Le Mystère Accompli

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
Page de garde
Deuxième de couverture

Le Mystère Accompli, septième volume de la série des Études dans les Écritures, était un livre qui commentait verset par verset les livres de la Révélation ou Apocalypse, d'Ézéchiel et du Cantique des Cantiques, le tout dans un style allégorique, accompagné d'une hagiographie de Charles Taze Russell. Bien qu'attribué à titre posthume au pasteur, il fut en réalité écrit dans la ville de Scranton par deux Étudiants de la Bible célèbres Clayton J. Woodworth, futur rédacteur en chef de la revue L'Âge d'Or et Georges H. Fisher un des membres désignés du Comité de rédaction par Russell dans son testament. Écrit dans le plus grand secret, en raison des dissensions au sein de l'équipe dirigeante de l'époque de la Société Watch Tower, il était attendu par la communauté des Étudiants de la Bible comme la conclusion de la doctrine du mouvement d'alors.

Genèse du livre

Russell avait eu l'idée d'écrire un septième volume à la série des Études dans les Écritures, ce qu'il avait évoqué dans son magazine, mais n'avait pas trouvé ni le temps ni l'énergie de le rédiger.[1] À sa mort, Menta Sturgeon, son secrétaire, s'informa sur ce sujet et reçut la réponse que "quelqu'un d'autre peut l'écrire".[2] En conséquence, vers la fin de 1916, Clayton Woodworth et George Fisher affirmèrent avoir "quelque compréhension et des interprétations de la Révélation et d’Ézéchiel qui pourraient être utiles". Le Comité accepta, et les deux Étudiants de la Bible étaient donc censés regrouper des notes de Russell tout en complétant les endroits où il n'avait pas fait de commentaires. Woodworth remplit sa mission en une centaine de jours environ, et ceci bien qu'il travaillait par ailleurs huit heures par jours sur d'autres questions.[3]

Sa publication fut accélérée pour être éditée avant la fin de 1917, date marquée dans ce livre comme accomplissant des prophéties dont les interprétations ont été abandonnées depuis par les Témoins de Jéhovah. Rutherford fit une active promotion du livre en en vantant les mérites dans les colonnes de La Tour de Garde et dans des tracts qui en contenaient des extraits, demandant à ce qu'il soit rapidement distribué au public.[4] Selon la Watch Tower, "la vente du septième volume n'a été égalée, pour le même laps de temps, par aucun autre livre connu, la Bible exceptée".[5]

Contenu

Théologie contraire à celle de Russell

La pensée de Russell ne fut pas toujours respectée, et selon l'historien Timothy White, l'imagination de Woordworth s'est parfois laissé "errer librement". Il cite pour preuve le fait que le rédacteur a ridiculisé John Wesley et le mouvement méthodiste, les Européens, les calvinistes, les politiciens, le patriotisme, et tout ce qui était considéré comme sacré dans le monde, sans faire de distinction, trahissant les idées de Russell sur ces sujets.[3]

L'ouvrage exprimait l'idée que le livre était le denier dans la parabole mentionnée en Matthieu 20 et que Russell continuait de superviser l'œuvre dans son corps ressuscité. Cette idée provenait d'Apocalypse 8:3; 14:18 qui citait sept anges — identifiés par Woodworth à l'apôtre Paul, l'apôtre Jean, Arius, Pierre Valdo, Wycliffe, Luther et Russell — plus un "autre ange" identifié à la Société Watch Tower.[6] L'auteur expliqua aussi que le livre lui-même constituait l'antitype du chariot de feu qui sépara les prophètes Élie et Élisée, et que les cieux vers lesquels ce dernier fut emporté n'étaient rien d'autre que l'église nominale. Toutes ces idées étaient totalement étrangères à la théologie de Russell.[7]

