge d'Or a publié plus de 130 articles s'insurgeant contre les ustensiles en aluminium entre 1925 et 1969".[4]

Toutefois, cette critique de l'aluminium déclina après la mort de Woodworth et vers la fin de vie de Betts le principal promoteur de ces idées, soit environ entre 1950 et 1957. En effet, les Réveillez-vous! de l'année 1949 mentionnent 41 fois l'aluminium, puis seulement 15 fois pour l'année 1950, avec une seule allusion sur une mauvaise utilisation de l'aluminium. Le chiffre tombe à trois pour l'année 1957, et aucune d'entre elle ne concerne la santé; il remonte à six pour l'année 1958, l'une de ces mentions stipulant que la marchandise en aluminium est "taboue" dans un prétendu remède contre le cancer (RV (anglais), 8 avril 1958, p. 19), et une autre présentant positivement l'aluminium "utilisé dans le dessalement de l'eau" (RV (anglais), 8 septembre 1958, p. 12). En 1959, il n'y avait que deux mentions de l'aluminium et en 1960, il n'y en avait que trois mentions, et les cinq étaient neutres. Cette critique obsessionnelle des objets en aluminium a disparu des colonnes des numéros ultérieurs du Réveillez-vous![5]

Articles dans les publications

La liste ci-dessus est très loin d'être exhaustive. Toutes les publications listées font référence à l'édition anglaise.

