Avortement

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Tout comme la très grande majorité des Églises chrétiennes, les Témoins de Jéhovah condamnent fermement l'avortement dans leurs publications, à tel point qu'une fidèle qui accepterait une interruption volontaire de grossesse serait passible d'une exclusion de l'organisation.

Position des Témoins de Jéhovah

En accord avec son interprétation de la Bible, la Société Watch Tower a toujours rejeté l'avortement.[1][2] En 1970, l'une de leurs publications a en effet déclaré:[3] "Un avortement dans le but de se débarrasser d'un enfant indésirable revient à détruire volontairement une vie humaine."

Réveillez-vous! a souvent contenu des articles qui se proposaient de décrire le processus de procréation et les facteurs psychologiques et physiologiques qui interviennent dans la naissance d'un enfant, attribuant systématiquement ce prodige à Dieu.[4]

Les Témoins reconnaissent que la Bible ne mentionne pas directement l'avortement provoqué par un procédé médical; de ce fait, lorsque certaines traductions bibliques contiennent le mot 'avortement', cela fait référence à une fausse couche ayant sans doute des causes naturelles. Toutefois, ils estiment que la Bible condamne indirectement cette pratique. Par ailleurs, bien qu'ils considèrent l'avortement comme un péché grave, les Témoins de Jéhovah n'essaient pas d'imposer légalement leur point de vue moral,[5] à l'exemple des Protestants et des Juifs. Si une loi autorise l'avortement dans le pays où ils se trouvent, ils ne cherchent pas à la faire abolir, même s'ils ne l'approuvent pas.[1]

Dans le livre réservés aux anciens, Prenez garde à vous-mêmes et à tout le troupeau, l'avortement est inclut dans la liste des motifs d'exclusion.

Un sondage sur les religions a été effectué aux États-Unis en juin 2008 par le Pew Forum on Religion & Public Life. À la question "l'avortement devrait-il être illégal dans tous les cas ou la plupart des cas?", 77% des Témoins de Jéhovah ont donné une réponse affirmative, ce qui est le pourcentage le plus élevé des groupes religieux étudiés.[6]

Arguments de la Watch Tower contre l'avortement

Le mouvement les arguments et les versets bibliques suivants:

Compréhension de Exode 21:22,23

Dans la Traduction du Monde Nouveau des Saintes Écritures, les versets d'Exode 21:22, 23 sont rendus comme suit:

"Si des hommes sont aux prises et qu’ils heurtent une femme enceinte et que ses enfants sortent, mais sans qu’il se produise d’accident mortel, il faudra lui imposer sans faute une indemnité (...). Mais s'il se produit un accident mortel, alors tu devras donner âme pour âme."

Pour les Témoins de Jéhovah, ce texte signifierait que, dans l'Israël antique, une amende était imposée en cas d'accident provoquant une naissance prématurée de l'enfant parce que sa mère avait été blessée. Toutefois, en cas de choc mortel, la Loi mosaïque condamnait à donner "âme pour âme". Toutefois, quelques autres versions de la Bible traduisent ce texte d'une manière qui laisse à penser que le texte se soucie de la femme uniquement, et non du fœtus (si le choc provoquait un avortement sans autre dommage pour la femme, le coupable était simplement frappé d'une amende), ce qui indiquerait que l'avortement n'était pas aussi grave que les Témoins de Jéhovah le prétendent lorsqu'ils affirment que l'expression "âme pour âme" peut faire référence à l'enfant à naître. De ce fait, la Watch Tower met en avant d'autres versions susceptibles de corroborer son point de vue (traduction littérale figurant dans le texte interlinéaire hébreu-anglais du Docteur G. R. Berry, traduction de la version grecque de la Septante).[10]

Cas particuliers

Dans le cas où une femme enceinte encourent un danger à cause de sa mauvaise santé (diabète, hypertension, maladie cardio-vasculaire) et qu'on lui conseille l'avortement, la Watch Tower enseigne à ses adeptes qu'il faut malgré tout préserver le fœtus pour les raisons suivantes:[11]

  • Toute femme enceinte court un certain risque et certaines d'entre elles meurent pendant la grossesse ou au moment de l’accouchement;
  • Inversement, la plupart des femmes enceintes, même celles qui courent un danger très grave, survivent à la naissance de leur enfant;
  • Le médecin peut se tromper dans son diagnostic;
  • S'il faut choisir entre la vie de la mère et celle de l'enfant, ce n'est qu'au moment de l'accouchement qu'il faut se décider;
  • Cette situation est rarissime, compte tenu des progrès médicaux.

