Rapport au monde

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Une des principales critiques faites aux Témoins de Jéhovah porte sur le rapport très particulier qu'ils entretiennent avec le monde, qualifiée de 'société humaine impie', qu'ils doivent rejeter selon l'interprétation qui leur est faire de la part de la Société Watch Tower des paroles bibliques suivantes: "N'aimez pas le monde, ni les choses qui sont dans le monde" (1 Jean 2:15).

Historique

À partir de 1922, le mouvement va développer une politique de rupture sociale assumée: Jésus ayant pris en 1918 ses fonctions au Temple de Dieu, a choisi les Témoins de Jéhovah d'alors pour être ses représentants. Il les a donc introduits au temple pour qu'ils le servent en proclamant ses messages de condamnation et de salut, et les a oints à ce moment[1]. Ambassadeurs de Dieu au milieu du monde satanique et devenus l'équivalent des lévites du temps d'Israël, ils doivent avoir la même pureté que ceux-ci lors de leur service au Temple, et doivent donc se purifier de toutes souillures spirituelles et de toutes contaminations qui viendraient de l'extérieur. Le monde appartient à Satan, même les personnes bonnes et les projets humanitaires servent en fin de compte son dessein diabolique d'éloignement de l'humanité d'auprès de Dieu.

Relations avec l'extérieur

Actuellement, particulièrement depuis le début des années 1990, tout en continuant à proclamer que "le monde gît au pouvoir du méchant" selon 1 Jean 5:19, le mouvement n'assume plus comme avant sa rupture avec le monde et insiste au contraire sur l'intégration des Témoins de Jéhovah dans la communauté, néanmoins ces caractéristiques ci-dessous restent présentes.

Fêtes

Voir article détaillé Noël
  • Ils refusent de participer à toutes fêtes ayant une origine païenne supposée ou réelle : fêtes de Noël, Pâques, Chandeleur, anniversaires de naissance;
  • Ils refusent aussi de participer aux fêtes patriotiques considérées comme un culte rendu à l'État.

Activités politiques

  • Ils ne votent pas pour un parti humain. L' Annuaire 2002 des Témoins de Jéhovah, faisait à la page 194, l’éloge de ceux qui restaient fermes dans leur refus de voter, y compris dans les pays où l'exercice de la démocratie était une obligation légale, même s'ils devaient subir pour cela de lourdes condamnations :
"Dans les années 70 et au début des années 80, la loi philippine a rendu le vote obligatoire pour tous les citoyens. Les contrevenants étaient emprisonnés. Le peuple de Jéhovah allait devoir Lui démontrer sa fidélité. À l’image de leurs frères chrétiens du monde entier, les serviteurs de Jéhovah des Philippines ont maintenu leur neutralité politique en 'ne faisant pas partie du monde'. — Jean 17:16. Après un changement de gouvernement en 1986, la constitution du pays a été révisée, et on a supprimé le vote obligatoire. Cela a facilité les choses pour les frères."

Aide humanitaire et travail

  • Ils refusaient jusqu'à il y a peu, d'agir pour des causes humanitaires en dehors de l'aide accordée à la « famille internationale de frères ». En effet, il a fallu attendre le début des années 2000, lors des assemblées de l'été 2000, pour que les fidèles soient clairement informés que l'aide aux non-Témoins de Jéhovah, ou l'humanitaire dans le sens d'aide générale et planifiée à toute personne quelle que soit sa religion (et non le simple secours ponctuel tourné uniquement vers les Témoins de Jéhovah), soit présentée comme un devoir pour le chrétien[2]. Néanmoins, la résolution adoptée à l'unanimité dans le monde par les Témoins de Jéhovah, lors de l'assemblée de 2006, marque un retour en arrière significatif sur cette question:
« Nous refusons catégoriquement de nous associer à de vains mouvements œcuméniques ou à des actions sociales ou à d'autres projets cherchant à faire durer un système que Dieu a condamné parce qu'il est voué à l'échec[3] »
À titre d'exemple, un extrait du Ministère du Royaume de septembre 2006, précise que l’aide humanitaire apportée par les Témoins de Jéhovah en Tanzanie ou à Madagascar s’adresse à ceux qui leur sont « apparentés dans la foi »:
« Depuis le début de l'année et sous la direction de notre filiale, deux missions d'aide humanitaire ont été conduites en Tanzanie et à Madagascar. Outre une aide financière mensuelle pour l'achat de nourriture, les 3 500 réfugiés qui nous sont apparentés dans la foi et vivent dans les camps de Tanzanie reçoivent des dons de vêtements et des produits de première nécessité. Malgré les conditions matérielles difficiles, les frères gardent leur joie et continuent à prêcher le Royaume. À Madagascar, des régions sont touchées par la famine. Une aide alimentaire est apportée et un frère médecin se rend régulièrement sur place pour y donner plusieurs centaines de consultations et tenter de soulager les maux dont souffrent nos compagnons dans ce pays. »
  • Ils ne doivent pas travailler pour l'industrie d'armement, du tabac, du sexe ou pour la fausse religion.

