La Vraie Foi des Témoins de Jéhovah

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

La Vraie Foi des Témoins de Jéhovah (Roumain: Credinta Adevarata Martorii Lui Iehova ou CAMI) est une association religieuse créée en 1992 en Roumanie. Ce groupe fut formé par d'anciens Témoins de Jéhovah, ceux-ci ayant été choqués du changement de position de la Watch Tower en 1962 concernant les "autorités supérieures", alors à nouveau identifiées aux gouvernements humains, et de ce fait, crurent que l'organisation avait sombré dans l'apostasie en voulant s'attirer les faveurs du "monde". Le groupe rejette toutes les publications jéhovistes publiées après 1962, et critique la Watch Tower comme étant désormais l'instrument du Diable. Au-delà du schisme lui-même, il est intéressant de constater combien il est possible de s'approprier la discours de la Watch Tower et de le retourner contre elle, ce qui, de ce fait, amène à s'interroger sur la valeur des revendications de celle-ci.

Croyances, pratiques et organisation

Au niveau des croyances et des pratiques, La Vraie Foi réimprime les anciens numéros de La Tour de Garde ainsi que des livres très populaires dont La vérité vous rendra libres, publié en 1943, et les étudie encore actuellement. Les femmes ont la tête couverte pendant les réunions et ne doivent pas porter de maquillage ou de bijoux. Les adeptes ne participent pas à certaines formes de divertissements du "monde" comme la danse, et certains d'entre eux ne s'autorisent pas à regarder la télévision ou à utiliser l'ordinateur.[1] Les membres participent au prosélytisme de maison en maison, comme le prouve des photos du site Internet de l'association.

Le groupe refuse d'être considéré comme une religion, et publie une brochure disponible en ligne pour expliquer ce point de vue.[2] Dans les résolutions qu'il adopte à l'assemblée, il déclare être déterminé à rendre toujours une "adoration pure et sans tache" à Jéhovah, tandis qu'il attend Har-Maguédôn qui amènera un monde nouveau. Il ne reconnaît comme "autorités supérieures" que Jéhovah et Jésus Christ.

Récemment le groupe s'est scindé en deux factions, l'une est basée à Cluj-Napoca, l'autre basé à Târgu Mures. Il compte plusieurs milliers de membres répartis principalement en Roumaine, et dans d'autres pays de l'Europe de l'Est (Moldavie, Ukraine...). Il organise régulièrement des assemblées, certains orateurs provenant de délégations étrangères. Apparemment, selon les photos et les vidéos disponibles sur Internet, une chorale est prévue pour les cantiques et les hommes doivent porter une chemise blanche.

Sur Internet, le mouvement dispose d'un site officiel comprenant des pages disponibles en sept langues: roumain, français, italien, magyar, espagnol, allemand et russe. Sur la page de garde, le mouvement met en ligne des articles de la Société Watch Tower des années 1930 relatifs aux "autorités supérieures" qui étaient alors identifiées à Jéhovah et Jésus Christ, et à l'"esclave méchant", articles qui condamnent la Société Watch Tower actuelle.

Point de vue sur la Watch Tower

Le groupe se montre très critique envers la Watch Tower, considérant que celle-ci est tombée dans l'apostasie à partir de 1962, lors de son revirement sur le sujet de l'identification des "autorités supérieures". D'une manière générale, La Vraie Foi lui reproche de s'être compromise avec le monde afin de se faire accepter comme une religion.[3]

Dans une brochure intitulée Faith or Religion? disponible sur son site, le mouvement liste dix points qu'il reproche vigoureusement à la Société Watch Tower et sur lesquels il entend bien se démarquer, incluant: le fait d'avoir modifier la doctrine sur les autorités supérieures en 1962, l'annonce d'Har-Maguédôn pour 1975, l'approbation de la danse, l'autorisation faite aux femmes de garder la tête découverte, de pouvoir porter des pantalons et des bijoux — ce qui est considéré comme étant responsable d'actes répréhensibles au sein de l'organisation, notamment l'adultère —, le fait d'autoriser la possession d'armes pour la chasse ou le divertissement, ou encore la publication de sujets sans lien avec la foi dans les périodiques, au détriment des sujet spirituels, afin d'attirer le lectorat. Tout ceci est considéré comme des "hérésies", de l'"apostasie" et des "faux enseignements", et de nombreux versets bibliques et des citations des publications jéhovistes sont utilisés pour étayer ces affirmations.[2]

