Raymond Franz

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Info bulb.png Cet article est une ébauche à compléter, ce qui signifie que certaines informations essentielles peuvent être absentes pour l'instant


L'article annonçant l'exclusion de Raymond Franz

Raymond Victor Franz est né en 1922 dans une famille de Témoins de Jéhovah de troisième génération. Il est le neveu de Frederick W. Franz, quatrième président de la Société Watch Tower entre 1978 et son décès en 1992. L'un des autres oncles de Raymond Franz a quitté l'organisation après la fausse prophétie de 1925. Raymond a été baptisé à 17 ans en 1939. En 1940, il devient pionnier à plein temps.

En 1944, il devient missionnaire et il est envoyé d'abord à l'intérieur des États-Unis puis à partir de 1946 à Porto-Rico. Il poursuit son activité de missionnaire dans toutes les îles Caraïbes, des îles Vierges jusqu'à la République dominicaine. Il doit cesser ces activités de missionnaire dans cette dernière entre 1957 et 1961 pendant la prise de pouvoir du dictateur dominicain Rafael Trujillo qui a fait interdire le mouvement des Témoins de Jéhovah pendant toute la durée de l'époque à laquelle il était au pouvoir.

En 1965, Nathan Homer Knorr, demande à Raymond Franz de venir travailler au siège mondial de la Watchtower à Brooklyn. Raymond qui préférait son activité de missionnaire accepte toutefois cette offre.

En 1971, il est invité à faire partie du corps dirigeant de la Watchtower.

Comme la prophétie sur la venue d'Har-Maguédon ne s'est pas réalisée en 1975, il commence à régner après cette date au béthel une atmosphère de défiance. De nombreux fidèles quittent l'organisation et de petits groupes d'étude de la Bible informels remettent en question les enseignements de la Watch Tower. Le collège central veut endiguer l'hémorragie et commence à prendre des sanctions en divisant les groupes de contestation et en excluant les meneurs. Au béthel, des tribunaux et des purges sont organisés afin de "purifier" le mouvement des contestataires. Sur simple dénonciation, sur des rumeurs, n'importe quel fidèle peut être amené à comparaître devant les anciens. Tout le monde au Béthel commence à se méfier de tout le monde et c'est dans cette atmosphère qu'en 1980 Raymond Franz doit comparaître à son tour, car il est accusé par la rumeur d'apostasie. Cependant, le comité ayant en charge son jugement ne parvient pas à trouver un motif d'inculpation contre Raymond Franz, qui quitte le Collège central le 22 mai 1980[1]. Quelque temps plus tard le Collège central prétexte le fait que Raymond ait déjeuné avec un ex-Témoin de Jéhovah (en l'occurrence son employeur Peter Gregerson) pour l'exclure du mouvement.

Après son éviction, Raymond Franz écrit deux livres À la recherche de la liberté chrétienne et Crise de conscience. Ce dernier est un témoignage unique d'un ex-fidèle arrivé tout en haut de la hiérarchie et révèle le fonctionnement interne de la Watch Tower.

Raymond Franz meurt le 2 juin 2010[2].

Ressources YouTube

  • Raymond Franz en Roumanie
  • Partie 1 :
  • Partie 2 :
  • Partie 3 :
  • Partie 4 :

Références