Clayton Woodworth

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
Clayton Woodworth
Nom complet Clayton J. Woodworth
Naissance 1870
Pitcher, Comté de Chenango, New York
Décès 18 décembre 1951
Nationalité Etats-Unis.jpg Américaine
Occupation pèlerin, ancien
Connu(e) pour avoir été emprisonné en 1917 en tant qu'administrateur de la Société Watch Tower
Œuvres célèbres Le Mystère Accompli

Clayton J. Woodworth (1870 - 18 décembre 1851)[1] fut un Étudiant de la Bible sous les ères de Charles Taze Russell et Joseph Rutherford. D'abord pèlerin, il fut finalement administrateur de la Société Watch Tower et participa à la rédaction du livre Le Mystère Accompli, paru en 1917.

Parcours

Né à Pitcher, Comté de Chenango, New-York, de parents méthodistes, Woodworth alla à l'école de district jusqu'à l'âge de huit ans, puis fréquenta l'académie de Nunda jusqu'à 16 ans et passa une dernière année à l'école normale de l'état Généséo de New-York. Il habita Scranton (Pennsylvanie) à partir du 15 mars 1894, en dehors des huit années où il fut pèlerin.

Il fut secrétaire en chef de l'école internationale de correspondance quand il entra en contact avec le mouvement russelliste par le biais d'un colporteur qui lui vendit des livres de Russell. Il s'identifia comme Étudiant de la Bible le 1er avril 1895. Une lettre qu'il co-signa avec son épouse fut publiée dans le numéro de La Tour de Garde du 15 juin 1895. À la suite de cette lettre, Russell expliqua que Woodworth et sa femme avaient "quitté les organisations terrestres auxquelles ils appartenaient mais qu'ils sont plus que jamais unis à l'unique Église 'dont les noms sont au ciel'". Selon Woodworth, durant l'année 1895, il rencontra plusieurs fois Russell et alla écouter ses discours dès qu'il le put quand il passa dans sa région.

Il se fit baptiser à l'âge de 19 ans, en 1896. À cette époque, Woodworth prétendit avoir proposé plusieurs interprétations du livre de la Révélation à Russell. Il fut membre de l' ecclesia de Scranton.[2] En 1897, il devint pèlerin; en tant que tel, il visita différents États du nord et du sud-ouest en 1903, puis la Pennsylvanie, le Massachusetts et le Tennessee en 1912 et 1915.[3] En 1915, était ancien dans l' ecclesia de New York.[4]

Dans une lettre publiée dans La Tour de Garde du 15 juillet 1906, on apprend que Woodworth fut un prêcheur itinérant (pèlerin) qui visita plusieurs classes d'Étudiants de la Bible, et qu'il le fut apparemment pendant huit années.

Lors du procès de Russell contre sa femme en 1907, Woodworth fut évoqué comme dirigeant de la Société Solon (ou de l'association Solon) qui était domiciliée au siège de la Société Watch Tower. Outre un journal qu'elle publiait, cette société s'était spécialisée dans l'achat à bas prix d'objets manufacturés auprès de grossistes, pour les revendre à ses membres moins chers que les prix généralement constatés. Outre que la revue publiée par cette association fut envoyée une fois aux abonnés de La Tour de Garde avec un numéro de cette revue et mentionnée 4 fois dans 3 numéros différents, Woodworth obtint la liste de toutes les personnes affiliées au mouvement pour pouvoir les démarcher.

Administrateur de la Société Watch Tower en août 1916, il fut emprisonné en 1917 avec les autres administrateurs de la Watch Tower pour la publication du livre Le Mystère Accompli.[5]

En 1914, il révéla lors d'une convention des Étudiants de la Bible avoir été sous l'emprise des démons et en avoir perdu la tête pendant un temps, s'opposant à Russell. Il en développa plus tard, dans le livre Le Mystère Accompli, la théorie qu'à la Fin des Temps, les démons utiliseraient cette méthode pour tenter et éprouver les fidèles de Dieu lors de leur attaque finale.