Résumé

Les Septs anges de l'Apocalypse
  • Révélation 1:1-20, Révélation 2:1-29, Révélation 3:1-22: Les 7 congrégations des 3 premiers chapitres de la Révélation sont en fait 7 époques de l'Église, dont la première époque débute aux temps des apôtres. Chaque période a un messager (ou ange) particulier.
    • Époque 1 va de 33 à 73 de notre ère. Messager:Saint Paul
    • Époque 2 va de 73 à 325 de notre ère. Messager: Saint Jean
    • Époque 3 va de 325 à 1160. Messager: Arius
    • Époque 4 va de 1160 à 1378. Messager: Valdo
    • Époque 5 va de 1378 à 1517. Messager: Wycliffe
    • Époque 6 va de 1517 à 1874. Messager: Luther
    • Époque 7 va de 1874 à 1918. Messager:Charles Taze Russell
Ne pas soutenir la politique
  • Révélation 4 à 8: Les 7 sceaux, les 7 époques de l'antichrist, la Papauté. Les 24 anciens de Révélation 4:10 sont les anciens prophètes juifs qui ont parlé de la venue du Royaume de Dieu.
    • 1er sceau : Le cavalier sur le cheval blanc (Des apôtres à 325 de notre ère) représente le pape nouvellement intronisé juste après la période des apôtres symbolisée par la couleur blanche du cheval.
    • 2ème sceau : Le cavalier sur le cheval rouge symbolisant le Péché: La période de la naissance des crédos (De 325 à 539 de notre ère)
    • 3ème sceau : Le cheval noir représentant la disparition de la Parole de Dieu (De 539 à 1160)
    • 4ème sceau : Le cheval blême représentant l'extermination des Saints de Dieu(De 1160 à 1520)
    • 5ème sceau : Période de Luther
    • 6ème sceau : Période précédant la parousie. Tremblement de terre de Lisbonne(1755). Évènements dans le ciel de 1780. La grande multitude est une classe céleste de seconde zone.
    • 7ème sceau : Entrée en scène de la Société Watch Tower et du 7ème volume des Études dans les Écritures qui dénoncent l'Antichrist.
  • Révélation 9 à 11: Les 7 trompettes ou 7 malheurs: Les 7 réformations.
    • 1ère trompette : Le mouvement Luthérien
    • 2ème trompette : L'Église Anglicane
    • 3ème trompette : Le mouvement Calviniste
    • 4ème trompette : Le mouvement Baptiste
    • 5ème trompette : Les mouvements issus de l'enseignement de Wesley.
    • 6ème trompette : Un mouvement disparate appelé L'alliance évangélico-spirite qui culmine avec le Conseil Fédéral des Églises du Christ aux USA.
    • 7ème trompette : Le Pasteur Russell à partir de 1881.
Les deux Témoins : de Révélation 11 représentent l'Ancien Testament et le Nouveau Testament qui ont prophétisé de 539 à 1799 et qui ont été tués par la Révolution française et rétablis trois ans après. Woodworth y voit une typification de ce qui va se passer en 1918. Résurrection céleste du petit troupeau en 1918, martyr de la grande foule de 1918 à 1921, puis arrivé du Royaume en 1925.
  • Révélation 12 à 14: Les sept visions de la femme et de son combat avec le dragon
    • Révélation 12 : La Femme, (la vraie Église) accouche d'un fils (La Papauté), qui lutte avec le Dragon (L'Empire Romain) pour la suprématie mondiale.
    • Révélation 13: La bête à 7 têtes et 10 cornes: L'antichrist, la Papauté par extension toutes les nations chrétiennes. La bête à deux cornes: L'Église d'Angleterre et d'Irlande.
    • Révélation 14:
Premier ange:(14:6) Le divin plan des âges Volume I des Études dans les Écritures
Deuxième ange(14:8) Volume II
Troisième ange(14:9) Volume III
Quatrième ange (14:15) La pyramide de Khéops en Égypte
Cinquième ange (14:17) Le pasteur Russell
Sixième ange (14:18) La Société Watch Tower
La presse à vin de Révélation 14:20 est le Septième Volume des Études dans les Écritures, la distance de 1200 stades est la distance entre le lieu de rédaction du 7ème Volume (Scranton) et le Béthel de Brooklyn.
  • Révélation 15 et 16: Les sept fléaux des sept coupes
    • Révélation 15: Les sept fléaux sont les 7 volumes des Études dans les Écritures.
    • Révélation 16: Parallèle entre les sept fléaux et les 10 plaies d'Égypte.
Première plaie: Le volume 1. Dans l'épisode des 10 plaies d'Égypte, les grenouilles se rapportent au Old Theology Quaterly, les poux représentent les The Bible Students Monthly.
Deuxième plaie: Le volume II
Troisième plaie: Le volume III
Quatrième plaie: Le volume IV
Cinquième plaie: Le volume V
Sixième plaie: Le volume VI
Septième plaie: Le volume VII
La supériorité de l'enseignement de Russell

Prédictions du livre

Parmi les dates et les prédictions associées mises en avant dans le livre figuraient:

