Barbe

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Le port de la barbe fut diversement apprécié suivant les époques au sein du mouvement des Étudiants de la Bible, puis des Témoins de Jéhovah. Alors que sous la présidence de Charles Taze Russell, le fondateur de la Société Watch Tower, il n'y avait aucune objection à porter une barbe, cela fut largement découragé sous la direction de son successeur, Joseph Rutherford. Cette conception continue de perdurer au sein de la communauté des Témoins de Jéhovah, à tel point que cela peut avoir une incidence sur les "privilèges de service" auxquels un adepte masculin peut prétendre. Par ailleurs, dans les publications, Jésus fut présenté avec ou sans barbe en fonction des époques.

Historique

Époque de Russell

À l'époque de Charles Taze Russell, il était courant de porter la barbe, et le pasteur lui-même apparut toujours barbu. Plusieurs de ses proches collaborateurs l'étaient également, notamment William Conley, et cela n'était pas considéré comme contraire aux principes du christianisme. D'ailleurs, il était alors fréquent que les fidèles copient le style et l'apparence de leur leader charismatique, notamment en se laissant pousser la barbe.[1] Ce qui pouvait éventuellement poser problème n'était pas en soit le fait de porter la barbe, mais plutôt que celle-ci soit mal entretenue, comme le prouve la réaction indignée de Russell, par l'intermédiaire de son avocat lors du procès relatif au "blé miraculeux", lorsqu'une caricature de 1912 du Brooklyn Daily Eagle le présenta avec une barbe négligée.

Époque de Rutherford

Toutefois, sous la direction de Joseph Rutherford, le point de vue sur la barbe changea radicalement. L'historien James Penton rapporte que, dans les années 1930, être barbu fut arbitrairement considéré par Rutherford comme étant un signe de "vanité", "un attachement aux choses du monde et une rébellion",[1] ce qui n'empêcha pas bon nombre d'Étudiants de la Bible de longue date de refuser de se plier aux exigences du président en ne se rasant pas.[2] Étant dépité de constater qu'il ne bénéficiait pas de la même aura que son prédécesseur, Rutherford cherchait en fait à discréditer les pratiques qui étaient en vogue sous la présidence de Russell, et cette nouvelle position sur la barbe participait à la "dérussellisation" du mouvement, bien que les choses ne furent jamais présentées ainsi aux adeptes.[1] Rutherford lui-même ne portait pas de barbe, et il était important que ceux qui s'identifiaient à ses disciples se démarquent des groupes restés loyaux à Russell.

De ce fait, les Témoins furent fréquemment exhorter à se raser. Par exemple, l'ex-Béthélite William Schnell rapporte une anecdote impliquant le responsable de la filiale allemande de Magdebourg qui portait une longue barbe, similaire à celle que Russell arborait de son vivant — il s'agissait de Paul Balzereit.[3] Lorsque Rutherford visita l'Allemagne, le responsable demanda à ce dernier une nouvelle presse d'imprimerie tandis qu'ils étaient en train de dîner. Après avoir ignoré la demande pendant un moment, Rutherford lui répondit soudain: "Je t'achèterai la presse si tu enlèves cette chose", tout en pointant du regard et du doigt la barbe de son interlocuteur. Bien que choqué, le responsable s'exécuta docilement.[4] L'exactitude de cette anecdote est confirmée par sa présence dans l' Annuaire de 1974 qui rapportait ceci, affirmant que le rejet de la barbe était motivé par une volonté d'éviter tout culte en rapport avec Russell: "Rutherford (...) avait remarqué que depuis quelques années frère Balzereit s'était laissé pousser la barbe, qui était devenue semblable à celle de frère Russell. D'autres frères qui désiraient ressembler à frère Russell n’avaient pas tardé à suivre son exemple. Cette tendance risquait de donner naissance au culte de l'homme, ce que frère Rutherford désirait empêcher. Aussi, lors de sa visite suivante et devant toute la famille de la Maison de la Bible, il dit à frère Balzereit qu’il pouvait acheter la presse rotative mais à condition qu'il se rasât la barbe. Frère Balzereit accepta tristement et se rendit ensuite chez le barbier."[5] L'auteure Barbara Grizzuti Harrison rapporte le cas d'un homme qui déclara: "Les Témoins m'ont fait abandonner ma barbe. J'aimais ma barbe, mais les anciens m'ont dit que c'était mal, et j'ai pensé, le Christ a donné sa vie pour des gens qu'il ne connaissait même pas, alors qu'est-ce que c'est qu'une barbe?"[6]

