Sociétés dans lesquelles Russell était impliqué

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Info bulb.png Cet article est une ébauche à compléter, ce qui signifie que certaines informations essentielles peuvent être absentes pour l'instant


Charles Taze Russell, le fondateur de la Société Watch Tower, fut impliqué dans de nombreuses affaires commerciales, y compris pendant sa direction du mouvement religieux qu'il fonda, et cela jusqu'à sa mort en octobre 1916. Étant donné que beaucoup de ces entreprises n'avaient rien à voir avec les activités religieuses, le côté 'homme d'affaires' du pasteur lui fut souvent reproché par des contradicteurs, et cela même de son vivant. Par exemple, le révérant J.J. Ross publia en 1913 une brochure évoquant les activités commerciales de Russell;[1] de même, un journal néo-zélandais de 1915 évoquait plusieurs sociétés dans lesquelles il était impliqué.[2] Voici une liste des différentes sociétés dans lesquelles Russell possédait des parts, la plupart d'entre elles ayant été révélées lors des procès qu'il a soutenus au cours de sa vie ainsi que grâce aux registres de la ville de Pittsburgh (NB: en vert, les sociétés à vocation religieuse qui, de surcroît, existent toujours actuellement):

Liste des sociétés

Nom de la société Date de fondation Détails
Angelico 1916 (sept.) Fondée alors que le Photo-Drame de la Création connaissait un franc succès un peu partout dans le monde, cette société avait pour but de fabriquer et de vendre des phonographes avec un ensemble de 50 enregistrements appelés Angelophone. L'adresse de la société était le 28 West 63d Street, New York City, ou le 184 Fulton Street, Brooklyn, New York, c'est-à-dire qu'elle était adjacente à celle de la Watch Tower.
Black's Run Coal Syndicate[3][4] Cette société était spécialisée dans le charbon.[5]
Brazilian Turpentine Company Limited[3][6][7] 1900 (env.) Pendant de nombreuses années à partir d'environ 1900, Russell acquit la direction de cette société gérée par son fondateur à partir du siège de la Société Watch Tower.
International Bible Students Association 1914 Cette association fut enregistrée en Grande-Bretagne et produisit notamment le Photo-Drame de la Création.
Pittsburgh Asphaltum Company[3][6][7] 1896 1 Selon le témoignage même de Russell lors de l'un de ses procès, il déclara être actionnaire de cette société. Il semble y avoir eu trois propriétaires, dont un avocat de Pittsburgh. Auparavant, cette société s'appelait California Asphaltum Company.
Pittsburgh Kaolin Coke Company[3][6] 1898 Cette société opérait depuis les quartiers généraux de la Watch Tower.
People's Pulpit Association
(ancêtre de la Société Watch Tower de New York)[3][6]
1909 (env.) Russell et des disciples formèrent cette société, chacune de ses actions se serait élevée à 1 000 dollars, et dont les revenus provenaient de la vente des livres de la Société Watch Tower de Pennsylvanie, cette dernière lui ayant souvent prêté de l'argent.
Rock Fun Fuel and Gas Company[3][6] 1893 (août) Fondée par John Snee, George Rindfuss (agent comptable de Russell), et trois autres, cette société était destinée à percer et vendre du gaz naturel aux entreprises du comté d'Allegheny. En novembre 1894, Russell acheta 300 des 1 500 actions autorisées de la société, puis déposa une plainte en justice — en vain — alléguant la fraude de la part de Snee, et la collusion de la part du conseil d'administration. Selon la Cour suprême de Pennsylvanie, Russell était un "opérateur expérimenté en pétrole" qui "avait une connaissance complète de la propriété et du marché quand il fut en négociation et acheta son stock".
Russell & Co[6] 1881 (env.) Cette société remplaça J.L. Russell & Son, jusque-là dirigée par Russell et son père Joseph. Russell poursuivit ce business jusqu'en septembre 1889, lorsque le dernier magasin, celui situé Federal Street, fut acquis par l'ancien employé de la société, et ceci alors que les publications du mouvement ont souvent prétendu que ces commerces avaient été vendus entre 1877 et 1879.
Silica Brick Company Limited[3][6][7][4] 1895 Cette société opérait depuis les quartiers généraux de la Watch Tower, à la Maison de la Bible.
Solon Society[3][6] La Solon Society fut organisée au sein même des locaux de la Watch Tower, à la maison de la Bible, et était tenue par trois jeunes travailleuses: Gabrielle Logan, Alice Land — nièce de Russell — et Laura Whitehouse. Les biens de cette société étaient au préalable achetés par la société "Logan, Land & Whitehouse", d'après les noms des trois secrétaires, Russell leur ayant lui-même demander la permission d'utiliser leur nom pour la Société Solon sur proposition de plusieurs de ses amis, Clayton J. Woodworth et de John G. Keohne. Ainsi, une grande variété de produits ménagers et personnels était achetée à divers grossistes nationaux au prix de gros; ces biens étaient revendus à des prix correspondants à ceux des achats au détail mais moins élevés, les acheteurs étant les abonnés à La Tour de Garde après qu'ils aient payé une commission à la Solon Society. Cette association publiait un journal intitulée le Journal Solon, envoyé aux abonnés de La Tour de Garde avec un numéro de cette revue.
Tower Publishing Company[3][6] 1879 Formée par Russell, cette société privée avait pour objectif d'éditer toutes les publications du mouvement des Étudiants de la Bible, et lorsque la Zion's Watch Tower fut fondée deux ans plus tard, la littérature fut achetée à cette société. Russell étant le seul actionnaire de cette société, il possédait tout ce qu'elle permettait d'acheter pour la Watch Tower, notamment la Maison de la Bible.