  • 1er octobre 1917: fin de la guerre (p. 268). En décembre 1917, la Société Watch Tower tenta de prouver que cette prédiction était exacte car à cette date, la Russie avait cessé d'être en guerre;[8]
  • 1918:
    • fin de la Sion nominale (page 128);
    • délivrance de l'Église (page 177);
    • destruction des Églises par Dieu qui tuera les membres de ces Églises par millions (page 485);
  • 27 avril 1918: le rôle de commissionnaire du Pasteur Russell sera prouvé par des paroles qui circuleront dans le monde entier, comme quoi la chrétienté a été nettoyé par la révolution (page 530);
  • Automne 1920: fin des républiques (page 258);
  • 1921: glorification de la "grande foule", alors perçue comme une classe céleste secondaire, mettant ainsi fin à la résurrection céleste;[9]
  • 1925: fin de l'anarchie mondiale et pleine restitution de l'Israël physique;[9]
  • 1931: plein établissement du Royaume de Dieu sur terre;[9]
  • 1980: regroupement possible de tout l'Israël dans la chair grâce à une résurrection terrestre;[9]
  • 2875: restitution de la terre restaurée;[9]
  • 2914: domination de la terre restaurée à l'humanité.[9]

Réactions

À l'époque

Sa diffusion provoqua une controverse tant en interne qu'à l'extérieur du mouvement.

En interne, nombres d'idées lancées dans ce livre ne venait pas de Russell et furent rejeter par un nombre conséquent d'Étudiants de la Bible, en particulier ceux qui avaient refusé de suivre Rutherford. Sa sortie, le 17 juillet 1917, s'était faite sans l'accord du Comité, et l'historien James Penton estime que cela constituait "une action très autoritaire et unilatérale" de la part de Rutherford qui, en agissant ainsi, "ignora les droits et les prérogatives du conseil d'administration et de plusieurs membres du comité éditorial de la Société". En conséquence, l'annonce de sa sortie eut l'effet d'une bombe: Paul Johnson et les quatre anciens directeurs démis par Rutherford critiquèrent vigoureusement ce dernier, ce qui amena les président à les chasser du Béthel.[10] Johnson rejeta l'interprétation relative à Élisée comme étant en désaccord avec celle de Russell, et produisit sa propre interprétation dans le premier numéro de son magazine The Present Truth publié fin 1917. Tant bien que mal, Rutherford chercha à contrer cette interprétation, ce qui l'amena par la suite à réviser à cinq reprises la version donnée par Woodworth.[7] Malgré cela, le livre fut de façon erronée attribué à Russell comme étant une œuvre posthume de sa série Études dans les Écritures.[11][12] La Watch Tower vit ce livre comme l'occasion de tester la fidélité de ses adeptes, déclarant: "Ce livre allait pourtant devenir une pomme de discorde. D'un côté, il y avait ceux qui, dans leur assoupissement spirituel, refusaient de coopérer à l'avancement de l'œuvre du Royaume",[13] et ceci alors que la publication de cet ouvrage pouvait être considérée comme une sérieuse violation des dernières volontés du pasteur Russell.

En externe, le livre attira l'attention du gouvernement des États-Unis sur ce livre et les dirigeants de la Société Watch Tower. Rutherford, qui attendait pour 1918 l'établissement du Royaume de Dieu sur terre et l'enlèvement des saints au ciel,[14] commença une vaste campagne publicitaire pour dénoncer l'"iniquité" des religions et de leurs alliances avec les gouvernements "bestiaux", développant les affirmations du Mystère Accompli comme quoi le patriotisme était une "illusion certaine", un "meurtre en réalité, l'esprit du Diable" et une "haine de l'étroitesse d'esprit d'autres personnes".[15][16] La campagne attira l'attention des gouvernements et le 12 février 1918, le livre fut interdit par le gouvernement canadien au motif de "déclarations séditieuses et anti-guerre", selon un journal de Winnipeg.[17] Au début de mai 1918, le procureur général américain Thomas Watt Gregory condamna Le Mystère Accompli comme étant "l'un des exemples les plus dangereux de (...) propagande (...), une œuvre écrite dans un langage extrêmement religieux et distribuée en masse".[18] Des mandats furent émis pour arrêté Rutherford et les sept autres administrateurs de la Watch Tower sur des accusations de sédition en vertu de la Loi sur l'espionnage. De ce fait, deux Tour de Garde de cette période se montrèrent étonnamment bienveillantes envers le gouvernement américain, affirmant que les adeptes pouvaient acheter des bons servant à financer la guerre et à se joindre à la jour de prière en faveur de la victoire, ce qui amena le schisme des Standfasters. Le 21 juin, sept d'entre eux, y compris Rutherford, furent condamnés à 20 ans d'emprisonnement. Rutherford craignait alors que ses adversaires ne prennent le contrôle de la Société, en son absence. Le 2 janvier 1919, il apprit qu'il avait été réélu président lors du congrès de Pittsburgh la veille.[19] En mars 1919, les administrateurs furent libérés sous caution après qu'une cour d'appel ait, devant un certain nombre d'irrégularités, décidé de casser le jugement,[20] l'État américain ne jugeant pas bon de réinstruire le procès dans un contexte d'après-guerre (on ne peut pas dire néanmoins comme l'affirment les Témoins de Jéhovah que les accusés furent réhabilités ou lavés de toute condamnation).