Époque de Knorr

Sous la présidence de Nathan Knorr, le niveau d'éducation des adeptes s'éleva, et il y eut généralement une volonté de donner une image moins ringarde du mouvement. Le port de la barbe fut découragé, non sur une base biblique, mais plutôt parce que celle-ci apparaissait comme démodée et comme étant une habitude de vie des personnes appartenant aux niveaux sociaux les plus bas.

En 1962, un Tour de Garde se demandait si dans le paradis, des hommes porteraient encore la barbe, précisant que Dieu n'avait pas donné de réponse à ce genre de questions,[7] ce qui laissait entendre qu'il n'y avait pas d'adepte masculin barbu à l'époque. En 1968, une publication décourageait la barbe, présentée comme étant liée aux personnes extrémistes ou rebelles contre la société, et demandait aux fidèles de conserver une apparence propre et nette.[8] En 1975, une publication déclarait qu'"en adoptant une mode extrémiste pour ce qui est des cheveux ou de la barbe, on peut aussi tomber dans un piège du Diable et être une cause d'achoppement", puis l'article citait le cas d'un jeune proclamateur non-baptisé des États-Unis qui portait la barbe, à l'image de nombreux hommes de son quartier. Lorsqu'il participa au porte à porte, il fut éconduit par une femme qui le prit pour un étudiant contestataire, et le Témoin qui l'accompagnait "l'invita à considérer sa tenue par rapport à ce qu'il affirmait être, à savoir un serviteur de Dieu". En conséquence, le jeune rasa sa barbe.[9]

Aujourd'hui

Ce rejet de la barbe continue de perdurer au sein des Témoins de Jéhovah actuels, et ceci bien qu'aucune interdiction formelle ne soit apparue dans les publications jéhovistes. Aucune discipline interne n'est prévue dans ce genre de cas;[10] toutefois, un adepte masculin barbu a peu de chances d'accéder à des fonctions au sein de la congrégation, et un ancien ou un assistant ministériel qui se laisserait pousser la barbe peut être radié de ses fonctions car il ne donnerait pas le "bon exemple".[1] Concrètement, il est vrai que cela dépend également de la mentalité de chaque congrégation et qu'il existe de nombreux contre-exemples.[11] Il semble que seule la moustache soit tout à fait acceptée, bien qu'elle fut elle aussi parfois contestée selon certains témoignages, notamment à la ferme de la Watch Tower dans les années 1970.[12] L'opinion répandue au sein des adeptes est soit que la déconsidération pour la barbe trouve sa source dans une volonté de se démarquer du monde, la barbe ayant été largement associée à la mode hippie dans les années 1960 et 1970 (pour ceux qui reconnaissent que la Société est plutôt anti-barbe),[13] soit carrément qu'il s'agit d'une question personnelle et que chacun fait ce qu'il veut en la matière (pour ceux qui le nient).

