Menta Sturgeon

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
Menta Sturgeon
Nom complet Menta Sturgeon
Naissance v. 1867 ?
Missouri ?
Décès 17 août 1935
Nationalité Etats-Unis.jpg Américaine
Occupation Pèlerin, ancien
Connu(e) pour
  • Secrétaire de Charles Taze Russell
  • Avoir enveloppé Russell dans ce qui est considéré comme une toge romaine
Conjoint Florence A. ?
Enfants Au moins un

Menta Sturgeon (v. 1867, Missouri ? - 17 août 1935) fut le secrétaire personnel du fondateur de la Société Watch Tower, Charles Taze Russell, et c'est lui qui assista au décès du pasteur dans le train à Pampa. Il était considéré par les directeurs de la Watch Tower renvoyés par Joseph Rutherford comme celui qui méritait le plus d'être le futur président de l'organisation. Après l'élection de ce dernier, il quitta les Étudiants de la Bible pour rejoindre un autre groupe religieux.

De l'Église baptiste aux Étudiants de la Bible

Sturgeon a été diplômé du séminaire théologique de l'Église baptiste du sud et étudia le grec et l'hébreu.[1] À la fin des années 1880, il travailla pour la Kansas & Texas Coal Company, et vivait au 4001 N. B' Way, à Saint Louis, Missouri.[2][3] En mars 1897, les membres de son église le désignèrent à l'unanimité comme pasteur, fonction qu'il assura jusqu'à sa démission en 1904.[4] Ainsi, il fut révérend d'une Église baptiste de la ville, la Tower Grove Baptist Church, située au 4320 avenue.[5][6][7][8] Toutefois, il quitta l'église suite à des dissensions internes. Durant cette période, il vécut à différents endroits dans la ville de Saint Louis: au moins à partir de 1899 et jusqu'en 1901, il vécut au 4228 Norfolk avenue,[9][10][11] puis au 4317 Norfolk avenue jusqu'en 1905,[12][13][14][15] et au 2825 Locust au moins à partir de 1906.[16]

Il entra en contact avec les enseignements de Russell en 1894 par l'intermédiaire d'un petit livre que lui avait remis son médecin, mais que ce ne fut que 14 ans plus tard qu'il suivit son enseignement lorsqu'il assista à des lectures bibliques données par le pasteur à Arch Street: d'abord en tant que simple auditeur, puis en tant qu'interlocuteur du pasteur. Entre temps, il prêcha de façon indépendante, puis ajouta ses propres disciples au groupe de Russell. Finalement, il reçut une lettre du pasteur lui demandant s'il pouvait devenir conférencier pour lui, ce que Sturgeon accepta, et ainsi, en 1909, il quitta la société dans laquelle il travaillait[17] (apparemment, il s'agissait de la Blackmer & Post Pipe Company, et sa dernière adresse à Saint Louis était le 4219A McRee avenue).[18][19]

Il fut membre de l' ecclesia de Saint-Louis,[20] En qualité de pèlerin, il visita, de 1909 à 1914, les États du centre et de l'est des États-Unis, ainsi que différentes provinces du Canada (Alberta, Ontario, New Brunswick et Nouvelle-Écosse);[21] il était d'ailleurs un orateur capable.[22] Il fit partie des personnes qui vinrent travailler au siège de la Watch Tower vers 1910,[23] et là, il s'occupa d'abord de la surveillance générale, puis dirigea des classes bibliques ainsi que des services religieux. En 1915, il était ancien dans l'ecclesia de la ville de New York.[24] Dans les journaux, il fut présenté comme étant un révérend donnant des discours publics, notamment au temple maçonnique de Washington;[25][26][27] il prononça aussi le discours "Pastor Russell's Teachings Examined" à l'occasion de la dernière partie du photo-drame le 5 septembre 1914 au Majestic théâtre de Fort Wayne.[28][29]