Publication et date Auteur Description du contenu et commentaire
L'Âge d'Or, 7 mars 1925, pp. 359-63, article "Is Aluminum a Poison? An Opinion" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 16 novembre 1927, pp. 107-10, article "Disease and Early Grave via the Modern Kitchen" William Held
L'Âge d'Or, 21 mars 1928, p. 397,398, article "The Aluminum Poisoning at Punxsutawney" Clayton J. Woodworth "Plusieurs abonnés de L'Âge d'Or font leur vie en vendant de la marchandise en aluminium, ou en tout cas ils étaient abonnés, mais ils ont laissé entendre que, puisque nous avons dit quelque chose au sujet de leurs affaires, nous ne sommes plus bon à rien, (...) parce qu'ils ont sous la main les avis nécessaires des "trois médecins responsables" qui savent tout, et même si des millions sont rendus malades et meurent (...), nous ne devons pas dire un mot sur ​​le sujet. Tout cela nous effraie beaucoup, et nous promettons de ne rien publier de plus sur cette question jusqu'à ce que nous avons la prochaine occasion."
L'Âge d'Or, 2 mai 1928 p. 495, article "Benefits of a Change of Diet" Nils S. Hansen
L'Âge d'Or, 8 août 1928, pp. 710-13, article "An Opinion Upon Aluminum Kitchen Utensils" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 8 août 1928, p. 713, article "No Mere Opinion on Aluminum" Emmet Baxter
L'Âge d'Or, 10 septembre 1928, pp. 814-16, article "Answer to Dr. Morris Fishbein" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 10 septembre 1928, p. 816, article "Playing a Mean Trick on a Kid" Charles W. Fraser
L'Âge d'Or, 3 octobre 1928, p. 16, article "Aluminum in City Drinking Water" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 14 novembre 1928, p. 114,115, article "Cancer Caused by Chemical Poisons"[6] Charles Truax Betts "J'ai transféré mon lot d'aluminium de la cuisine à la pile ordure. En peu de temps notre alimentation a commencé à être digeste, les douleurs sont parties, et tous deux nous avons une très bonne santé pour les personnes de notre âge."
L'Âge d'Or, 12 décembre 1928, pp. 172,173, article "Lightning Workers" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 9 janvier 1929, p. 244, "The Way of the Reformer" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 1929, p. 436, article "Some Unusual Sources and Results of Aluminum Poisoning"[6] "Ce poison doit être excrété par le corps par les intestins ou les reins, et ainsi, dans le nettoyage du corps, vous le trouvez en dernier dans l'anus et l'urètre et parfois dans la prostate. Si les intestins agissent pleinement et complètement et de deux à trois fois par jour, comme ils le devraient, alors ce poison peut passer à travers le corps sans trop de mauvais effets. Mais si les intestins sont paresseux, alors vous obtenez un chargement (...), jusqu'à ce que chaque organe dans le corps soit empoisonné et finalement sorte par des ulcères, etc. (...) La même chose est vraie pour le cancer. (...) Ainsi, après la syphilis, [l'aluminum] est la source la plus commune de toxémie."
L'Âge d'Or, 26 juin 1929, pp. 623-27, article "Is 'Sodium Aluminum Sulfate' Alum?" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 7 août 1929, pp. 720,721, article "Organic Aluminum is a Poison Too" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 21 août 1929, pp. 754-56, article "Do Aluminum Kitchen Utensils Have a Clean Bill of Health?" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 18 septembre 1929, pp. 824,825, article "Coffee Poisoning by Aluminum" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 2 octobre 1929 p. 20, article "One More for the Un-Scientific American" Mae Gage
L'Âge d'Or, 16 octobre 1929, p. 52, "Aluminum Causes Death of Twins" Charles W. Fraser
L'Âge d'Or, 12 novembre 1929, p. 107[6] En cas d'organes malades, il est recommandé ceci: "Guérissez-les en corrigeant votre alimentation. Évitez l'utilisation d'ustensiles de cuisine en aluminium et les levures d'alun puisqu'ils ils sont nuisibles à votre santé, empoisonnant votre sang."
L'Âge d'Or, 16 avril 1930, p. 462, article "A Good Joke On Cancer" H.M. Burnham
L'Âge d'Or, 1930, p. 350[6] "À la suite de la publication de la vérité salutaire sur le sujet, il y a moins de gens achètent maintenant des ustensiles de cuisine en aluminium qu'auparavant. Il y a aussi une baisse prononcée du taux de décès par cancer. Plus d'aluminium utilisé: de nombreux cancers. Moins d'aluminium utilisé: moins de cancers."
L'Âge d'Or, 14 mai 1930, pp. 527,528, article "Answer the Worlds Greatest Food Authority" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 28 mai 1930, p. 650, article "If You Like Aluminum, Go To It" J.A. Foote
L'Âge d'Or, 15 octobre 1930, p. 49, article "Aluminum Cooking Recipes" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 27 mai 1931, p. 588, article "An Easy Road To Health" Florence Bowers
L'Âge d'Or, 24 juin 1931, p. 628, article "How to Test An Aluminum Cooking Utensil" Charles Truax Betts
L'Âge d'Or, 28 octobre 1931, p. 54[6] "Dr Wiley et Dr Cushman ont simplement analysé la nourriture pour l'aluminium, et, parce qu'ils n'ont trouvé que de petites quantités ou de simples traces d'aluminium dans les aliments suspectés, conclurent que les personnes partageant ces aliments ne pourraient pas devenir empoisonnés par ce moyen, tandis que Dr Love et Dr Betts trouvèrent chacun des personnes intoxiquées et localisèrent ensuite le poison par des tests scientifiques dans à l'aluminium et dans la nourriture empoisonnée par l'aluminium."
L'Âge d'Or, 13 avril 1932, p. 442, article "Truth Sometimes Comes to the Surface Quickly" Charles Truax Betts "Les producteurs de marchandises en aluminium continuent d'annoncer que ceux qui sont opposés à la fabrication d'ustensiles de cuisine en aluminium ont tort, en dépit du fait que des rapports montrent qu'une telle marchandise a été utilisée dans 99% des cas d'empoisonnement". Puis l'article cite plusieurs exemples d'empoisonnement présenté comme étant le résultat de l'aluminium, et conclut en déplorant qu'un magazine national ait présenté, en décembre 1931, une série d'articles ayant présenté les ustensiles de cuisine en aluminium comme étant inoffensifs.
L'Âge d'Or, 26 octobre 1932, p. 35-38, article "Poisons Formed by Aluminum Cooking Utensils"[6] H.J. Force Les ustensiles de cuisine en aluminium sont qualifiés de "malédiction pour l'humanité" et il est précisé que "leur fabrication et leur utilisation devraient être interdites par la loi".
L'Âge d'Or, 23 novembre 1932, pp. 126,127, article "An M.D.'s Experience With Aluminum" Herald Archer
