Apostat

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme négatif "apostat" est employé par la Société Watch Tower pour désigner ceux qui sont considérés comme des "renégats" vis-à-vis de "l'organisation de Dieu sur Terre" qu'elle estime incarner.

Ainsi, tout adepte ayant manifesté des doutes persistants ou exposé à une ou plusieurs personnes des critiques à l'encontre des doctrines ou des comportements de la Watchtower peut être considéré comme apostat. Considérée comme le pire péché qui soit, l'apostasie sans repentir est punie chez eux non seulement de promesses de colère divine particulièrement virulentes, mais aussi dans le présent par une mesure d'exclusion quand l'adepte ne ne s'est pas déjà retiré de lui-même.

Comme le prouve les exclusions qui se sont déroulés au siège mondial à Brooklyn en 1981, exclusions qui ont inclus des personnes comme Raymond Franz et Edward Dunlap, ceux qui sont considérés comme "apostats" par l'organisation sont en réalité des adeptes qui ont simplement exprimé des désaccords doctrinaux avec l'organisation, parfois simplement dans un cadre privé. Peu importe que leurs critiques soient étayées par des preuves bibliques convaincantes, ils seront rejetés de toutes manières par leurs coreligionnaires avec davantage de vigueur que ceux qui sont partis ou ont été exclus pour une faiblesse. Cela démontre aussi que la loyauté envers l'organisation prime sur la recherche de vérité et que les TJ sont en réalité soumis à une organisation terrestre, et non à la Bible.

Les publications jéhovistes contiennent une description effrayante de l'"apostat", description destinée à effrayer les adeptes et ainsi à les amener à ne même pas prendre connaissance des critiques formulées contre l'organisation.

Comme il n'est pas possible pour un TJ de penser que quelqu'un puisse partir par honnêteté intellectuelle, les adeptes suspectent toujours les apostats d'avoir de mauvais mobiles et de partir pour des raisons peu avouables (se soustraire aux obligations définies par l'organisation et/ou se livrer à des pratiques contraires au règles jéhovistes). De ce fait, il y a fréquemment des rumeurs mensongères destinées à salir la réputation de l'"apostat" afin de justifier ces départs qui sont particulièrement dérangeants, car si les vraies raisons étaient connues, elles démontreraient que l'organisation n'est pas dirigé par l'esprit saint qu'elle revendique et qu'elle enseigne ce qu'elle sait pertinemment être des mensonges. Par exemple, à propos des exclusions de Brooklyn de 1981, un bruit courut comme quoi les coupables commettaient l'homosexualité.

Ainsi, tandis que celui qui a été exclu pour inconduite sexuelle ou alimentaire est simplement appelé à être oublié tant qu'il ne manifeste pas de désir de se repentir, un apostat en revanche est l'objet d'une détestation toute particulière, du fait sans doute qu'il ne paraît pas être passé du côté du monde en raison d'une faiblesse charnelle mais par choix délibéré.

La Watch Tower demande expressément à ses adeptes de ne pas fréquenter, lire ou écouter les apostats, comme le prouve La Tour de Garde, 15 mai 2012, p. 26:

"Méfions-nous notamment de l'apostasie. Celui qui tombe dans l'apostasie commet un péché qui le rend indigne de glorifier Dieu (Deut. 13:6-9). Refusons donc tout contact avec les apostats et quiconque se dit frère mais déshonore Dieu. Ce principe vaut aussi pour un membre de notre famille (1 Cor. 5:11). Tenter de réfuter les arguments d’apostats ou de personnes qui critiquent l'organisation de Jéhovah ne nous sera d’aucun profit. En lisant leurs écrits, que ce soit sur Internet ou sur papier, nous mettrions en danger notre spiritualité."

Voilà qui est surprenant de la part d'une organisation prétendant détenir la "Vérité"... Les adeptes ne sortiraient-ils pas grandis d'une confrontation avec des opposants, si réellement ils possèdent la "Vérité" révélée par Dieu? En réalité, la Watch Tower étant incapable de répondre à différents points controversés ni de prouver la fausseté de certaines accusations, elle n'a d'autre choix que de cacher ces informations à ses adeptes, désirant à tout prix que ceux-ci restent dans la plus grande ignorance. En déclarant qu'il est inutile de "tenter de réfuter les arguments d'apostats" — sans toutefois énoncer une quelconque raison à cette recommandation — et que la "spiritualité" serait ainsi mise en danger, elle confirme que les critiques adressées à son encontre risqueraient de porter atteinte à sa crédibilité si les adeptes les examinaient.

Liens externes

  • Les apostats vus par les TJ d'un forum : " Aller sur les sites d'apostats c'est comme fouiller dans des poubelles. Que notre souris d'ordinateur ne se transforme pas en un rat d'égouts. " (Citation d'un surveillant de district à une assemblée)
  • Éloge de l'apostasie : une défense de l'apostasie.