En 1913, il témoigna en faveur de Russell lors du procès relatif au "blé miraculeux". À la barre, il affirma croire aux anges déchus qui pouvaient prendre l'apparence d'humains, notamment celle de Russell. À cette époque, il était marié et le couple avait un fils.[17] Selon le recensement de 1930, et à moins qu'il ne s'agisse d'un homonyme, il était né vers 1867 dans le Missouri, tout comme ses parents; son épouse, Florence A. (née v. 1870, Massachusetts, père né en Angleterre, mère née dans le New Hampshire) était alors sans profession. Le couple s'était marié en 1888 ou 1889.[30]

En plus d'être le secrétaire de Russell, Sturgeon était également chargé d'aider ce dernier dans ses traitements médicaux.[31] Il fut probablement le dernier des Étudiants de la Bible à voir Russell vivant. En effet, celui-ci avait prononcé, avec beaucoup de difficultés, un discours à Los Angeles, avec l'aide de Sturgeon qui le remplaçait par moments.[32] Le pasteur, très affaibli, fut conduit par Joe Brown jusqu'au train afin qu'il effectue le trajet du retour, et Sturgeon l'accompagna. Ce dernier voulut alors connaître des détails sur la parabole du denier contenue en Matthieu 20, mais Russell lui répondit qu'il ne savait pas.[33] Souffrant du froid, ce dernier lui demanda de l'envelopper dans une toge romaine, ce qu'il fit, puis le pasteur mourut.[34] Immédiatement, il informa son épouse de la mort de Russell par le moyen d'un câble mais, au Béthel de Brooklyn, Alexander Hugh Macmillan l'intercepta et informa Joseph Rutherford.[22]

Selon La Tour de Garde de l'époque, Sturgeon se serait renseigné sur le septième volume des Études dans les Écritures, et reçut la réponse que "quelqu'un d'autre p[ouvait] l'écrire".[35]

En 1916, il faisait partie d'un comité composé de trois membres destiné à évaluer les réponses des pèlerins au questionnaire Verbi Dei Minister.[36] Le 17 janvier 1917, Sturgeon témoigna devant le juge Callahan de Brooklyn, afin de déterminer si la People's Pulpit Association devait être exemptée de taxe en tant qu'organisation religieuse; présenté comme ancien directeur du Béthel et désormais conférencier de l'association, il donna de nombreux détails sur la vie communautaire du Béthel lors de son témoignage.[37]

Après la mort de Russell

Sturgeon relata en détail les derniers jours de la vie du pasteur dans les publications de la Watch Tower. Selon une brochure publiée par la quatre directeurs évincés de l'organisation par Rutherford, Sturgeon et d'autres furent privés de service général en tant qu'anciens, étant tous partisans des arrangements que Russell avait effectués avant sa mort. Toujours selon cette source, Sturgeon méritait d'accéder aux statuts de président de la Société et de directeur, et les Étudiants de la Bible étaient encouragés par eux à voter pour lui. Par ailleurs, les partisans de Rutherford lui aurait rendu la vie si dure, alors qu'il cherchait à siéger au comité de rédaction, qu'il préféra démissionner de sa position de rédacteur en chef de La Tour de Garde et de celle de V.D.M.[38]

Lors de l'élection des directeurs de la Société Watch Tower, le 6 janvier 1918, Sturgeon reçut 27 261 voix, score qui était insuffisant pour battre Rutherford, mais qui était supérieur à ceux des quatre directeurs évincés et à celui de Paul Johnson.[39]

Finalement, à cette époque, Sturgeon quitta la Watch Tower.[40] Dans les années 1920, Fredrik Robison contacta Adolph Ernst Knoch du groupe Concordant Publishing Concern, alors à Los Angeles, et rapidement convainquit Sturgeon ainsi que de nombreux ex-Étudiants de la Bible de se joindre à eux.[22] Ce dernier fonda, au sein de ce mouvement, un groupe qui eut une durée de vie très courte.[40] La mort de Sturgeon survint le samedi 17 août 1935, au soir; un service funéraire eut lieu deux jours plus tard et il fut enterré le matin suivant au cimetière South Side. Le magazine du groupe, Unsearchable Riches, publia un article rapportant sa mort et faisant son éloge.[1]

