Prédication

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
(Redirigé depuis Prosélytisme)
Aller à : navigation, rechercher

La prédication est le terme utilisé par les Témoins de Jéhovah pour désigner leur œuvre d'évangélisation, principalement axée sur le porte à porte, ayant pour but selon eux, de sauver les vies de ceux qui s'ouvriront à leurs croyances, survivant ainsi à Har-maguédon.

Raisons de la prédication

Les Témoins de Jéhovah croient que Dieu détruira sous peu le système mauvais actuel, corrompu et dominé par Satan, lors de la bataille d'Har-Maguédon, puis rétablira les conditions du paradis originel. Le Royaume de Dieu apportera des bénédictions à tous les humains qui y survivront, les autres seront détruits.

Dans certaines publications, ils affirment que seuls les hommes justes, approuvés de Dieu et lui ayant voué leur vie par le baptême chez les Témoins de Jéhovah seront sauvés lors de cette ultime bataille[1]. Néanmoins, certaines situations ne sont pas concernées par ces déclarations (le jugement des enfants, des handicapés mentaux, et de ceux qui n'auront jamais entendu le message des Témoins de Jéhovah). En dehors de ces cas, toute personne qui désire obtenir le salut, n'a qu'une seule voie à prendre : adorer Jéhovah et rejoindre son organisation[2].

Manière de procéder

La proclamation de cette 'bonne nouvelle' est ainsi la principale activité des Témoins de Jéhovah : porte à porte, téléphone, distribution de tracts, de brochures, de livres, conférences, stands dans les marchés, courriers, etc. Cette activité de prédication est motivée par des passages bibliques tels que : « Et cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans toute la terre habitée, en témoignage pour toutes les nations ; et alors viendra la fin » (Matthieu 24:14). « Allez donc et faites des disciples de gens d’entre toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et de l’esprit saint, leur enseignant à observer tout ce que je vous ai commandé. Et, voyez, je suis avec vous tous les jours jusqu’à l’achèvement du système de choses » (Matthieu 28: 19,20). Le but de cette démarche est d'inciter les personnes rencontrées à étudier la Bible à l'aide d'une ou plusieurs de leurs publications (notamment le livre Qu'enseigne réellement la Bible ?), puis, si elles le désirent à adhérer à leur confession. Il est donc conseillé de ne pas se contenter de distribuer des publications, mais surtout de proposer assez rapidement un examen gratuit de la Bible.

Afin de favoriser cette activité, des réunions appelées rendez-vous de service sont organisées (à la Salle du Royaume ou chez un membre) plusieurs fois dans la semaine le matin, l'après-midi et parfois même en soirée suivant les dispositions de chaque congrégation ; au cours de ces réunions d'une durée maximale de 15 minutes, on revoit les publications à présenter, la façon de le faire..., on forme les paires de proclamateurs et on prononce une prière. Il est particulièrement conseillé d'assister à ces réunions en week-end et lors des semaines spéciales (c'est-à-dire quand le surveillant de circonscription ou de district visite la congrégation).

L'ensemble des zones à visiter en porte à porte attribuée à une congrégation est découpé en territoires, lui-même divisé en blocs de bâtiments ou de villas, et ensuite distribués aux proclamateurs qui doivent parcourir la zone ainsi définie. Il faut noter les absents pour les visiter ultérieurement, ainsi que les personnes ayant accepté une publication ou ayant bien discuté afin de poursuivre l'intérêt suscité. Il est préconisé de téléphoner ou d'envoyer un courrier aux éternels absents. Au bout de quelques mois, le territoire est mis de côté au profit d'un autre, et ainsi de suite. Les noms et adresses des personnes demandant explicitement à ne plus être visitées ou de celles qui sont agressives verbalement ou physiquement sont notées et ne sont plus visitées dans le cadre du porte à porte ; néanmoins, les anciens effectueront une visite annuelle à de telles personnes pour demander si leur refus est irrévocable.

En fin de mois, chaque Témoin de Jéhovah rapporte sur une feuille intitulée activité de prédication sa participation à cette activité de manière chiffrée, qu'il remet au secrétaire de l'association pour compilation : sont répertoriés le nombre d'heures consacrées à l'évangélisation (entières, sauf pour les proclamateurs ayant des difficultés particulières, qui peuvent rapporter des quarts d'heure), de publications distribuées, de nouvelles visites effectuées, et d'études bibliques à domicile dirigées (dans le monde : près de 1,28 milliard d'heures, plus de 6 millions d'études bibliques ; en France, la moyenne mensuelle par proclamateur est d'environ 10 heures, et de 0,3 études bibliques). Toutes les publications sont laissées gratuitement depuis 1990, mais un don peut être fait par la personne qui en accepte une (auparavant, les périodiques coûtaient 2 F, un petit livre de 8 à 12 F, un grand livre ou une Bible 25 F). Le secrétaire de la congrégation compile les rapports et transmet les chiffres globaux à la filiale afin d'établir le rapport annuel par pays. Ce rapport est ensuite publié dans l' Annuaire des Témoins de Jéhovah et dans La Tour de Garde du 1er février. Ceux qui rapportent systématiquement une activité jugée insuffisance pourront être conseillés par les anciens et parfois invités à bénéficier du programme Les pionniers aident les autres, c'est-à-dire qu'un pionnier permanent encadrera le proclamateur peu prosélyte.

Un Témoin de Jéhovah est considéré comme irrégulier s'il n'a pas prêché (ou n'a pas rapporté son rapport à temps) pendant un mois, et comme inactif s'il est irrégulier pendant six mois consécutifs.