Les illustrations de publications de la Watch Tower ne montrent jamais de Témoins de Jéhovah portant une barbe; par exemple, La Tour de Garde du 15 septembre 2011 (anglais), p. 32, présente une congrégation où tous les hommes sont rasés. Inversement, si une personne du "monde" est représentée de façon négative dans les publications jéhovistes, alors il n'est pas rare qu'elle porte une barbe (par exemple Réveillez-vous!, septembre 2010, p. 10, montrant un routier agressif; Réveillez-vous!, novembre 2010, p. 2, dépeignant un militant athée; Réveillez-vous!, décembre 2010, p. 7, où un homme célèbre Noël). Une directive vague assez vague concernant la barbe apparaît dans le livre Ecole du ministère de 2002, spécifiant: "Pour les hommes, une apparence personnelle soignée peut notamment inclure le fait d'être rasé de près. Dans les zones où les moustaches sont largement considérées comme digne, tous ceux qui en portent devraient les garder bien taillées."[14] Concernant les affectations de service aux assemblées, une instruction spécifique de 2009 (traduite depuis l'anglais) a interdit l'interview de Témoins portant la barbe: "Si votre discours requiert une interview ou une démonstration, s'il vous plaît n'utilisez pas tout frère qui porte une barbe et assurez-vous que les participants sont conscients de l'importance d'une bonne toilette et d'une tenue modeste".

L'ex-adepte Diane Wilson rapporte, dans un ouvrage autobiographique, le cas d'un homme qui n'a pas été accepté au baptême pour ce motif, et ceci en dépit du fait que sa barbe était relativement courte et bien entretenue.[15] De ce fait, il arrive que certains Témoins de Jéhovah fraîchement sortis du mouvement se laissent pousser le barbe comme signe de libération.[16] De plus, de nombreuses conversions rapportées dans les publications jéhovistes font état de changements qui incluent le fait de raser sa barbe pour un homme (par exemple, entre autres, "à mesure que la vérité biblique touchait son cœur, [un] homme a opéré des changements que tous ont remarqués. Une de ses premières initiatives visibles a été de couper ses cheveux longs et de raser sa barbe hirsute.")[17]

En 2000, une publication jéhoviste déclara: "Avec la chute de l'Empire romain, cependant, la barbe s'imposa une fois de plus et ce pendant mille ans, jusqu'à la seconde moitié du XVIIe siècle, époque à laquelle se raser revint à la mode. Le look 'bien rasé' traversa le XVIIIe siècle, puis, à partir du milieu, voire de la fin du XIXe siècle, le courant commença de nouveau à s'inverser. D'où les photos de Charles Russell, premier président de la Société Watch Tower, et de son compagnon chrétien William Van Amburgh, qui montrent les deux hommes portant une barbe élégante et soignée qui était convenable et conférait une certaine dignité à l'époque. Toutefois, au début du XXe siècle, se raser connut un nouvel élan de popularité qui a persisté dans la majeure partie du monde jusqu’à nos jours." Ainsi, la Watch Tower présente le port puis le rejet de la barbe comme étant des effets de mode, ce qui néanmoins ne justifie pas son rejet au sein du mouvement depuis l'époque de Rutherford, car non seulement de nombreux hommes, y compris des hommes d'affaires auxquels la Watch Tower veut faire ressembler ses adeptes dans leur apparence physique, continuent de porter la barbe dans la société occidentale tout en étant en phase avec les standards de celle-ci.

Cas de la barbe de Jésus

Jésus sans la barbe, dans La vérité vous affranchira (version anglaise de 1943), p. 261

La conception des dirigeants de la Société Watch Tower sur la barbe s'est répercutée sur l'idée qu'ils se sont faits de l'apparence du Christ. Tout comme les enseignants religieux qui le précédèrent, Russell enseignait que le Christ était barbu, et c'est ainsi qu'il fut représenté dans les œuvres du mouvement pendant toute la durée de sa présidence.[18] Toutefois, son successeur Joseph Rutherford prétendit qu'il n'y avait aucun indice scripturaire indiquant que Jésus ait porté la barbe, c'est ainsi que durant sa présidence et pendant les près de trente années qui suivirent, les illustrations des publications du mouvement dépeignirent Jésus comme étant glabre.[19][20] Toutefois, vers la fin des années 1960, un changement se produisit: la Watch Tower présenta à nouveau Jésus comme étant barbu, déclarant alors: "Néanmoins, comme nous l'avons déjà indiqué, il est manifeste que Jésus portait une barbe";[21] par exemple, le livre Le plus grand homme de tous les temps regorge d'illustrations allant dans ce sens. Il s'agissait donc d'un retour en arrière qui validait à nouveau l'idée de Russell sur ce sujet, après l'avoir rejetée.

