By Laws de 1917

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Les By Laws ou règles de fonctionnement de la Société Watch Tower de Pennsylvanie ont été modifiés pour la première fois en janvier 1917, lors de l'accession à la présidence de Joseph Rutherford. Ceux-ci avaient pour but de décrire précisément le rôle du président du mouvement, ainsi que le mode de transfert des droits de vote lors du décès de l'ayant-droit.

Du temps de Charles Taze Russell, celui-ci était "la Société", il avait la majorité des droits de vote jusque dans les années 1910, et même après, chaque directeur du mouvement devait signer par avance sa lettre de démission, au cas où Russell ne veuille plus de lui. Après sa mort, dans son testament, Russell avait prévu une direction collégiale tant pour le comité éditorial de La Tour de Garde que pour l'organisation. Néanmoins n'ayant pas donné l'exemple durant sa vie, les acteurs du mouvement après sa mort ont été partagés entre l'habitude de la direction autocratique d'un individu et de quelques-uns de ses conseillers, ou mettre en place les directives post-mortem de Russell sur une direction collégiale. Ce fut la première solution qui a été choisie.

Texte des By Laws

Section I

Chaque personne qui contribue au fond de la Watchtower Bible and Tract Society, et qui est en pleine harmonie avec le travail et l'enseignement de cette Société, doit être pourvue d'un vote par tranche de 10$ de contributions.. Il ne sera pas fait de crédit pour les droits de vote pour une somme de moins de 10 dollars, à moins qu'au moment de la contribution le secrétaire soit informé que la contribution est attribuée à la part du contributeur pour l'année en cours. Au moment d'une telle contribution, le contributeur a le droit de recevoir son ou ses droits de vote, pour lui-même ou pour toute autre personne qui est en pleine harmonie avec le travail et les enseignements de la-dite Société.

Toute personne dont l'adresse est inconnue de la Société pour une période de deux ans doit être considérée comme ayant perdu son droit de vote, et son nom doit être effacé de la liste des votants.

Toute personne qui a donné de l'argent à cette corporation et qui de ce fait a droit à un ou des droits de vote, mais qui après coup devient un opposant à la-dite Société, ou n'est plus en accord avec ces buts et son travail, en particulier en ce qui concerne la présence du Seigneur et l'établissement de son Royaume de Justice tel qu'enseigné par la Bible et les publications de la Société, devra être considéré comme n'étant plus un membre votant de cette corporation, et n'aura aucun droit de vote à aucune élection ou meeting de cette Société.

Aucune personne qui est le possesseur d'un ou de droits de vote de cette Société n'a le droit de transférer ces droits par assignement ou testament. Les mots inclus dans la charte, à savoir, "ces ayants droits", signifie que le possesseur des droits, au moment de sa donation ou de la réception de ses droits par le moyen du Secrétaire, a le droit de les prendre à son nom ou à toute autre personne qu'il peut désigner à ce moment, dans la compréhension du précédent paragraphe de cette section. Le droit de vote est un droit personnel qui cesse à la mort de la personne.

Section II

Un comité consultatif composé de trois membres de la Société doit être désigné par le président de la-dite Société, qui peut être soumis à changement par le président une fois tous les trois mois, ou jusqu'au moment où le président désigne des successeurs. La personne faisant office de secrétaire et trésorier doit toujours être membre de ce comité de consultation. Il est du devoir de ce comité consultatif, à chaque fois que le président le demande, de consulter et conseiller le Président concernant le travail et les affaires de la Société.

Section III

Le Président de la Société doit toujours être l'officier exécutif et le manager général de cette corporation, ayant la charge de la direction de ses affaires et ses œuvres, tant en Amérique que dans les contrées éloignées; mais il doit régulièrement consulter les membres du Comité consultatif concernant le travail et les œuvres de la Société. Le président doit donner un rapport aux membres du conseil des directeurs, régulièrement sur demande, concernant tout sujet ayant rapport avec le travail de la Société sur lequel le conseil veut l'entendre.

Commentaire sur ce texte

  • Droits de vote: En interdisant le legs des droits de vote, Rutherford récupère les droits de vote de Russell que celui-ci avait légué à plusieurs femmes de son mouvement. Sans être la majorité des droits de vote, ces droits représentaient néanmoins 33% des droits de vote. La brochure, éditée par les 4 directeurs expulsés du Béthel Light After Darkness explique que Rutherford avait été en conflit avec ces femmes sur ce sujet avant même son élection de 1917, présentant un texte d'un juriste qui déclarait cette démarche illégale car ces votes étaient ceux du pasteur Russell et non de ces femmes.[1] Plus tard dans l'histoire du mouvement, Rutherford ne cachera pas les avoir récupérés. En même temps, en ne définissant pas clairement qui est un "opposant à la Société" qui dans ce texte se voit déchu de son vivant de ses droits de vote, il permet aux dirigeants et donc à Rutherford de choisir qui peut voter dans les élections. A la prochaine élection, il ne sera donc pas étonnant de voir Rutherford obtenir haut la main la majorité.
  • Direction du mouvement: Alors que Russell prévoyait une direction collégiale après sa mort (même si ce n'était pas le cas de son vivant), les sections II et surtout III entérinent une direction unique par un homme, le Président de la Société. La section II va jusqu'à créer un comité de consultation pour le Président indépendant du comité des directeurs de la Société, Rutherford peut donc de ce fait se passer même à titre consultatif du comité des directeurs, qui n'ont plus que le droit d'être informé quand ils le demandent.

Après les By-Law

Une fois le texte approuvé par les actionnaires de la société Watchtower, Rutherford exercera le pouvoir sans partage, empêchant les autres directeurs d'avoir accès aux comptes du mouvement ainsi qu'à ses projets. En Juin 1917, une réunion du comité des directeurs se passe mal. 4 des 7 directeurs veulent revoir les By-Law pour se conformer à la volonté de Russell d'une direction collégiale. Isaac F. Hoskins avance l'argument qu'un juriste qu'il a consulté, prétend que ces by-law ne pouvaient être votés que par les directeurs et non les actionnaires du mouvement ce qui les rend nuls. Rutherford ajourne la séance houleuse. En Juillet 1917 Rutherford demet les 4 directeurs frondeurs pour les remplacer par 4 autres acquis à sa cause.

Voir aussi

Références

  1. Arrowup.png Néanmoins ces droits de vote, avaient été en fait légués à la Société Watch Tower il y a dix ans et n'était pas la propriété de Russell précise la brochure