Aujourd'hui

Par ailleurs, le contenu du livre, véritable festival d'interprétations douteuses et de prophéties inaccomplies, est de nature à remettre en cause la prétention de la Watch Tower selon laquelle c'est notamment la qualité de la "nourriture spirituelle" dispensée par l'organisation qui a fait que Jésus l'a choisie comme unique canal en 1919, c'est-à-dire à peine deux ans après la parution du livre. En effet, une publication de 1975 expliquait:[21]

"Avait-on servi la nourriture, la bonne sorte de nourriture, en temps voulu? Voilà ce sur quoi devait se prononcer le maître à son retour. Que dire à ce propos du groupe des chrétiens qui étaient l'objet de la haine et des persécutions internationales (Matthieu 24:9)? Jusqu'en 1919 ils s'étaient appliqués à donner la "nourriture en temps voulu" à la "maison de la foi", c'est-à-dire aux "domestiques" du Maître céleste, et cela malgré les obstacles suscités par les persécuteurs et les nations en guerre. Non seulement il était fort difficile de servir régulièrement la nourriture spirituelle, mais il fallait encore veiller à sa qualité. Sous ce rapport le groupe des chrétiens haïs et persécutés, qui s'étaient en tout temps évertués à être de fidèles esclaves de Jésus Christ, subirent victorieusement l'épreuve."

Ancien membre du Collège Central, Raymond Franz cite dans l'un de ses livres de nombreux passages de ce livre qui aujourd'hui prêtent à rire, mais qui, à l'époque, furent considéré comme "le message de la dernière heure". Par exemple, il évoque l'idée que, selon le livre, le Béhémoth mentionné en Job 40:15 à 41:34 correspondait à la machine à vapeur (et tous les éléments du passage s'y rapportant), et le Léviathan était censé représenter la locomotive, ou encore que Nahum 2:3 à 6 décrivait avec force détails l'apparition du train à vapeur.[22]

Franz conclut: "Ces exemples que nous venons de voir ne sont pas des exceptions. S'il en était besoin, il suffirait seulement de lire Le Mystère Accompli pour s'apercevoir que ce sont des sujets types que l'on trouve du début à la fin du livre. Ils ne sont pas présentés ici simplement pour montrer jusqu'où peut aller la stupidité et l'imagination délirante (...). Ces exemples sont destinés aux Témoins, ayant lu les prétentions de l'organisation Watch Tower quant à sa sagesse spirituelle clairvoyante et sa nourriture spirituelle supérieure à toutes les autres sources religieuses durant cette période de son histoire; ils ont entendu une présentation tronquée."[23]

Dès lors, on peut se demander comment le Christ a pu choisir la Watch Tower comment étant la seule vraie organisation alors que ce livre contenait tant d'absurdités, à tel point que cet ouvrage n'est plus réédité depuis bien longtemps et que sa lecture pourrait ébranler certains Témoins actuels. Malheureusement, ces derniers n'ont pas conscience de ce qu'était réellement ce livre, car dans les publications actuelles de la Watch Tower, il est présenté de façon élogieuse comme un "un commentaire puissant sur les livres de la Révélation et d'Ézékiel"[24] et comme un événement marquant de l'histoire de l'organisation.[25]

