Margaret Land

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
Margaret Land
Nom complet Margaret Mae Russell Land
Naissance 1854
Décès 26 novembre 1934 ou v. 1945
Nationalité Etats-Unis.jpg Américaine
Connu(e) pour Sœur de Charles Taze Russell
Parents Joseph Russell
Ann Eliza Birney
Frères et sœurs Thomas, Charles, Lucinda, Joseph
Conjoint Benjamid F. Land
Enfants 4 enfants: Ada, Joseph, Alice, Mae

Margaret Mae Land, née Russell (1854 — 26 novembre 1934 ou v. 1945) était la sœur de Charles Taze Russell, le fondateur de la Société Watch Tower. Comme de nombreux Étudiants de la Bible de la première heure, elle finit par quitter l'organisation fondée par son frère.

Biographie

Margaret est née en 1854. Elle était le troisième enfant de Joseph et d'Ann Eliza Russell, sur un total de cinq. Toutefois, seuls Charles et elle parvinrent à l'âge adulte, les trois autres étant décédés durant leur petite enfance.

Elle fut baptisée en 1874, en même temps que son frère et son père.[1] Elle épousa Benjamid F. Land (1849 - v. 1890?),[2] et le couple eut son premier enfant vers 1876. Or, dans le numéro de juin 1874 de Bible Examiner de George Storrs figurent notamment les noms de William Conley, des Russell père et fils, ainsi qu'un certain B.F. Land. Un site jéhoviste évoque la possibilité qu'il s'agisse du mari (ou futur mari) de Margaret.[3] Les enfants du couple incluent Ada (née en 1876 au Kansas, épouse White), Joseph (décédé à 86 ans le 14 décembre 1966), Alice (décédée en mai 1951, épouse de Fred W. Williamson, Béthelite et pèlerin), Mae F. "Thelma" (née en février 1886 à Tampa, épouse de Carl Kendall; il s'agit sans doute de la "May" citée par Russell dans son testament).[4]

Elle fit partie des cinq Étudiants de la Bible qui composèrent le petit cercle d'étude de la Bible initié par Russell, et qui furent présent lors de la fondation de la Société Watch Tower en 1881, aux côtés de William Conley et de sa femme Sarah, de son frère Charles Russell et de son père Joseph.

Margaret ne s'entendait pas bien avec sa belle-sœur, Maria Russell, l'épouse de son frère. Le 16 avril 1903, Russell chassa Maria et ses locataires de l'appartement où elle vivait, et mit sa propre sœur, Margaret, à la place. Celle-ci avait précédemment vécu avec le couple Russell et, selon l'avocat de Maria, elle fut "une constante source de troubles" entre les époux.[5] Il arriva qu'en une circonstance, les troubles causés par Maria et sa famille à l'appartement de Margaret furent si importants que cette dernière dut fait appel à la police.[6]

Margaret fut nommée dans le testament de son frère, daté du 29 juin 1907, pour s'occuper de ses funérailles; en effet, Russell écrivit: "Je remets les arrangements et détails relatifs au service funèbre entre les mains de ma sœur, Mrs M.M. Land et de ses filles, Alice et May, si elles me survivent; elles seront aidées et conseillées par les frères, si elles le désirent."

De plus, dans le rapport de convention de 1907 de Put-In-Bay, il est rapporté que Margaret a témoigné durant la partie du programme intitulée "Praise and Testimony meeting". Margaret fit alors référence à son frère comme étant le plus grand homme vivant, "un géant sans équivalent". Elle a déclaré qu'il avait été désigné pour son travail religieux avant sa naissance: Dieu avait d'abord planté une graine avec l'église primitive, mais la graine était restée en sommeil pendant des siècles, jusqu'à ce qu'"en temps voulu", la semence de la vérité grandisse et soit arrosée selon le plan de Dieu. Au cours de l'âge des ténèbres, la semence de la vérité a été simplement maintenue en vie en attendant celui que Dieu aurait choisi pour la mener à fécondité. Quand le temps arriva, Dieu "oignit les yeux" de son frère à l'âge de 17 ans, et "le sourire de la faveur de Dieu reposait sur lui". Margaret dit que son frère était ce fidèle prédit et qu'il resterait fidèle à Dieu, "malgré le poids et la chaleur du jour".[7] Elle rapporta que lorsque Charles avait commencé à chercher des réponses durant son adolescence, un ministre religieux lui avait dit: "Je vous conseille d'arrêter d'enquêter sur ces choses car elles n'ont jamais été destinées à être comprises".[8]

