Génération

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

La Société Watchtower a pour doctrine l’imminence de l’intervention du Dieu Jéhovah pour mettre fin au système de choses actuel, dominé selon elle par Satan, pour cela elle s'est longtemps appuyée sur le texte de l’évangile selon Matthieu, chapitre 24 verset 34, où le Christ déclare : « En vérité je vous le dis : cette génération ne passera pas avant que tout cela n’arrive ».

Première interprétation

Réveillez-Vous du 8 Janvier 1968
Dans un premier temps, l’année 1914 a été désignée par Charles Taze Russell, fondateur du mouvement, comme l'année où devait se produire Har-Maguédon, selon son interprétation des prophéties de l'Apocalypse, Daniel et Ezéchiel. Cette génération devait s'étendre de 1878 à 1914, elle avait donc une durée, dans le même temps il s'agissait d'une génération "sociologique" c'est à dire une même génération de personne vivant les mêmes évènements. [1]

Deuxième interprétation

Rutherford dans une Tour de Garde de 1927, interprètera la génération comme se rapportant aux chrétiens, c'est à dire la "Nouvelle création", certains de cette "génération" de fidèles [2]devait pouvoir survivre sur terre jusqu'à la bataille d'Har-maguédon sans être monter au ciel. [3]


Troisième interprétation

Avec l'arrivée des années 1950, cette génération est de nouveau redéfinie. Il s'agit de la génération des personnes vivant les évènements des temps derniers, et pas seulement les fidèles, comme le démontre une Tour de Garde de Juillet 1951, il s'agit tant d'une indication de durée, qu'une indication sociologique comme la première interprétation de Russell. Bien que le mouvement n'évalue pas la durée qu'il évoque, il prétend qu'il faut la mesurer de la façon dont on comprend communément une "génération"[4] . Toutefois les années s’écoulant, cette période de temps allait connaître de nouveaux ajustements.

Avant 1975, la Watchtower a mis l’accent sur le peu de temps qu’il restait avant que cette génération ne passe, après 1975 elle s'est efforcé de démontrer que la durée de cette génération n’était peut-être pas aussi courte qu’elle le pensait au départ. Il demeurait cependant urgent de se consacrer à la propagation de la « bonne nouvelle » pour sauver le plus de monde possible de la destruction toujours imminente qui devait se produire à Har-Maguédon. Les dirigeants de la Société Watchtower ont en effet expliqué que s'il y avait quelque retard dans l'accomplissement de cette prophétie, c'était surtout parce qu'il fallait sauver un maximum de monde. Après avoir considéré que l'on vivait le temps entre la création de Eve et de Adam (le délai entre 1975 et la fin du monde), le mouvement mettra l'accent le plus souvent oralement lors des Assemblées sur 1986, comme "année de la paix" en rapport avec I Thessaloniciens 5:3.

Après les années 90

La bataille d’Har-Maguédon n’étant toujours pas survenue dans les années 90, il devint nécessaire de se pencher une nouvelle fois sur la définition de cette « génération », d'autant plus que d'une manière non officielle, une interprétation sur Psaumes 90:10 circulait dans les congrégations, texte évoquant comme durée de la vie humaine de 70 à 80 ans, dans ce cadre la fin aurait du arriver entre 1984 et 1994. A partir de 1993, la Société Watchtower a expliqué que « cette génération » est composée de ceux qui sur terre voient les signes de la présence du Christ, mais refusent de changer leur style de vie pour le mettre en accord avec les principes bibliques ; l’année 1914 restant la date supposée de l’intronisation du Christ dans les cieux, et le commencement des derniers jours. Pour faire partie de cette « génération », il n’était plus nécessaire d’avoir été en vie en 1914 comme précédemment, tout le monde pouvant voir les signes supposés tout au long de la présence du Christ. Ainsi il s'agissait de supprimer une des deux interprétations de Russell: Garder la signification sociologique du mot "génération" (communauté qui vit les mêmes évènements) en supprimant ou adoucissant la composante temps (ces évènements sont assez flous pour se reproduire sur une longue période de temps ouvrant la voie à une génération de durée indéterminable).

En 2008

Tout comme en 1927, la génération redevient la génération des fidèles devant monter au ciel qui seront néanmoins sur terre au moment de la venue de la bataille d'Har-maguédon. Dans le même temps, comme depuis 1933, la majorité des fidèles ne pensent plus vivre au ciel mais sur la terre, cette "génération" des quelques derniers Témoins de Jéhovah espérant vivre au ciel se voit allonger par le fait que chaque année de plus en plus de Témoins se déclarent comme espérant vivre au ciel. Bien loin d'être une indication temporelle, qu'aucune explication ne peut toutefois complètement gommée, la fin est renvoyée à une date trop floue pour être calculée. Ainsi depuis 120 années, les Témoins de Jéhovah oscillent entre trois paramètres. (durée, communauté sociologique, et identification de la génération)

Jugements critiques

D'un point de vue extérieur, on peut se demander si ce changement important d'interprétation de ce verset biblique n'a pas été durement ressenti par une frange des membres du mouvement: les plus anciens et les plus âgés, qui espéraient ne pas mourir avant la réalisation des promesses de Dieu et qui ont fait parfois d’énormes sacrifices pour se consacrer à l’œuvre d’évangélisation, allant jusqu’à renoncer à fonder une famille dans ce monde. Néanmoins tout comme les précédentes déceptions, notamment celle de 1975, après une période de décroissance, le mouvement semble reprendre vigueur en terme de nouveaux convertis. On peut néanmoins noter que bien que les Témoins prétendent que leur mouvement avance toujours vers plus de "lumière spirituelle" selon le texte biblique de Proverbes chapitre 4 verset 18, les interprétations sur la "génération" se sont succéder au fil du temps et se sont recoupés, par des retours en arrière répétés.

Voir aussi

Liens externes favorables aux TJ

  • Témoins de Jéhovah de A à Z, l'auteur conclut son étude sur la date de 1914 sur l'idée que les TJ, en fait, n'ont pas la prétention de connaître l'avenir et que leur souci premier est de servir Dieu par amour.

Liens externes défavorables aux TJ


Références

  1. Arrowup.png Référence à la durée:"This generation [which will witness the signs inquired for by the apostles and just enumerated by our Lord--namely, the darkening of the sun and moon and the falling of the stars]--this generation shall not pass away until all these things be fulfilled." In other words, the signs mentioned will occur within a generation-epoch in the close of the age.(...)it would not be inconsistent to reckon the "generation" from 1878 to 1914--36 1/2 years-- about the average of human life today." La Bataille d'Har-maguédon Page 603-605. Référence au caractère de vécu commun de la génération dans le même livre un peu plus tôt: "Other uses of this Greek word (genea) prove that it is not used with the significance of race, but in reference to people living contemporaneously.” – Studies in the Scriptures Vol. 4, p. 602-03.
  2. Arrowup.png il n'existait à l'époque par encore d'espérance céleste possible pour les fidèles
  3. Arrowup.png The irresistible conclusion therefore is that Jesus referred to the new creation when he said: "This generation shall not pass until all these things be fulfilled." This then would be a strong indication that some members of the new creation will be on the earth at the time of Armageddon. TG du 15 Février 1927 Page 62 (anglais)
  4. Arrowup.png "The length of time is indicated by him when he said, "Truly I say to you that this generation will by no means pass away until all these things occur." (Matt. 24:34) The actual meaning of these words is, beyond question, that which takes a "generation" in the ordinary sense, as at Mark 8:12 and Acts 13:36, or for those who are living at the given period." – Tour de Garde, 1er Juillet 1951 p.404 (anglais)