Le 4 août 1917, il proclama à une assemblée des Étudiants de la Bible, lors de son discours "La parabole du denier", que Joseph Rutherford était "le maître de maison" de cette parabole et que le livre Le Mystère Accompli était le denier (Matthieu 20:1-10), ce qui était une interprétation encore plus alambiquée que celle qu'avait faite Paul Johnson, que Rutherford tenait pour fou. Ce discours fut publié sous forme de brochure intitulée The Parable of the Penny.[6]

En 1939, il fit partie de ceux qui signèrent la lettre visant à discréditer Olin Moyle qui parut dans La Tour de Garde.[7] En désaccord avec la politique du Béthel qui glorifiait la consommation d'alcool, Woodworth était un abstinent total et n'appréciait pas les actions illégales (violation de la prohibition) de ses coreligionnaires sur ce sujet.[8]

Activité éditoriale

En 1909, Woodworth fut l'auteur du livre Le Manuel Béréen de l'Étudiant de la Bible, une œuvre de compilation des écrits de Russell, de plus de 500 pages et 20 511 références bibliques.

En 1915, il fut l'auteur de la deuxième partie de la brochure de Joseph Rutherford, Une grande bataille dans les cieux ecclésiastiques. Sa contribution consista en une liste de citations de versets de la Bible censée se rapporter à l'ensemble des ecclésiastiques du monde qui s'opposaient tous à Charles Taze Russell

En 1917, il fut également co-auteur du livre Le Mystère Accompli. Il montra un grand zèle dans l'écriture de la partie qui lui était échue, remplissant sa part en seulement cent jours environ, et cela tandis qu'il travaillait huit heures par jour sur qu'autres affaires. Dans ce livre, il alla parfois au-delà des interprétations de Russell,[9] et bon nombre d'entre elles eurent pour effet de glorifier Rutherford.[10]

En 1918, il fut l'auteur de la deuxième partie de la brochure de Joseph Rutherford Des millions actuellement vivant ne mourront jamais qui consistait en une autre compilation de versets.

Woodworth fut le rédacteur en chef de L'Âge d'Or de 1919 à 1937, puis rédacteur en chef de la revue Consolation. Il fut connu pour être le parrain d'idées théologiques ou médicales originales, comme le refus des vaccinations, censées être la cause de la diphtérie, ou comme les dangers de l'aluminium, censé provoquer tous les cancers et les empoisonnements, reprenant ainsi les idées de Charles Truax Betts.[11][12]

En 1935, Woodworth fut également le concepteur d'un calendrier théocratique censé remplacer complètement le calendrier grégorien. Il soutenait que les calendriers usuels étaient sataniques, et apportait dans ses explications des versets bibliques ainsi que des calculs astronomiques. Dans son nouveau calendrier, les noms des jours et des mois étaient tous changés et le point de départ était la mise à mort de Jésus. Cette idée fut toutefois rejetée par Rutherford.[13]

Personnalité et famille

Les prénoms des parents, frères et sœurs de Clayton, sont disponibles dans ce recensement de 1880.

Considérant les articles qu'il publiait en rapport avec la médecine et la science dans L'Âge d'Or, l'historien James Penton se demande si Woodworth était stable émotionnellement,[14] et ajoute que parmi les supporters de Rutherford, il était "le moins rationnel", le décrivant comme un "maniaque de la santé convaincu et quelqu'un qui détestait la profession médicale".[6]

Woordworth était marié à Mlle Arthur (décédée en 1943) et père de Clayton fils (1906-1987/88) qui épousa Catherine Howell (1903-1988) en 1931.

Un homonyme de Clayton, Norman Woodworth, créa pour la station de radio de la Watch Tower l'émission Frank et Earnest en 1920. Il quitta les Témoins de Jéhovah en 1928 pour fonder la Dawn Bible Student Association en 1932. L'émission de radio continue à être diffusée encore actuellement par cette association.

Voir aussi

Références

  1. Arrowup.png WTBTS (1975), Annuaire des Témoins de Jéhovah, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 123
  2. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 15
  3. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 24
  4. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 18
  5. Arrowup.png Penton, 1997, p. 55
  6. 6,0 et 6,1 Penton, 1997, p. 52
  7. Arrowup.png Penton, 1997, p. 82
  8. Arrowup.png Penton, 1997, pp. 225,380
  9. Arrowup.png Wills, 2006, pp. 97-99
  10. Arrowup.png Wills, 2006, p. 116
  11. Arrowup.png Penton, 1997, p. 66
  12. Arrowup.png Wills, 2006, p. 259
  13. Arrowup.png Penton, 1997, pp. 66,68
  14. Arrowup.png Penton, 1997, p. 353