Voir aussi

Références

  1. 1,0 et 1,1 Garman, George C. (anglais), "Menta Sturgeon Obituary", Unsearchable Riches, gtft.org, version archivée du 21 septembre 2010. Consulté le 26 juin 2012
  2. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1888) (anglais), Gould Directory Co, p. 1226
  3. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1889) (anglais), Gould Directory Co, p. 1236
  4. Arrowup.png The History of Tower Grove Baptist Church (anglais), towergrove.org. Consulté le 14 novembre 2011
  5. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1898) (anglais), Gould Directory Co, p. 2231
  6. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1900) (anglais), Gould Directory Co, p. 2456
  7. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1903) (anglais), Gould Directory Co, p. 2634
  8. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1904) (anglais), Gould Directory Co, p. 2883
  9. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1899) (anglais), Gould Directory Co, p. 1696
  10. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1901) (anglais), Gould Directory Co, p. 1876
  11. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1900) (anglais), Gould Directory Co, p. 1784
  12. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1902) (anglais), Gould Directory Co, p. 1978
  13. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1903) (anglais), Gould Directory Co, p. 1843
  14. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1904) (anglais), Gould Directory Co, p. 2014
  15. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1905) (anglais), Gould Directory Co, p. 1889
  16. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1906) (anglais), Gould Directory Co, p. 1693
  17. 17,0 et 17,1 Brooklyn Daily Eagle, (mercredi 22 janvier 1913) (anglais), article "Russell follower on "fallen angels""
  18. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1908) (anglais), Gould Directory Co, p. 1795
  19. Arrowup.png City Directories for St. Louis, Missouri (1909) (anglais), Gould Directory Co, p. 1993
  20. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 16
  21. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 26
  22. 22,0, 22,1 et 22,2 Parkinson, James (anglais), "Troubled Years", heraldmag.org. Consulté le 14 novembre 2011
  23. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 13
  24. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 18
  25. Arrowup.png Washington Post (30 novembre 1912) (anglais), Washington D.C., n°13323, p. 16, "Sunday Services"
  26. Arrowup.png Washington Post (7 septembre 1912) (anglais), Washington D.C., n°13239, p. 12, "Sunday Services"
  27. Arrowup.png Washington Post (29 mars 1913) (anglais), Washington D.C., n°13442, p. 14, "Evangelist Sturgeon to Lecture"
  28. Arrowup.png Fort Wayne News (5 septembre 1914) (anglais), Fort Wayne, Indiana, volume 40, p. 3
  29. Arrowup.png Fort Wayne Journal Gazette (5 septembre 1914) (anglais), Fort Wayne, Indiana, volume 28, n°111, p. 11, "Rev. Menta Sturgeon to Lecture Tonight at Majestic Theatre"
  30. Arrowup.png Recensement de 1930
  31. Arrowup.png Gruss, Edmond C. (2003) (anglais), The Four Presidents of the Watch Tower Society, Xulon Press, p. 24 (ISBN 978-1-5946-7131-9)
  32. Arrowup.png Wills, 2006, p. 35
  33. Arrowup.png Wills, 2006, p. 87
  34. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 34
  35. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1er décembre 1916, pp. 365,366, cité par Wills, 2006, p. 90
  36. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1er novembre 1916, p. R5982, p. 330, "The Hour of Temptation"
  37. Arrowup.png Fort Wayne News (18 janvier 1917) (anglais), Fort Wayne, Indiana, volume 43, p. 9, "Pastor Russell Had Help Problem Solved"
  38. Arrowup.png Ritchie, A. et autres (1917) (anglais), Facts for Shareholders, biblestudents.net. Consulté le 14 novembre 2011
  39. Arrowup.png Blandre, Bernard (1988), "Aux origines des étudiants de la Bible et des Témoins de Jéhovah — Attentes et débats 1873-1919", Mouvements religieux, Sarreguemines: Association d'étude et d'information sur les mouvements religieux, p. 34
  40. 40,0 et 40,1 Wills, 2006, p. 96