Changements entre les différentes éditions

  • Page 268: Parlant du 7ème roi du Temps de la fin qui n'a pas encore pris son règne et règnera un bref instant (Révélation 17:10) La version de 1917 tirée à 75 000 exemplaire, parle de sa venue à la fin de la guerre prévue "aux alentours du 1er octobre 1917" (voir scan 1 ci-dessous); dans la version de 1918, éditée à 850 000 exemplaires (voir scan 2 ci-dessous), la fin de la guerre est prévue "au début de l'année 1918". Plus loin dans cette même page il est expliqué que la durée du règne du septième roi "ira de l'hiver 1917 au printemps ou à l'été 1918", cette citation existe dans les deux versions de 1917 et 1918. Si la version de 1917 est cohérente, l'arrivée du roi étant prévue vers Octobre 1917, il règne à partir de cette date jusqu'à l'été 1918 la version de 1918 ne l'est plus, puisque le roi arrive au cours de la période de son règne. S'étant rendu compte de cette nouvelle erreur, la datation du règne de ce 7ème roi est complètement supprimé de la version de 1926. [1]

Voir aussi

Liens externes

Références

  1. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1906, p. 3825, cité Penton, 1997, p. 50
  2. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1er décembre 1916, R6005, pp. 365,366, cité par Wills, 2006, p. 90
  3. 3,0 et 3,1 Wills, 2006, p. 97
  4. Arrowup.png Wills, 2006, p. 100
  5. Arrowup.png La Tour de Garde, 1917, p.373, cité dans WTBTS (1972), Les Témoins de Jéhovah dans les desseins divins, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 73
  6. Arrowup.png Wills, 2006, p. 98
  7. 7,0 et 7,1 Wills, 2006, p. 99
  8. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), décembre 1917, Reprint 6187:
    "In Volume Seven, page 268, paragraph 3, is written, "The close of the war about October 1st, I917." To be fighting is war; to stop fighting is peace. The fighting actually ceased with the largest nation, Russia, in October, 1917; for since October 21st Russia has had peace along her entire western front. So far as international conflict is concerned Russia ceased her war and passed into peace, and now we see the state of peace legally progressing by official armistice or treaty. Simultaneously, and overlapping the ending of her war, Russia passes into the second divinely appointed stage of her trouble--revolution. As to other nations, the end of war is not yet. For them there is and will be much heavy fighting; but just as some were late in getting into the war, some will be late in getting into peace. However, peace, the ending of war, began on time, according to the divine Word--in the very month indicated by our heavenly Father."
  9. 9,0, 9,1, 9,2, 9,3, 9,4 et 9,5 Pages 58-62, 128, 484, 513, 515, 594, 595, cité par Penton, 1997, p. 198
  10. Arrowup.png Penton, 1997, p. 51
  11. Arrowup.png Lawson, John D., American State Trials, vol 13, Thomas Law Book Company, 1921, pg viii:
    "After his death and after we were in the war they issued a seventh volume of this series, entitled The Finished Mystery, which, under the guise of being a posthumous work of Pastor Russell, included an attack on the war and an attack on patriotism, which were not written by Pastor Russell and could not have possibly been written by him."
  12. Arrowup.png Crompton, Robert (1996) (anglais), Counting the Days to Armageddon, Cambridge: James Clarke & Co, pp. 84,85:
    "One of Rutherford's first actions as president ... was, without reference either to his fellow directors or to the editorial committee which Russell had nominated in his will, to commission a seventh volume of Studies in the Scriptures. Responsibility for preparing this volume was given to two of Russell's close associates, George H. Fisher and Clayton J. Woodworth. On the face of it, their brief was to edit for publication the notes left by Russell ... and to draw upon his published writings ... It is obvious ... that it was not in any straightforward sense the result of editing Russell's papers, rather it was in large measure the original work of Woodworth and Fisher at the behest of the new president."
  13. Arrowup.png WTBTS (1972), Les Témoins de Jéhovah dans les desseins divins, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 73
  14. Arrowup.png Rogerson, 1969, p. 40
  15. Arrowup.png Page 247, cité par Wills, 2006, p. 100
  16. Arrowup.png Rogerson, 1969, p. 41
  17. Arrowup.png Macmillan, 1957, p. 85
  18. Arrowup.png Macmillan, 1957, p. 89
  19. Arrowup.png Macmillan, 1957, pp. 105,106
  20. Arrowup.png Rogerson, 1969, p. 44
  21. Arrowup.png WTBTS (1975), Le Royaume millénaire de Dieu s'est approché, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 345, § 20
  22. Arrowup.png Franz, 2002, pp. 110-12
  23. Arrowup.png Franz, 2002, p. 113
  24. Arrowup.png WTBTS (1989), La Révélation: Le grand dénouement est proche!, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 165, § 16
  25. Arrowup.png WTBTS (1993), Les Témoins de Jéhovah: Prédicateurs du Royaume de Dieu, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 719