Un avortement en cas de diagnostic d'un enfant à naître aveugle, malformé ou trisomique n'est à leurs yeux pas non plus justifié. Ainsi, certains parents Témoins de Jéhovah peuvent élever un enfant ayant un sérieux handicap, ce qui peut être particulièrement éprouvant pour eux et pour l'enfant lui-même.

Toutefois, si le traitement d'une maladie (cancer du col de l'utérus) provoque la mort du fœtus, ou si une opération de l’ablation de la trompe de Fallope avant sa rupture alors qu'un ovule fertilisé s’y est implanté, la Watch Tower estime qu'il ne s'agit pas d'un avortement, car dans le premier cas c'est un soin, et dans le second cas l’œuf n'est pas viable et la mère court un risque certain.[12]

Bien qu'il puisse être tout à fait concevable de rejeter l'avortement lorsque l'on revendique une orientation chrétienne, il est en revanche tout à fait incohérent d'accorder une telle importance à un embryon au nom du caractère sacrée de la vie, lorsque dans le même temps on fait l'apologie de la mort en martyr d'enfants d'une dizaine d'années par suite de refus d'une transfusion sanguine (cf. Réveillez-vous! de 1994). Cela revient à dire qu'un être vivant n'ayant pas encore conscience de sa propre existence est plus précieux qu'un humain entièrement constitué, doté de facultés intellectuelles et aimé depuis des années par ceux qui le connaissent.

Références

  1. 1,0 et 1,1 Penton, James (1997, 2è éd.) (anglais), Apocalypse Delayed: The Story of Jehovah's Witnesses, Toronto: University of Toronto Press, pp. 152,202 (ISBN 0-8020-7973-3). Les notes citent en référence Auxiliaire pour une meilleure intelligence de la Bible, p. 22 ; La Tour de Garde, 1969, pp. 767,768
  2. Arrowup.png Religion Facts (anglais) "Ethics & Values of Jehovah's Witnesses", religionfacts.com:
    "Jehovah's Witnesses condemn abortion, teaching that life begins at conception and life is sacred to Jehovah."
  3. Arrowup.png La Tour de Garde, 1er août 1970
  4. Arrowup.png WTBTS (1993), Les Témoins de Jéhovah: Prédicateurs du Royaume de Dieu, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 183
  5. Arrowup.png Branch, Craig (anglais), "Watchtower teaches double standards":
    "The Watchtower Society does believe that human life begins at conception and that abortion is murder (Watchtower, 6/15/89, p. 29). But they do not become involved in taking a public stand against this abortion."
  6. Arrowup.png Pew Forum on Religion & Public Life (Juin 2008) (anglais), "U.S.Religious Landscape Survey — Religious Beliefs and Practices: Diverse and Politically Relevant", religions.pewforum.org, format pdf, p. 90. Consulté le 1er mars 2012
  7. Arrowup.png Réveillez-vous !, 8 avril 1988, p. 27, article "L'avortement - solution à la surpopulation ?"; ils citent Will Durant qui a écrit: "L’avortement et l’infanticide, qui décimaient la société païenne, étaient interdits aux chrétiens comme équivalant au meurtre."
  8. Arrowup.png Réveillez-vous !, 8 octobre 1990, p. 26, article "D’après la Bible... La vie humaine : Quand commence-t-elle ?"
  9. Arrowup.png Réveillez-vous !, 8 avril 1987, p. 14, article "L’avortement et 'la source de la vie'"
  10. Arrowup.png La Tour de Garde, 15 novembre 1977, p. 703, "Questions des lecteurs"
  11. Arrowup.png WTBTS (1985), Comment raisonner à partir des Écritures, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 41
  12. Arrowup.png La Tour de Garde, 1er juillet 1975, p. 415, "Questions des lecteurs"