Adeptes repris et ex-membres

  • Fréquentation restreinte des Témoins de Jéhovah qui sont considérés par leur communauté comme des vases d'usage vulgaire (un Témoin de Jéhovah ayant commis un péché non passible d'excommunication est 'noté' par les anciens qui en avertissent la communauté qui doit ne plus le fréquenter en dehors du culte jusqu'à nouvel avis). Interdiction formelle de saluer, de manger avec un excommunié qui n'est pas de sa propre famille charnelle sous peine d'excommunication s'il n'y a pas repentance.

Avec les non-Témoins

Voir article détaillé Fréquentation des non-Témoins

Selon les publications, la fréquentation des non-témoins doit être limitée aux rapports dans le travail ou à la prédication, pour ne pas se faire contaminer par l'esprit du monde.

Distractions

Voir article détaillé Internet
  • Un Témoin de Jéhovah doit être sélectif dans les films, revues et musiques qu'il peut voir, lire et écouter: tout ce qui a trait à l'occultisme, au sexe, à la fausse religion, à la violence, ou qui pourrait introduire des doutes comme la philosophie doit être proscrit sous peine de sombrer dans la 'maladie spirituelle' ;
  • Tout comme la télévision, l'utilisation d'Internet doit être limitée, car il est considéré comme dangereux. Le Témoins de Jéhovah ne doit pas avoir d'échanges spirituels sur ce média. En théorie, il ne doit pas monter de site Web pour défendre sa religion, encore moins entrer en débat avec des opposants, même avec ses coreligionnaires dans les chat et forums. Par exemple, on peut lire dans le Réveillez-vous ! du 22 octobre 2005, dans l'article "Comment éviter les dangers des 'chats'?":
« Si vous êtes Témoin de Jéhovah, vous pourriez vouloir, par curiosité, aller sur un site censé permettre à des jeunes Témoins du monde entier de nouer des amitiés.(...)"J'étais en ligne avec des chateurs que je croyais tous Témoins de Jéhovah, raconte Thierry. Mais, au bout d'un moment, quelques-uns se sont mis à dénigrer nos croyances. J'ai vite compris que c'étaient en réalité des apostats." Ces inconnus cherchaient à saper les valeurs morales de ceux dont ils disaient être coreligionnaires.(...)Réveillez-vous ! et d'autres publications des mêmes éditeurs nous mettent souvent en garde contre ce danger. Par conséquent, une personne que vous rencontrez sur un site prétendument créé pour des Témoins de Jéhovah est, au mieux, quelqu'un qui dédaigne ces conseils. Désirez-vous vraiment avoir des amis qui font peu de cas des recommandations bibliques ?" »

Critiques

Selon les critiques des Témoins de Jéhovah, cette rupture sociale est accentuée par les activités qu'un Témoin de Jéhovah est censé accomplir à minima: cinq heures de réunions réparties en trois fois, deux à trois heures en moyenne de prédication par semaine, la préparation de toutes les réunions, études bibliques familiales hebdomadaires, lecture quotidienne de la Bible et de la brochure Examinons les Écritures chaque jour (qui contient un texte biblique quotidien et son commentaire) sur lesquels il faut méditer, lecture des nouvelles publications de la Société Watch Tower (dont les derniers périodiques et les livres parus à l'assemblée de district, étude personnelle. Il y a aussi souvent des appels au volontariat (nettoyage ou réparations de la Salle du Royaume, de la Salle d'assemblées...) Les anciens ont un emploi du temps encore plus chargé, puisqu'ils doivent préparer les exposés ou discours qu'ils présenteront, effectuer des visites pastorales, et participer aux nombreuses réunions du collège d'anciens. En plus des 'activités profanes' classiques (travail, ménage, etc.), un Témoin de Jéhovah a donc peu de temps pour autre chose et n'a pas l'occasion de pouvoir prendre le recul nécessaire pour se remettre en question.

Références