Nelson Barbour

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
Nelson Barbour
Nom complet Nelson Horatio Barbour
Naissance 21 août 1824
Throopsville, New York, États-Unis
Décès 30 août 1905
Tacoma, Washington, États-Unis
Nationalité Etats-Unis.jpg Américaine
Occupation prédicateur adventiste, écrivain
Connu(e) pour influence doctrinale de Charles Taze Russell
Conjoint Emeline

Nelson Horatio Barbour (21 août 1824, Throopsville — 30 août 1905, Tacoma) était un prêcheur adventiste qui exerça une influence sur les doctrines de Charles Taze Russell avec qui il fut associé pendant une courte période de temps.

Biographie

Barbour naquit à Throopsville (USA) le 21 août 1824. Prêcheur adventiste, il épousa Emeline en 1876.

Il suivit ses études au Temple Hill Academy de Geneseo, New York, de 1839 à 1842. À 15 ans, il abandonna la foi presbytérienne de ses parents pour se convertir au méthodisme. À 19 ans, il devint prêcheur indépendant selon ses dires, l'auteur Bruce W. Schulz suppose qu'il s'agit de sa conversion au millérisme.[1] Suite à la grande déception de 1843, il quitta le mouvement désappointé.

Il devint médecin à Rochester, New York, puis s'embarqua pour l'Australie en 1853 pour tenter de faire fortune dans les mines d'or, ayant abandonné toutes recherches dans le domaine de la prophétie biblique.

En 1859, lors de son retour d'Australie en bateau, il discuta avec un membre du clergé sur le passage biblique de Daniel 12:7 et eut une sorte de révélation sur la signification des 1290 jours de ce passage, qu'il pensa voir se finir en 1828 au début du mouvement millérite, et sur les 1335 jours qu'il interpréta comme finissant en 1873.

À partir de 1860, il s'associa de nouveau avec les adventistes de New York. Il exerça le métier de médecin usant des courants électriques pour soigner et devint l'inventeur d'une machine à propulsion par acide carbonique.[2]

Il publia en 1870 un livre intitulé Evidences for the Coming of the Lord in 1873, or The Midnight Cry (Preuves du retour du Christ en 1873 ou le Cri de Minuit) qui reçut un accueil chaleureux dans le mouvement adventiste suite à la déception provoquée par l'année 1868, qui avait été prédite comme marquant le retour du Christ par Thurman. Barbour produisit des articles sur le sujet dans la revue adventiste The Crisis en 1871, et publia de nouveau un pamphlet résumant sa vision en 1873. À partir de 1874, il publia sa propre revue intitulée Midnight Cry and Herald of the Morning.

En 1876, Charles Taze Russell, alors en voyage d'affaire, prit connaissance de la revue de Barbour. Il paya le voyage de Barbour jusqu'à lui pour comparer les visions que les deux hommes avaient des Écritures. Selon Russell, Barbour l'éclaira sur la chronologie prophétique et biblique, sur le Temps de la Moisson, et sur la venue du Christ en 1874; Russell, quant à lui, informa Barbour sur la manière du retour du Christ et la rançon.

La revue de Barbour en perte de vitesse suite à la déception de 1874 fut renflouée par Russell. De plus, Russell finança le livre de Barbour qu'il co-signa The Three Worlds publié en 1877.

L'enlèvement des Saints ne s'étant pas produit en 1878 comme les deux associés l'avaient prévu, il s'ensuivit un conflit entre eux deux. Barbour reconnut son erreur d'avoir entretenu dans la tête de ses lecteurs "une fausse espérance", tandis que Russell considéra que la chronologie était exacte, mais qu'on avait attendu "la mauvaise chose au bon moment" et pensa qu'à partir de cette date, chaque saint qui mourait sur terre était directement ressuscité au ciel. Barbour n'accepta pas cette théorie.

Pendant un temps, Russell et Barbour ainsi que John Paton se lancèrent dans des débats contradictoires dans les pages du Herald, notamment sur le sujet de la rançon, mais à partir de juillet 1879, Russell décida de se dissocier et enleva son soutien financier à Barbour pour créer la revue La Tour de Garde.

Barbour organisa alors en 1879 "L'Église des Étrangers", et critiqua les nouveaux points de vue de Russell; ce débat contradictoire par revue interposée donna par exemple naissance au livre de Russell Tabernacle Shadows of the Better Sacrifices abordant la signification symbolique du Tabernacle.

Ressources sur le sujet

  • Schulz, Bruce W.; De Vienne, Rachael (2009) (anglais), Nelson Barbour: The Millenium's Forgotten Prophet, Fluttering Wings Press, via Lulu

Références

  1. Arrowup.png Schulz, 2009, p. 12
  2. Arrowup.png Schulz, 2009, p. 28