La résolution prise lors de son assemblée de 1992 disait notamment:[4] "Cet "homme d'illégalité" et son action sacrilège s'identifie à l'œuvre actuelle de la Société Watch Tower de Brooklyn, New York, États-Unis, qui est tombée en proie à la conspiration politico-religieuse". "Cette société ne respecte plus les principes de base de la foi", elle est "retournée dans les ténèbres religieuses, désapprouvée par Jéhovah". "S'étant compromise, la Société Watch Tower a édulcoré le message tranchant exposé depuis 1922 et jusqu'à ce jour, le rendant agréable aux représentants de Satan, les reconnaissant comme "autorités supérieures" investies par Jéhovah (...). Se faisant nommer "religion véritable", ces faux "Témoins de Jéhovah" courent à l'accomplissement du but de Satan, qui a voulu changer l'adoration pure en une adoration formelle, afin d'attirer le plus grand nombre possible de gens et transformer la foi véritable des Témoins de Jéhovah en une nouvelle religion. Jéhovah n'approuve pas une semblable organisation religieuse et son œuvre qui se développe au plan mondial, il l'a démasquée en 2 Thessaloniciens 2:7,8, en tant qu'œuvre impie, qui subira l'anéantissement complet à Armageddon".[5]

Cela fut réitéré près de dix ans plus tard, dans la résolution de l'assemblée de 2001, le groupe considérant que la Watch Tower "porte injustement le Nom Saint de Jéhovah" et "diffame [celui-ci] autant par le compromis fait avec les "premiers nés" de l'organisation de Satan, que par la matérialisation de son égarement dans les faits, et change la grâce de Dieu en débauche, pour que la situation prophétique néfaste de la classe du "Méchant Esclave" s'accomplisse sur elle".[6]

Ainsi, une fois n'est pas coutume, la Watch Tower se retrouve dans le rôle qu'elle fait porter habituellement au clergé de la chrétienté, ceci en se basant sur ses propres écrits et en recourant à des versets bibliques. On peut se demander en quoi les affirmations de ce groupe à l'encontre de la Watch Tower seraient moins valides que celles de cette dernière envers "Babylone la Grande", et du même coup, peut permettre une prise de distance critique vis-à-vis des revendications de l'organisation jéhoviste. Cet exemple illustre combien chaque organisation religieuse peut paraître juste selon son propre jugement.

Point de vue de la Watch Tower

La Watch Tower n'a jamais mentionné ce groupe par son nom, mais y a fait allusion comme un groupe d'"apostats" évidemment. Le Réveillez-vous! du 22 octobre 2000, à la page 22, déclarait:

"Certains Témoins avaient du mal à accepter ce réajustement [NB: le changement concernant les autorités supérieures, ce qui n'était pas du tout un réajustement, mais un retour en arrière]: l'État soviétique n'avait-il pas montré une grande cruauté dans ses efforts pour anéantir le vrai culte? Pour eux, cette Tour de Garde ne venait donc pas de l'organisation officielle des Témoins de Jéhovah: elle était l'œuvre de ceux qui pactisaient avec les autorités et visait à rendre les Témoins plus dociles vis-à-vis de l’État. Chaque serviteur de Jéhovah d'Ukraine devait donc déterminer qui avait raison et qui avait tort. En observant les uns et les autres et en m'interrogeant sur leurs mobiles, je n’ai pas tardé à constater une différence très nette entre les deux groupes. La majorité des Témoins (...) voulaient rester fidèlement attachés à Jéhovah et à son organisation. D'autres, par contre, avaient commencé à douter de la provenance des publications récentes (...). Ceux-là étaient également portés à des points de vue extrémistes (...) trouv[ant] mal pour une femme de se marier en blanc et pour des époux de porter une alliance. Certaines personnes ont quitté l'organisation. Par la suite, plus d’une a reconnu son erreur et s'est remise à servir Jéhovah."