Services particuliers

Un pionnier auxiliaire est un membre baptisé de la congrégation qui s'engage par écrit et avec l'accord du collège d'anciens, à consacrer au minimum 50 heures (avant 2002, 60 heures) à la prédication pour un mois en particulier. Suivant les mêmes formalités, un pionnier permanent s'engage à effectuer 840 heures d'évangélisation dans une année (allant de septembre à août), soit 70 heures par mois (avant 2002, c'était 1000 heures par an, soit 90 heures par mois). En 2005, la moyenne de pionniers auxiliaires était de 219 926 dans le monde, et 3 840 pour la France.

En 1943, la Société Watchtower a mis sur pied l'École biblique de Guiléad, école située à Wallkill - Etat de New York depuis l'automne 1998 - et dont le but est de former des fidèles en vue du service de missionnaires à l'étranger. Depuis cette date, environ deux groupes d'étudiants ont été formés chaque année (soit un peu plus de 7 000 en 2006), et envoyés dans une centaine de pays. Quant à l'École des pionniers, elle a été créée en 1977 et a assuré la formation de plusieurs centaines de milliers de fidèles en vue du service de pionnier[3].

De temps à autre, les Témoins de Jéhovah distribuent, pendant une période d'un mois environ, des tracts contenant d'après eux un message important et appelés Nouvelles du Royaume ; du 16 octobre au 12 novembre 2006, ils diffusent le tract La fin de la fausse religion est proche ![4] qui incite clairement les personnes à quitter leur religion jugée apostate et donc condamnée par Dieu, et à rejoindre leur organisation.

Méthodes de prédication

Voir article détaillé Méthodes de prédication

Les méthodes de prédication pratiquées au sein des Étudiants de la Bible, puis des Témoins de Jéhovah, ont varié au fil du temps, que ce soit au niveau de la forme comme au niveau du message à transmettre. Actuellement, ce sont les visites domiciliaires qui constituent la forme de prosélytisme la plus fréquemment utilisée par le mouvement.

Efficacité

Voir article détaillé Efficacité du porte à porte

Le zèle déployé dans ce prosélytisme pourrait laisser penser que la volonté de convertir les personnes rencontrées est la principale raison de ce porte à porte; or, plusieurs études destinées à évaluer l'efficacité de cette méthode, notamment en comparant le nombre d'heures consacrées à l'une des formes de prosélytisme avec celui des baptisés, ont mis en évidence que le prosélytisme traditionnel par visites domiciliaires n'est pas très efficace à l'heure actuelle. De ce fait, il apparaît que le maintien d'une telle démarche demandant un si grand déploiement d'énergie présente un avantage qui ne réside pas dans le taux de conversion, mais dans le renforcement de l'engagement des adeptes.

Références

  1. Arrowup.png La Tour de Garde, 1er septembre 1978, pp. 7-8 : "Dans un proche avenir, la génération actuelle verra la “grande tribulation” annoncée mettre un terme au présent système mauvais (Mat. 24:21). À ce moment-là, aucun des fidèles serviteurs de Jéhovah, qui seront seuls à survivre, ne pleurera la destruction des méchants. Au contraire, ils se réjouiront, tout comme Moïse et son peuple se réjouirent de la destruction de Pharaon et de son armée."
  2. Arrowup.png La Tour de Garde, 15 septembre 1971, p. 575 : "Peut-on affirmer que seuls les Témoins de Jéhovah baptisés survivront à la bataille d’Harmaguédon ? Répondre à cette question simplement par “oui” ou par “non” serait une profonde erreur. La réponse des Écritures doit inévitablement être ‘nuancée’ ; il est facile de voir pourquoi. (...) La réponse doit également être ‘nuancée’ parce que la Bible n’explique pas ouvertement comment Dieu résoudra certains problèmes particuliers, tel celui des personnes mentalement retardées qui n’ont jamais eu les capacités intellectuelles nécessaires pour apprendre ce qui concerne Jéhovah et ses desseins. Il se peut que le mérite familial s’applique à ces personnes non baptisées comme dans le cas d’enfants mineurs et irresponsables dirigés par un père, une mère ou un tuteur croyant et fidèle. Toutefois, ces situations spéciales ne diminuent en rien l’importance du vœu et du baptême pour ceux qui désirent la faveur et la protection divines lors du point culminant de la destruction du présent système de choses inique. (...)Il n’y a aucune raison biblique de penser que si une personne, qui possède une connaissance raisonnable de la vérité, sait qu’il est important de se vouer à Dieu et de se faire baptiser, mais ne le fait pas, sera épargnée lors de la destruction prochaine à Harmaguédon. Nous n’ignorons pas qu’on peut évoquer de nombreuses situations hypothétiques qui semblent bénéficier de circonstances atténuantes. Mais à quoi bon se perdre en conjectures ? La parabole de Jésus sur les “brebis” et les “boucs” indique clairement qu’il viendra un temps où la division entre les “boucs” et les “brebis” sera nette et définitive (Mat. 25:31-46). Au lieu de chercher une ‘échappatoire’ aux dispositions divines de salut, les humains qui désirent être épargnés par Dieu devraient accepter sa miséricorde en le servant. Il est indispensable d’agir dès maintenant, avant qu’il soit trop tard pour penser à devenir un serviteur de Jéhovah. Les “brebis” qui obtiendront la “vie éternelle” seront des personnes responsables de leurs actes qui feront sa volonté aussi bien que possible (I Jean 2:17). La Bible montre sans la moindre équivoque que la volonté de Jéhovah pour les humains de notre époque est qu’ils soient baptisés et lui rendent un témoignage public. — Rom. 10:10."
  3. Arrowup.png La Révélation, le grand dénouement est proche !, WTBTS, 1988, p. 63
  4. Arrowup.png La fin de la fausse religion est proche !