Institut Biblique Pastoral

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

L'Institut Biblique Pastoral est un groupe schismatique fondé en 1918 par un petit groupe d'Étudiants de la Bible jusque là affiliés à la Société Watch Tower, et qui agit au nom des Étudiants de la Bible associés. Il a été créé par les quatre directeurs évincés de l'organisation — Hirsh, I.F. Haskins, A.I. Ritchie, et J.D. Wright — en 1917 par Joseph Rutherford, une fois devenu président de la Société, après la mort de Russell.

Histoire et organisation

La première convention des Étudiants de la Bible tenue indépendamment de la Société Watch Tower eut lieu du 26 au 29 juillet 1918 à Asbury Park, dans le New Jersey.[1] En novembre 1918, deux à trois cents personnes assistèrent à la deuxième convention à Providence, dans le Rhode Island.[2] C'est à cette réunion que le groupe fut formé pour reprendre le travail pastoral de Russell; en effet, l'Institut considère que la Watch Tower "a abandonné sous de nombreux égards la compréhension des doctrines telles que présentées dans les Études dans les Écritures, et a cessé de distribué les écrits de M. Russell, ce qui a conduit à la perte de bon nombre de ses anciens partisans, tandis que les classes des Étudiants de la Bible Associés dans leur ensemble continuent d'adhérer de façon assez proches aux idées présentées dans ses écrits".[3]

En décembre 1918, le premier numéro de The Herald of Christ's Kingdom fut publié. Il fut édité par R.E. Streeter, ancien pèlerin du mouvement des Étudiants de la Bible à partir de 1902, jusqu'à sa mort en décembre 1924.[4] Dans les années 1930, l'ancien avocat de la Watch Tower Olin Moyle rejoignit l'Institut Biblique Pastoral après avoir été diffamé par l'organisation.[5]

En 1960, les quartiers généraux de l'Institut déménagèrent de Brooklyn à Saint Louis, dans le Missouri. À cette époque, le groupe avait des correspondants en Angleterre et en Australie. La hiérarchie se composait d'un comité de sept directeurs élus annuellement qui, à leur tour, élisaient cinq éditeurs au Comité éditorial du journal. En 1966, le groupe listait 14 orateurs itinérants et prévoyait des assemblées.[3]

Le groupe se définit ainsi:[3]

"L'association de l'Institut n'est en aucun cas une organisation religieuse ni ne représente la formation d'une Église ou d'une ecclesia, mais agit simplement comme une ressource ou une agence par laquelle une œuvre religieuse peut être effectuée par des frères de différentes ecclesias ou Églises et par laquelle ils pourraient coopérer et agir ensemble "décemment et en ordre"."

Croyances et publications

Le groupe édite la revue bimensuelle, autrefois mensuelle, The Herald of Christ's Kingdom, composé de 16 pages, qui eut, en 1966, 7 181 abonnés provenant d'environ 30 pays. Il a aussi republié les Études dans les Écritures, considérant toutefois ces volumes comme des "aides" à la compréhension de la Bible, mais qui ne pouvaient pas se substituer à elle.[3]

L'Institut propose également une biographie de Russell, écrite par Charles F. Redeker, intitulée Pastor C.T. Russell: Messenger of Millennial Hope — Distinguised Founder of the Bible Students and His Enduring Legacy.[6] Il met également en ligne des hymnes chantés par John T. Read. [7] Le magazine The Herald of Christ's Kingdom continue d'être publié au format MP3 sur le site du mouvement qui propose tous les numéros depuis depuis 1918.

Les croyances de l'Institut incluent l'inspiration divine de la Bible, la croyance en Dieu le Père et son Fils Jésus-Christ qui agissent par la puissance de l'Esprit Saint, l'authenticité du récit de la Genèse, le rachat de toute l'humanité grâce au sang du Christ, l'appel de l'église pour recevoir la vie éternelle dans les cieux, la résurrection des morts, et le royaume du Christ devant être établi sur la terre, donnant une occasion pour toute l'humanité de vivre éternellement.

Le groupe a en grande partie cessé d'exister; un petit nombre représentatif continue toutefois de publier le magazine Herald et distribuer de la littérature. Enregistré comme organisation religieuse, l'Institut affiche un revenu annuel inférieur à 25 000 dollars; les contributions sont déductibles.[8] L'adresse fournie sur le site du mouvement est 1425 Lachman Lane, Pacific Palisades CA 90272, en Californie.

Voir aussi

Références

  1. Arrowup.png The Herald, VOL. I. 15 août 1918 NO. I, article "The Convention at Asbury Park", heraldmag.org. Consulté le 13 décembre 2011
  2. Arrowup.png The Herald, VOL. I., 1er décembre 1918, No. 1, article "A Holy Convocation at Providence", heraldmag.org. Consulté le 13 décembre 2011
  3. 3,0, 3,1, 3,2 et 3,3 Gruss, Edmond C. (1986, 11è éd.) (anglais), Apostles of Denial: An Examination and Exposé of the History, Doctrines and Claims of the Jehovah's Witensses, Presbyterian and Reformed Publishing Co, pp. 276,277 (ISBN 0-87552-305-6)
  4. Arrowup.png The Herald, VOL. VIII., 15 janvier & 1er février 1925, Nos. 2 & 3, article "The Passing of Our Much Loved Brother R.E. Streeter", heraldmag.org. Consulté le 13 décembre 2011
  5. Arrowup.png Jehovahs-Witnesses.Net (2009) (anglais), "The Curious Case of Olin R. Moyle", jehovahs-witnesses.net. Consulté le 13 décembre 2011
  6. Arrowup.png Institut Biblique Pastoral (anglais), "Pastor Russell Biography", heraldmag.org. Consulté le 13 décembre 2011
  7. Arrowup.png Institut Biblique Pastoral (anglais), "John T. Read", heraldmag.org. Consulté le 13 décembre 2011
  8. Arrowup.png "Pastoral Bible Institute Inc in Pacific Plsds, California (CA)", faqs.org. Consulté le 13 décembre 2011

Liens externes