On peut noter combien le choix des idées et du vocabulaire est orienté en faveur de la Watch Tower. Celle-ci reproche à ces "renégats" leur ferme position sur l'enseignement relatif aux "autorités supérieures" alors que celui-ci était alors en vigueur depuis des dizaines d'années, et leur rejet de la robe de mariée en blanc et des alliances de mariage — qualifiées d'attitudes extrémistes — alors que cela était motivé par une volonté de ne pas se souiller avec des coutumes d'origine païenne. Autrement dit, ce que la Watch Tower leur reproche n'est rien d'autre qu'une fidélité à des croyances qu'elle leur avait enseignées: le rejet des traditions païennes et la soumission absolue à Jéhovah et Jésus Christ. Les membres de ce qui devint un mouvement dissident étaient, en réalité, tout à fait conséquents dans leurs démarche religieuse.

On peut aussi se demander en quoi ils étaient davantage "extrémistes" que la Watch Tower qui demandait à ses adeptes de rejeter des pratiques telles que trinquer, les fêtes populaires, le salut au drapeau, les souhaits de bonne année, le vote, etc., même si la vie des adeptes étaient en jeu; par ailleurs, la Watch Tower a souvent fait l'éloge de sa propre rigueur par rapport au laxisme ambiant, dès lors, pourquoi La Vraie Foi ne bénéficie-t-elle pas des mêmes compliments pour sa volonté de se tenir séparé du "monde"? Tout simplement parce qu'elle le fait indépendamment des ordres de Brooklyn.

En fait, la Watch Tower est incapable d'expliquer en quoi ceux-ci avait tort et se contente donc de jeter le discrédit sur eux en recourant aux attaques ad hominem: le périodique spécule sur leurs mobiles — forcément mauvais —, il dit qu'ils faisaient une "erreur" et ceux qui sont revenus se sont "remis à servir Jéhovah", ce qui implique qu'ils avaient jusque-là cessé de le faire. Cet épisode prouve que, pour la Watch Tower, la loyauté envers elle-même est ce qui lui importe le plus, puisqu'elle associe le fait de "rester fidèlement attach[er] à Jéhovah" à un comportement docile de la part de l'adepte Témoin de Jéhovah qui doit être prêt à tout accepter de la part de l'organisation, peu importe que le changement soit cohérent ou pas.

Vidéos

  • Exemples d'assemblées tenues par La Vrai Foi des Témoins de Jéhovah:

Voir aussi

Liens externes

Références

  1. Arrowup.png Jehovahs Witness Net (2009) (anglais), "True Faith Jehovah's Witnesses", jehovahs-witness.net. Consulté le 13 octobre 2011
  2. 2,0 et 2,1 La Vraie Foi les Témoins de Jéhovah, Faith or Religion?, the-true-jw.oltenia.ro. Consulté le 13 octobre 2011
  3. Arrowup.png Couchouron-Gurung, Céline (2011) (français), Les Témoins de Jéhovah en France — Sociologie d'une controverse, L'Harmattan: Paris, pp. 248,249 (ISBN 978-2-296-14023-3)
  4. Arrowup.png Certaines citations de la résolution ont été légèrement modifiées, car la traduction en français proposée sur le site de La Vraie Foi est approximative.
  5. Arrowup.png La Vraie Foi les Témoins de Jéhovah, "Congrès Théocratique International "Enflamme-toi et dis la vérité!", Cluj-Napoca, le 2 mai 1992, résolution, the-true-jw.oltenia.ro. Consulté le 13 octobre 2011
  6. Arrowup.png La Vraie Foi les Témoins de Jéhovah, "Congrès Théocratique International "Et ils sauront que je suis Jéhovah!", 20-21 juillet 2001, résolution, the-true-jw.oltenia.ro. Consulté le 13 octobre 2011