Les descendants d'un animal X (lion, chien...) resteront des animaux X et rien d'autre

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Argument

Peu importe le nombre de générations, un chat restera un chat, un chien restera un chien, etc...

Source

Réponses scientifiques

  1. L'argument est correct mais ne représente pas réellement ce que l'évolution veut dire. Cet argument ne comprend pas comment fonctionne la classification phylogénétique. Rigoureusement parlant, les groupes taxonomiques n'ont pas de vie évolutive. Ce que nous sommes capables de reconstituer comme naissant, évoluant et s'éteignant au cours du temps, ce ne sont pas des groupes, mais des attributs.
  2. Il est très important de garder à l'esprit le fait que les espèces ne relèvent pas d'une "essence" portée par des individus: les espèces sont des conventions de langage associées à des communautés de reproduction et ce qui existe dans la nature, ce sont des barrières de reproduction. Par conséquent, la formule "les espèces continuent d'apparaître" est un raccourci de langage qui peut être mal compris. Nous devrions plutôt dire :"les barrières de reproduction continuent d'apparaître". Voir deux exemples de barrières reproductives récentes 1/ Les souris de Madère[1] 2/ Les moustiques du métro de Londres qui ne peuvent plus se croiser avec d'autres moustiques [2]
  3. Il est réducteur de parler de chiens ou de chats quand les biologistes parlent de canidés ou de félins. On ne dit pas "l'espèce chat" mais les félidés dont les différents embranchements de l'arbre phylogénétique ont été confirmé en 2006 par la génétique [3]. Pourtant vous n'imaginez pas qu'un chat et un tigre puisse se croiser aujourd'hui car il y a eu spéciation. De même, les félidés donneront toujours des félidés et jamais des canidés. Par contre, la spéciation se fait au sein de la famille des félidés tout au long de l'histoire de la vie puisqu'on a découvert des félidés marsupiaux comme le Thylascomilus
  4. Si cet argument est d'une valeur absolue, comment la Watchtower peut-elle se contredire en affirmant dans son ouvrage Étude perspicace des Écritures (1997) p.327 que Noé aurait embarqué dans son arche 43 " types " de mammifères qui auraient donnés les 4060 espèces d'aujourd'hui, 74 " types " d'oiseaux auraient donnés les 8 850 espèces d'aujourd'hui, et 10 " types " de reptiles auraient donnés les 6600 espèces d'aujourd'hui, et cela en même pas 3 500 ans ?

Erreurs de cet argument

  • Homme de paille (définition boiteuse du terme espèce)
  • Contradiction (la Watchtower contredit ses propres affirmations)

Liens externes

Voir aussi

Bibliographie

  • Guide critique de l'évolution sous la direction de Guillaume Lecointre. (2009)

Références

  1. Arrowup.png Toute tentative de croisement avec d'autres souris donnent des hybrides stériles. Cf. Guide critique de l'Evolution sous la direction de Guillaume Lecointre p.375
  2. Arrowup.png Détails du Culex pipiens. (eng)
  3. Arrowup.png La reconstruction phylogénétique des félidés