L'Âge d'Or, 27 février 1935, pp. 341-43, article "The Abundant Metal Again" R. H. Barber
L'Âge d'Or, 27 février 1935, p. 343, article "Poisoning by Aspirin" Charles Truax Betts, H.M. Burnham "Il a été noté que certains contractèrent un empoisonnement général systémique par l'ingestion d'aluminium qui s'était dissout de leurs ustensiles de cuisine ou avait été pris dans le corps en buvant l'eau du robinet ou en mangeant des produits de boulangerie contenant de des levures d'alun (aluminium). Beaucoup ont été complètement guéris par aucun autre traitement que l'arrêt de l'utilisation d'ustensiles de cuisine en aluminium et des produits d'alun."
L'Âge d'Or, 6 mai 1936, p. 506, article "Idiosyncrasy to Aluminum?" E. J. Dennison
L'Âge d'Or, 23 septembre 1936, pp. 803-12, article "Aluminum Poisoning Achievements" et "Aluminum Trust Guilty of Two More Murders"[6] C'était les sels d'aluminium qui ont tué les enfants, et qui sont en train de tuer tout le pays. (...) En attendant les "experts de la santé" remplissent les journaux et les magazines avec des photos et des histoires et des mensonges sur le fait que les ustensiles en aluminium sont suprêmement sains. C'est étonnant la capacité du peuple américain à avaler des mensonges. (...) Pour rendre la nourriture toxique (...), laissez-la reposer suffisamment longtemps dans le récipient en aluminium dans lequel elle cuit. (...) Il n'est pas surprenant de voir combien rapidement et efficacement le trust de l'[aluminium] se met à la tâche à dissimuler la vérité dans chacun de ces cas d'empoisonnement à l'aluminium? Tout ce qui était nécessaire pour cacher la vérité était d'utiliser le mot "bactérien" au lieu du mot "aluminium" (...). Mais ceux qui organisent et soutiennent cette propagande diabolique pour supprimer la vérité seront-ils capables de répondre au Dieu Tout-Puissant pour la souffrance et la misère dont ils sont la cause directe?"
L'Âge d'Or, 8 septembre 1937
L'Âge d'Or, 20 septembre 1937
L'Âge d'Or, 23 février 1938, pp. 11,12, article "Who are the Quacks?" Charles Truax Betts
Consolation, 20 avril 1938, p. 10, articles "Aluminium Homicide", "Cumulative Poison", "Aluminum Foil for Wrapping Food" et "The Proof of the Pudding" L. Grimwade, Clayton J. Woodworth Sont rapportés trois faits, les propos d'un médecin anglais déclarant qu'il constate un nombre important d'empoisonnement par l'aluminium, un article évoquant l'industrie florissante de l'aluminium et une lettre de lectrice déclarant que son pudding est devenu noir dans un récipient en aluminium. La page finie par une note des éditeurs pointant le fait que pendant 12 ans, chaque numéro a contenu une mise en garde sur l'aluminium et qu'il a fallu tout ce temps pour qu'une autre lectrice en soit persuadée. Les éditeurs se félicitent d'avoir soutenu cette "vérité".
Consolation, 21 septembre 1938, p. 11, article "Aluminum Dental Plate Did It" T.C. Broschears
Consolation, 21 septembre 1938, p. 11, article "Doctor Betts Confirms This" Irving Canover
Consolation, 21 septembre 1938, p. 11, article "Foxes and Mothers" Rose Husbands Crybush
Consolation, 22 février 1939, pp. 10,11, article "Does the Government Encourage Illness?" Charles Truax Betts
Réveillez-vous!, 8 janvier 1947, p. 23, article "Is Aluminum Poisonous?"[6] Colin Quackenbush (éditeur) "Parmi les premiers à découvrir les effets dommageables de l'aluminium sur l'organisme humain il y eut le Dr C.T. Betts, un dentiste avec un talent pour l'analyse. Les médecins l'avait abandonné. Il ne pouvait pas vivre beaucoup plus longtemps, lui ont-ils dit. (...) Un jour, lors du remplissage d'une tasse en aluminium à l'une de ces fontaines, il nota que l'eau était effervescente dans la tasse. (...) Il commença à associer le phénomène à l'aluminium et l'aluminium avec sa maladie. De retour chez lui, il cessa d'utiliser de l'aluminium dans sa cuisine pendant un moment pour voir. Il vit. L'aluminium disparut de la cuisine et la maladie disparut de chez le médecin."
Réveillez-vous!, 22 mai 1948, p. 11, article "Take Out Potatoes, Toss in Silver"[6] Colin Quackenbush (éditeur) "Si vous avez fait cuire vos pommes de terre ou toute légumineuses comme les pois ou les haricots, dans votre récipient en aluminium, prenez juste les légumes et jetez de l'argent dans l'eau dans laquelle ils étaient cuits. Tandis que vous être en train de manger vos légumes, le bouillon dans la casserole en aluminium sera en train de manger le ternissement de votre argenterie. (...) Le but en publiant cette nouvelle n'est pas seulement d'offrir une aide pratique à la cuisine de la ménagère. Une raison plus importante est d'attirer l'attention sur le rôle des ustensiles de cuisine en aluminium. Lorsque le bouillon de légumes entre en contact avec l'aluminium, une solution chimique est créée, qui est assez puissante pour manger la rouille de l'argent. Voulez-vous manger cette solution? Ne vous demandez pas si elle est également suffisamment puissante pour influer sur le système humain..."
Réveillez-vous!, 8 août 1949, p. 16, article "Inside Story About Aluminum"[6] Colin Quackenbush (éditeur) "Le Dr C.T. Betts, de Toledo, en Ohio, a mis en évidence des faits qui étaient dissimulés. Il découvrit (...) combien l'aluminium peut être préjudiciable. Il publia une intéressante brochure sur le thème "Comment le gouvernement a-t-il supprimé la vérité sur l'aluminium?" La brochure comprend une narration personnelle." Puis son exemple personnel de guérison, alors qu'il était condamné selon les médecins, est rapporté. "Il remarqua comment l'aluminium ou l'alun, mélangé avec de la soude et de l'acide sulfurique, était vendu comme levure pour faire du gaz dans la pâte. La même réaction chimique se produisit dans l'estomac lorsque l'aluminium qui était venu dans la nourriture entrait en contact avec les sucs gastriques."
Réveillez-vous!, 22 juin 1962, pp. 8-10, article "What About Aluminum Cooking Utensils?"[6] Colin Quackenbush (éditeur) "Que dire des ustensiles de cuisine en aluminium? ... À l'heure actuelle, la grande majorité des autorités dans les domaines médical et scientifique a donné à l'aluminium une note plutôt claire de santé." Puis l'article cite un rapport qui se termine ainsi: "Il n'y a aucune raison de s'inquiéter au sujet des dangers pour la santé humaine provenant des utilisations actuelles bien établies et vastes de ces produits." (...) Pour les ministres chrétiens, surtout, il est bon de noter que, en dehors de manger ce qu'ils ont trouvé bon pour eux, il y a d'autres choses d'une importance beaucoup plus grande que la nourriture matérielle."

