Salle du Royaume

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

La Salle du Royaume est le principal lieu de culte des Témoins de Jéhovah. C'est là que les fidèles se réunissent, deux à trois fois par semaine, pour assister aux différentes réunions organisées par la Société Watchtower. Ce bâtiment, ouvert au public, regroupe parfois plus d'une congrégation.

Historique et origine du nom

À l'origine, la majorité des réunions des Témoins de Jéhovah se tenaient dans les foyers des fidèles, et au besoin ceux-ci louaient des salles de réunions. Toutefois, compte tenu des désagréments occasionnés par cette situation (transport du matériel, coût des locations, locaux parfois inappropriés), ils ont par la suite acheté ou rénové des bâtiments, tels que le Tabernacle de Londres et le Tabernacle de Brooklyn autrefois utilisés par d'autres groupes religieux. Dès 1890, un groupe de fidèles de Mount Lookout en Virginie occidentale a construit son propre lieu de réunion, mais ce n'est que vers 1950 que la construction de ceux-ci a commencé à se développer.[1]

Le nom de 'Salle du Royaume' ('Kingdom Hall') a été proposé par Joseph Franklin Rutherford en 1935 et c'est à Honolulu (Hawaii) que le premier lieu de culte a été nommé ainsi. Ainsi, lorsque le Tabernacle de Londres a été rénové en 1937 et 1938, il a été rebaptisé Salle du Royaume. Peu à peu, cette désignation est devenue l'appellation officielle des lieux de culte des Témoins de Jéhovah.[2]

Aspects techniques

Construction

Voir article détaillé Comité de construction régional

À partir des années 1970, les Témoins de Jéhovah ont commencé à mettre en place des techniques de construction rapide permettant d'édifier une Salle du Royaume en un week-end environ. Ces techniques, d'abord expérimentées aux États-Unis (la première fois à Carterville, dans le Missouri), se sont ensuite développées au Canada à partir de 1982 (la première salle construite selon cette méthode fut celle d'Elmira en Ontario), et en Europe en 1983 (la première à Northampton, en Angleterre).[3] Parfois, des journaux locaux relatent la construction d'une Salle du Royaume.

Là où les Témoins sont peu nombreux, ce procédé est également employé pour construire des salles, car des membres du mouvement d'autres régions participent.

À partir de 1987, la Watch Tower coordonna cette activité, formant 60 comités de construction régionaux dans l'ensemble des États-Unis, comités ayant souvent un programme établi sur une année ou plus. Les hommes désignés pour en faire partie étaient principalement des anciens, ayant parfois aussi de l'expérience dans des domaines spécifiques de la construction.

Puis ce procédé s'est internationalisé. En 1992, les comités de construction régionaux désignés par le siège du mouvement ont aidé à construire des Salles du Royaume dans divers pays à travers le monde.

Entretien et financement

Les Témoins de Jéhovah estiment que la Salle du Royaume doit représenter dignement l'organisation de Jéhovah; ils pensent donc que le nettoyage et l'entretien de la salle constitue un privilège et un aspect à part entière de leur service cultuel. De ce fait, les fidèles se réunissant dans une Salle du Royaume sont invités à participer régulièrement à l'entretien de celle-ci. En général, un programme de nettoyage hebdomadaire de la Salle du Royaume est souvent indiqué sur le tableau d'affichage, et les différentes études de livre se relayent à tour de rôle pour nettoyer la salle après chaque réunion, en suivant une liste des tâches à accomplir. Le collège des anciens, et particulièrement un ancien nommé spécifiquement, a la responsabilité de superviser l’entretien de la Salle du Royaume. Des nettoyages trimestriels et des inspections annuelles sont aussi effectués.[4]

Les frais de construction et d'entretien de chaque Salle du Royaume sont à la charge de la (des) congrégation(s) qui s'y réuni(ssen)t. Dans un souci d'économie, la construction et la rénovation font appel au volontariat des fidèles, et le moins possible à des entrepreneurs. Lors des assemblées de district "Unis grâce au Royaume" tenues en 1983, le corps dirigeant des Témoins de Jéhovah, le Collège Central annonce la mise en place d’un Fonds de la Société pour Salles du Royaume. Une boîte a offrandes dans chaque lieu de culte servira ainsi à recueillir de l'argent utilisé ensuite pour aider les congrégations défavorisées ayant besoin d'une Salle du Royaume.[5]