Cette question, d'une importance plutôt mineure, illustre néanmoins combien les doctrines peuvent être changeantes et arbitraires, entièrement dépendantes des préférences des dirigeants.

Analyse de ce rejet

Alors que la Watch Tower justifie le rejet du tatouage en invoquant Lévitique 19:28, elle ne demande pas d'appliquer le verset précédent, Lévitique 19:27, qui dit: "Vous ne devez pas couper en rond les mèches sur les côtés de votre tête, et tu ne dois pas détruire l'extrémité de ta barbe." Cela prouve que l'application des versets pour les chrétiens sont à géométrie variable.

En fait, l'exigence de la Watch Tower de se raser pour un homme va à l'encontre de sa méthode habituelle pour élaborer sa doctrine. En suivant le raisonnement expliquant pourquoi les Témoins de Jéhovah ne doivent pas célébrer les anniversaires de naissance, le rasage — et non le port de la barbe — devrait être interdit pour les raisons suivantes:

  • Les hommes ont naturellement une barbe, ce qui prouve que cela fait partie du dessein de Dieu.
  • La Bible donne l'exemple des hommes israélites et des chrétiens portant des barbes, comme un guide à suivre pour nous aujourd'hui.
  • La Loi mosaïque interdisait aux hommes de se raser, en soulignant les sentiments de Dieu envers les hommes qui se raseraient (Lévitique 19:27 cité ci-dessus).
  • Le rasage rapproche physiquement l'homme de la femme, favorisant la mode androgyne.
  • Le rasage a des origines païennes: il a probablement été d'abord pratiqué par les prêtres égyptiens, et plus tard promu par Alexandre le Grand. Au cours de l'ère chrétienne, les chrétiens portaient la barbe tandis que les Romains païens, comme Ponce Pilate qui a permis la mise à mort du Christ, était vraisemblablement rasé de près, ce que même la Watch Tower reconnaît.[22]

En fait, le rejet de la barbe sans raison valable est une des formes de contrôle comportemental excessif exercée par les religions totalitaires qui recourent à la coercition persuasive. Il est à noter que le rejet de la barbe n'est pas le seul domaine de l'apparence physique qui soit contrôlé par la Watch Tower; par exemple, la tenue pour assister aux réunions et aux assemblées (voire même en dehors de celles-ci afin de donner un "bon témoignage"), participer à la prédication ou encore visiter le Béthel, est strictement réglementée: port obligatoire de la cravate pour les hommes, rejet des polos, des pantalons pour les femmes, etc. (et ceci alors que le Béthel est surtout composé de bureaux et d'une usine d'impression).

En réalité, le port de la barbe n'a rien de contraire au christianisme, et il était commun que les personnages masculins de l'histoire de la Bible la porte. Selon toute apparence, Jésus a eu une barbe, de même que le fondateur de la Watch Tower, Charles Taze Russell. Il est remarquable que le rejet de la barbe puisse être aussi universelle parmi les Témoins de Jéhovah, simplement par les suggestions subtiles de Watch Tower sur le sujet, et sans la moindre directive de la Bible. Ceci est une preuve du niveau de pression que les Témoins subissent de la part de leurs pairs pour se conformer aux standards de leur Organisation.

Par ailleurs, des passages bibliques tels que Matthieu 15:3-9, Luc 22:25,26 et 1 Corinthiens 4:6,7 condamnent les commandements humains visant à restreindre indûment la liberté offerte aux chrétiens.

