Milton Henschel

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Milton George Henschel (9 août 1920 - 22 mars 2003), membre du Collège Central des Témoins de Jéhovah de longue date, succéda à Frederick Franz à la présidence de la Watch Tower Society.

Vie personnelle

Milton Henschel est né dans le New Jersey. En 1943, adolescent, il déménage à Brooklyn, New York , lorsque son père, Herman George Henschel, s'installe dans la région pour travailler sur les projets de construction des imprimeries et des immeubles résidentiels des Témoins de Jéhovah. Le jeune Milton fut baptisé pendant son adolescence. Il épousa Lucille Bennett en 1956. Au cours des années, il remplit diverses charges administratives au siège de l'organisation internationale. Selon ses amis, il était connu pour son sens pratique, son caractère flexible, raisonnable et gentil.

Carrière

En 1939, Henschel fut nommé secrétaire de Nathan Knorr qui supervisait le travail de l'imprimerie de la Watchtower. Knorr garda Henschel comme assistant après être devenu président de la Watchtower Society en 1942. Henschel accompagna souvent Knorr dans ses déplacements et visita au moins 150 pays pendant cette période.

En 1963, lors d'une assemblée au Liberia, Henschel fut arrêté et agressé physiquement avec un grand nombre de témoins de Jéhovah.[1] Il y retourna quelques mois plus tard pour rencontrer le président du Liberia dans le but d'obtenir la liberté de culte pour les Témoins de Jéhovah.

Dans un entretien de juillet 1968 avec le Detroit Free Press, Henschel fut interrogé sur la position, récemment établie, de la Watch Tower Society contre la greffe de tissu[2]. Il répondit, "la greffe d'organes est vraiment du cannibalisme[3]. Un support scriptural fut tiré du livre de la Bible Actes 15:29, duquel il tira le décret apostolique, "vous abstenir des choses qui ont été sacrifiées aux idoles, et du sang". Des quantités significatives de sang provenant du donneur accompagnent la greffe d'organe courante, même sans transfusion. Il continua en disant que "lors d'une greffe, vous prenez quelque chose à un autre corps pour nourrir votre vie". Parlant des Témoins de Jéhovah dans leur ensemble, il dit, "nous croyons en la résurrection et ne craignons pas la mort", terminant par la question rhétorique, "si une personne gagne cinq ans de vie grâce à une transplantation, qu'a-t-elle gagné, si elle perd son futur?", suggérant ainsi qu'un tel acte résulterait en une condamnation de Dieu. Il est à remarquer que cette position fut abandonnée douze ans plus tard en 1980[4].

Lors de ce même entretien au Free Press en 1968, Henschel parla de la vision de la Watch Tower sur le futur immédiat, faisant référence à l'imminence de la bataille d'Harmaguédon, durant laquelle Dieu vaincrait Satan et ses forces maléfiques, afin de restaurer la paix sur la Terre. Il reconnut qu'il n'y avait pas de date précise sur le déclenchement d'Harmaguédon, mais il ajouta que "1975 est une année à surveiller", allusion à l'enseignement de la Watchtower Society sur les 6000 ans d'existence de l'humanité qui seraient atteints cette année-là, marquant le début probable du règne millénaire du Christ[5].

Henschel contribua également à l'ouvrage Les religions d'Amérique (1975), publié par Léo Rosten, avec le chapitre "Qui sont les Témoins de Jéhovah?".

Il devint le président de la Watch Tower Society le 30 décembre 1992 et resta à ce poste jusqu'en 2000. Cette année-là eurent lieu des changements majeurs au niveau de l'organisation, puisque le Collège Central des Témoins de Jéhovah fut séparé du bureau des directeurs de la société. Le résultat fut que les membres du Collège Central démissionnèrent de leurs charges au sein de la société Watchtower. Henschel laissa donc son bureau à Don Alden Adams, qui n'était pas membre du Collège Central. Henschel resta membre du Collège Central jusqu'à sa mort.

Références

  1. Arrowup.png 1977, Annuaire des Témoins de Jéhovah, pages 172-79
  2. Arrowup.png Heart Transplants Held Cannibalism, The Detroit Free Press, July, 1968, by Hiley H. Ward.
  3. Arrowup.png The Watchtower, 11/15/1967, Questions from Readers. The article's title poses the question "Is there any Scriptural objection to donating one’s body for use in medical research or to accepting organs for transplant from such a source?" Having already condemned as cannibalistic the consumption of human flesh in paragraph four, and thus abhorrent to all civilized people, the question is pointedly addressed in paragraph five, stating simplistically that "When there is a diseased or defective organ, the usual way health is restored is by taking in nutrients. The body uses the food eaten to repair or heal the organ, gradually replacing the cells. When men of science conclude that this normal process will no longer work and they suggest removing the organ and replacing it directly with an organ from another human, this is simply a shortcut. Those who submit to such operations are thus living off the flesh of another human. That is cannibalistic."
  4. Arrowup.png The Watchtower, 3/15/1980, Questions from Readers. The question "Should congregation action be taken if a baptized Christian accepts a human organ transplant, such as of a cornea or a kidney?", presupposes that such "congregation action" in the form of formal excommunication or disfellowshipping had been mandatory for this offense amongst Jehovah's Witnesses prior to this treatment of the subject. The matter is promptly disposed of this time in the opening sentence of the first paragraph: "Regarding the transplantation of human tissue or bone from one human to another, this is a matter for conscientious decision by each one of Jehovah’s Witnesses." And, in conclusion, "The congregation judicial committee would not take disciplinary action if someone accepted an organ transplant". Cf La Tour de Garde, 15 juin 1980, page 31
  5. Arrowup.png Voir Life Everlasting in Freedom of the Sons of God. Watchtower Society. 1966. pp. 29-35. http://www.strictlygenteel.co.uk/lifeeverlasting/1966_Life_Everlasting.pdf. .
Précédé par
Frederick Franz
Président de la Watch Tower Bible and Tract Society
30 décembre 1992 - 7 octobre 2000
Suivi par
Don Adams