En janvier 1986, le Ministère du Royaume informa qu'au cours des cinq années précédentes, la Société avait pu accorder en France 155 prêts pour aider à la construction ou à l'aménagement de Salles du Royaume, grâce aux offrandes qu'elle avait reçues. Dans ce document, il était déconseillé aux congrégations de recourir à des emprunts auprès des banques, "sans avoir demandé conseil à la société et avoir été autorisé à agir". Le Ministère du Royaume de Septembre de la même année annonça la création, en France, d'un nouveau programme qui avait pour objectif d'accumuler des fonds pour financer la construction de Salles du Royaume ou l'agrandissement de salles existantes. Les congrégations ayant besoin d'argent pour construire une Salle du Royaume, acheter un immeuble qu'elles transformeraient en Salle du Royaume ou rénover et agrandir une Salle du Royaume existante, étaient donc invitées à demander un prêt à la Société, qu'elles rembourseront avec un intérêt de 6%, celui-ci étant censé permettre "à la Société de maintenir son potentiel d´aide aux congrégations dès maintenant et à l´avenir".[6]

Statistiques

Voici les chiffres de l'année 2001 en rapport avec les Salle du Royaume et leur construction:

  • Plus de mille Salles du Royaume étaient alors construites chaque année dans le monde, soit près de 4 par jour ouvrable et 22 par semaine.[7]
  • En France, il y avait environ 1 000 Salles du Royaume, et une brochure Édifices du culte des Témoins de Jéhovah recensa toutes celles se situant dans ce pays.
  • Environ 4 000 volontaires permanents ou temporaires avaient formé 352 groupes pour la construction de Salles du Royaume à plein temps, et ce dans 92 pays.

Fonctions

Pour les Témoins de Jéhovah, la Salle du Royaume est le centre local du culte et de toutes les activités spirituelles. Aucune manifestation profane, ni réunions récréatives ou services de garde d'enfants ne peuvent s'y dérouler. La Salle du Royaume a donc plusieurs usages, mais toujours en rapport avec le culte, dont:[8]

  • Les réunions hebdomadaires de la congrégations, en l'occurrence dans tous les cas le discours public, l'étude de La Tour de Garde, l'École du ministère théocratique et la réunion de service. Parfois une ou plusieurs études de livre y sont dirigées à différents moments de la semaine.
  • Les réunions pour la prédication appelées rendez-vous de service. Fréquemment, un rendez-vous est organisé le matin, un autre l'après-midi, et parfois un autre en fin d'après-midi, mais ceux-ci peuvent aussi avoir lieu en d'autres endroits les commodités.
  • Le Mémorial annuel de la mort du Jésus Christ.
  • Parfois, elle peut servir à accueillir une personne en vue d'une étude biblique, si elle ne peut recevoir le Témoin de Jéhovah qui dirige celle-ci à son domicile pour une raison quelconque.
  • Elle peut également être utilisée à l'occasion d'un mariage (entre fidèles uniquement) ou les funérailles, sous réserve d'acceptation du collège des anciens.
  • Un entretien lors d'un comité de discipline religieuse.

Aspects intérieur et extérieur

Extérieur

Il n'est pas spécialement orné et possède une architecture variable suivant les endroits, mais est avant tout conçu de manière à être fonctionnel. Il est généralement fait en briques, en pierres, en bois ou en d'autres matériaux suivant leur disponibilités locales et leur coût.[9]

Chaque Salle du Royaume est en général signalée par un écriteau portant les mots "Salle du Royaume des Témoins de Jéhovah", et comportant également les horaires des réunions de chaque groupe linguistique s'y réunissant, les indications pouvant être répétées dans ces autres langues.[10]

Intérieur

Ce lieu est composé généralement d'une grande salle où le public se réunit pour écouter l'orateur, une salle dite 'secondaire' plus petite qui est utilisée lors de l'École du Ministère théocratique et lors des réunions entre anciens. Il n'y a aucun crucifix ni aucune statue. Un tableau d'affichage mentionne en général la composition des études de livre de la congrégation, les fonctions des membres masculins au sein de celle-ci, la liste des rendez-vous de prédication, les attributions de chacun au programme, la situation des comptes, etc. Il n'y a pas de quête ; toutefois, le plus souvent au fonds de la salle, des troncs sont disposés afin de recueillir les offrandes. Parfois, un appartement destiné aux ministres de passage (surveillants de circonscription ou de district) est attenant à la Salle.[11]