En 1908, elle écrivit The Wonderful Story of God's Love, une brochure de poésie de 16 pages qui, selon le professeur Jerry Bergman, est "listée dans la bibliographie officielle de la Watch Tower".[9]

Dans leur récit respectif de l'histoire des Étudiants de la Bible, James Parkinson et l'historien James Penton affirment que lors du schisme de la nouvelle alliance provoqué par un revirement doctrinal de Russell, Margaret fit partie de ceux qui rejoignirent le groupe formé par ceux qui contestèrent ce changement.[10][11] Toutefois, plusieurs sources sur Internet affirment qu'elle est restée membres des Étudiants de la Bible fidèles à Russell après que Joseph Rutherford ait pris la tête de la Société Watch Tower; par exemple, le site pastor-russell.com affirme que Margaret "s'éta[i]t opposée aux changements initiés par la nouvelle direction de la Société de la Bible que son frère avait formée".[12][13]

De même, la date de sa mort varie suivant les sources: le site pastor-russell.com affirme que Margaret "décéda vers les 90 ans à la fin des années 1940",[12] et un site de généalogie donne 1945 comme année approximative de sa mort,[14] tandis que Parkinson fixe son décès au 26 novembre 1934.[15]

Voir aussi

Références

  1. Arrowup.png Témoignage de Margaret lors de la convention de 1907, sur amazingforums.com: "About 1874 the true mode of baptism and its import was discerned by him, and he and father, and a number of others including myself symbolized our baptism into Christ by water immersion."
  2. Arrowup.png Parkinson, 1999, Index des noms, p. 4
  3. Arrowup.png Jerome (26 octobre 2011) (anglais), "1874-75 Allegheny-Pittsburgh – Adventist or Age to Come? The case of George Storrs and Elder Owen", truthhistory.blogspot.fr. Consulté le 13 août 2012
  4. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 55
  5. Arrowup.png Russell v. Russell, jugement de 1907, p. 228-29
  6. Arrowup.png Russell v. Russell, jugement de 1907, pp. 210-11, 225-28
  7. Arrowup.png Springmeier, Spritz (anglais), "Bloodlines of the Illuminati",whale.to. Consulté le 13 août 2012
  8. Arrowup.png Ahlstrom, Gene Edson (17 janvier 2009) (anglais), "The Church in the Thought of Charles Taze Russell", freeminds.org. Consulté le 14 août 2012
  9. Arrowup.png Bergman, Jerry (1999) (anglais), Jehovah's Witnesses: A Comprehensive and Selectively Annotated Bibliography, Westport, Londres: Greenwood Press, p. 39 (ISBN 0-313-30510-2)
  10. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 41
  11. Arrowup.png Penton, James M. (1997, 2è éd.) (anglais), Apocalypse Delayed: The Story of Jehovah's Witnesses, Toronto: University of Toronto Press, p. 42 (ISBN 0-8020-7973-3)
  12. 12,0 et 12,1 Pastor Russell (anglais), "Early Life", pastor-russell.com. Consulté le 13 août 2012
  13. Arrowup.png JW Divorces (anglais), "The Internet's Best History of the Jehovah's Witnesses and the Watchtower Society", jwdivorces.bravehost.com. Consulté le 13 août 2012
  14. Arrowup.png Geni, Inc (anglais), "Margaret Land (Russell) (c.1855 - c.1945)", geni.com. Consulté le 13 août 2012
  15. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 54