Ressources sur le sujet

Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Penton, James M. (2004) (anglais), Jehovah's Witnesses and the Third Reich: Sectarian Politics under Persecution, University of Toronto Press, p. 142 (ISBN 0802086780)
  2. Arrowup.png Penton, James M. (1997, 2è éd.) (anglais), Apocalypse Delayed: The Story of Jehovah's Witnesses, Toronto: University of Toronto Press, p. 66 (ISBN 0-8020-7973-3)
  3. Arrowup.png Blandre, Bernard (1987), Les Témoins de Jéhovah, un siècle d'histoire, Paris: Desclée de Brouwer, p. 64 (ISBN 978-2-2200-2640-4)
  4. Arrowup.png Schnell, William J. (2001) (anglais), 30 Years a Watchtower Slave, Abridged editions, Baker Books, pp. 51,52 (ISBN 0-8010-6384-1)
  5. Arrowup.png WTBTS (1975), Annuaire des Témoins de Jéhovah, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 98
  6. Arrowup.png Harrison, Barbara Grizzuti (1978) (anglais), Visions of Glory: A History and a Memory of Jehovah's Witnesses, New York: Simon and Schuster, p. 114 (ISBN 0-671-25101-5)
  7. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 15 juin 1962, p. 381
  8. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1er mai 1968, article "Question From Readers":
    "Doubtless the early Christians followed the custom of the time and locality in which they lived, with regard to the wearing of a beard. (...) Today Christian ministers, like the early Christians, are concerned with neatness and cleanness, but they strive to dress inconspicuously, so that their appearance does not in any way detract from the dignity or the effectiveness of the message they bear. (2 Cor. 6:3, 4) In recent years in many lands a beard or long hair on a man attracts immediate notice and may, in the minds of the majority, classify such a person undesirably with extremists or as rebels against society. God’s ministers want to avoid making any impression that would take attention away from their ministry or hinder anyone from listening to the truth. They know that people are watching true Christians very critically and that to a great extent they judge the entire congregation and the good news by the minister's appearance as a representative of the congregation."
  9. Arrowup.png La Tour de Garde, 1er décembre 1975, p. 725, § 9, article "Ne vous laissez pas prendre au piège des modes et des divertissements"
  10. Arrowup.png Franz, Raymond (2007), À la recherche de la liberté chrétienne, Commentary Press, format pdf, p. 351
  11. Arrowup.png Jehovahs Witness Net (2010) (anglais), "The no beard or facial hair rule", jehovahs-witness.net. Consulté le 26 septembre 2011
  12. Arrowup.png Jehovahs Witness Net (2009) (anglais), "Beard stories. Nothing but beards", jehovahs-witness.net. Consulté le 26 septembre 2011
  13. Arrowup.png "Why can't Jehovah's Witnesses have a beard?" (anglais), wiki.answers.com. Consulté le 26 septembre 2011
  14. Arrowup.png WTBTS (2002) (anglais), École du Ministère, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 133
  15. Arrowup.png Wilson, Diane (2002) (anglais), Awakening of a Jehovah's Witness: Escape from the Watchtower Society, Prometheus Books, Université du Michigan, p. 43 (ISBN 1573929425)
  16. Arrowup.png Jehovahs Witness Net (2010) (anglais), "The Beard Starts TODAY", jehovahs-witness.net. Consulté le 26 septembre 2011
  17. Arrowup.png La Tour de Garde, 1er janvier 1998, p. 4, "La vérité transforme des vies"
  18. Arrowup.png Photo-Drame de la Création (anglais), 1914, p. 137
  19. Arrowup.png WTBTS (1947), La vérité vous affranchira, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 276
  20. Arrowup.png WTBTS (1961), Du paradis perdu au paradis reconquis, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 136
  21. Arrowup.png La Tour de Garde, 15 février 1969, p. 127
  22. Arrowup.png La Tour de Garde, 15 septembre 2005, p. 10, "Qui était Ponce Pilate?":
    "On peut supposer qu’il avait les cheveux courts et qu’il était rasé de près."