Depuis 1944, chaque congrégation a été encouragée par la Watch Tower à disposer de sa propre bibliothèque, appelée autrefois "Bibliothèque de l'École du ministère théocratique", permettant aux assistants de consulter des publications qu'ils ne possèdent pas chez eux. Au départ, chaque congrégation possédait sa propre bibliothèque, puis il a été conseillé de constituer une seule bibliothèque par salle et par groupe linguistique. Certaines Salles du Royaume peuvent être équipées d'un ordinateur avec le CD-ROM Watchtower Library. Selon les directives de l'organisation, la bibliothèque doit contenir en priorité les dernières publications de la Société Watchtower, dont une collection du Ministère du Royaume et de volumes reliés de La Tour de Garde et de Réveillez-vous!, ainsi que les Index des publications. Les fidèles possédant d'anciennes publications peuvent les offrir à la congrégation. Il peut aussi y avoir diverses traductions de la Bible, un dictionnaire, des encyclopédies, des atlas ou des ouvrages de référence sur la grammaire ou l'histoire. En revanche, des romans, des commentaires bibliques relevant de la haute critique, et des œuvres philosophiques ou spirites sont proscrits. Le bibliothécaire est généralement l'un des surveillants de l'École du ministère théocratique et peut se faire aidé par un autre membre masculin de la congrégation. Il a pour fonction d'ajouter les nouvelles publications du mouvement, indiquera sur la page de garde le nom de la congrégation à laquelle elles appartiennent, et faire l'inventaire des publications un fois l'an. Celles-ci ne peuvent pas être empruntées.[12]

Une carte du territoire du prosélytisme attribué à chaque congrégation se réunissant dans cette salle est généralement encadrée et fixée sur un mur dans la bibliothèque.[13] Il y a aussi généralement dans cette pièce une photocopieuse. Depuis juin 1993, la majorité des congrégations sont pourvues d'un répondeur téléphonique indiquant les horaires des réunions.[14]

Attitude dans la Salle

Pour les Témoins de Jéhovah, la Salle du Royaume est dédiée à Jéhovah, et le moment des réunions est uniquement réservé aux questions spirituelles. De ce fait, la salle doit toujours refléter respect et dignité, et ne doit pas être utilisée en dehors du culte. Les fidèles peuvent parler d'activités ou d’événements courants ou encore d'inviter quelqu'un, cela doit être occasionnel et discret. En revanche, les affaires profanes ou les transactions financières personnelles sont en théorie interdites.[15]

La Watch Tower donne différentes instructions sur la façon de se comporter à la Salle du Royaume:[16]

  • Arriver à l'heure. Il est conseillé d'arriver bien en avance, et non pas juste à temps.
  • Écouter assidument durant les réunions. Il est déconseillé de s'assoupir, de discuter à voix basse avec son voisin, de mâcher du chewing-gum ou de sucer des bonbons, de lire autre chose ou de s'occuper d'autres questions durant le programme. Il faut consulter les versets bibliques donnés par l'orateur, suivre dans les publications étudiées, voire prendre des notes. Il convient aussi d'apprendre à ses enfants à être sages et à écouter; s'ils se mettent à pleurer, les parents doivent se retirer pour les calmer.
  • Profiter de la compagnie des autres fidèles, avant et après les réunions.

Bibliographie

  • Édifices du culte des Témoins de Jéhovah , WTBTS, 1990, France

Références

  1. Arrowup.png Les Témoins de Jéhovah - Prédicateurs du Royaume de Dieu, 1993, p. 318
  2. Arrowup.png Les Témoins de Jéhovah - Prédicateurs du Royaume de Dieu, 1993, p. 319
  3. Arrowup.png Les Témoins de Jéhovah - Prédicateurs du Rouame de Dieu, 1993, p. 318
  4. Arrowup.png Le Ministère du Royaume, août 2003, pp. 5-7
  5. Arrowup.png Les Témoins de Jéhovah - Prédicateurs du Royaume de Dieu, 1993, p. 344
  6. Arrowup.png Le Ministère du Royaume, janvier 1986, p. 4, § 7-8, "Davantage de Salles du Royaume sont nécessaires"; Le Ministère du Royaume, septembre 1986, pp. 4,5, "Un nouveau programme pour la construction de Salles du Royaume"
  7. Arrowup.png Annuaire 2002 des Témoins de Jéhovah, p. 17
  8. Arrowup.png Le Ministère du Royaume, mai 1992, p. 92
  9. Arrowup.png Les Témoins de Jéhovah - Prédicateurs du Royaume de Dieu, 1993, p. 319
  10. Arrowup.png Le Ministère du Royaume, janvier 1990, p. 8
  11. Arrowup.png Le Ministère du Royaume, décembre 1988, p. 4
  12. Arrowup.png Le Ministère du Royaume, février 2003, p. 5
  13. Arrowup.png Le Ministère du Royaume, août 2000, p. 2
  14. Arrowup.png Le Ministère du Royaume, juin 1993, p. 3
  15. Arrowup.png Le Tour de Garde, 15 juin 1993, pp. 29,30
  16. Arrowup.png "Conduisez-vous d'une manière digne de la bonne nouvelle", La Tour de Garde, 15 juin 1989, pp. 16,17