=> Pourtant, n'était-ce pas la Société Watch Tower elle-même qui accordait une importance excessive à cette question, et ceci pendant des décennies?

Voir aussi

Ressources sur le sujet

Références

  1. Arrowup.png Wills, Tony (2006, 2è éd.) (anglais), A People for His Name: A History of Jehovah's Witnesses and an Evaluation, Morisville: Lulu Enterprises, p. 110 (ISBN 978-1-4303-0100-4)
  2. 2,0 et 2,1 Bergman, 2004
  3. Arrowup.png Penton, James M. (1997, 2è éd.) (anglais), Apocalypse Delayed: The Story of Jehovah's Witnesses, Toronto: University of Toronto Press, p. 66 (ISBN 0-8020-7973-3)
  4. Arrowup.png Freeze, R. Allan; Lehr, Jay H. (29 avril 2009) (anglais), The Fluoride Wars: How a Modest Public Health Measure Became America's Longest Running Political Melodrama], Wiley-Blackwell, pp. 132 (ISBN 978-0470448335)
  5. Arrowup.png Jehovahs Witness Net (2010) (anglais), "How long did the Watchtower Society's campaign against aluminium last?", jehovahs-witness.net. Consulté le 22 septembre 2011
  6. 6,00, 6,01, 6,02, 6,03, 6,04, 6,05, 6,06, 6,07, 6,08, 6,09 et 6,10 Quotes