La littérature était certes distribuée au nom de la Watch Tower, mais c'était la Tower Publishing Company qui en était à l'origine, cette dernière étant payée par des transferts de dons en provenance de la Watch Tower. Quand des colporteurs furent engagés pour vendre les livres de Russell, il y eut un moment où les livres étaient expédiés aux colporteurs à crédit, ce qui généra une dette d'environ 10 000 dollars à la Tower Publishing Company. Quand un des disciples de Russell acquit un grande somme d'argent et fit un don à la Watch Tower, Russell prit la majeure partie du don et paya la dette à la Tower Publishing Company, donc à lui-même. Concrètement, jusqu'en avril 1898 la plupart des dons étaient dirigés vers cette société, puis Russell transféra par donation les biens de celle-ci à la Watch Tower.[8]

United Cemeteries Corporation[3][6] 1905 (avril) Fondée par Clayton Woodworth, John G. Kuehn, John Bohnet (qui en fut le gérant), et deux autres adeptes de Pittsburgh — et non héritée de Charles Tays Russell comme cela a été souvent prétendu —, cette société exploitait trois cimetières différents (Evergreen Cemetery, Mount Hope Cemetery, Rosemont Cemetery) d'une superficie totale de 18 hectares. Le Conseil d'administration initial comprenait neuf personnes, dont Russell et les cinq fondateurs. Il y avait également quatre autres fiduciaires, à savoir les quatre dirigeants des quatre grandes églises de Pittsburgh (baptiste, épiscopale, presbytérienne et presbytérienne unie). La société aurait acheté pour 30 000 dollars la propriété à la U.S. Investment Co. Ltd et son existence fut révélée lors du procès relatif au blé miraculeux.
United States Coal and Coke Company[3][6][7][4] 1902 Fondée par Russell et quatre autres officiels de la Watch Tower, cette société était spécialisée dans les mines de charbon et la fabrication de coke en Pennsylvanie. Son capital était de 100 000 dollars.
United States Lubric Oil Company[3][6] 1886 1 Russell devint l'un des cinq spéculateurs de la zone de Pittsburgh qui participa à la fondation d'une société de Virginie de l'Ouest, spécialisée dans le pétrole, le gaz et le charbon. Russell détenait 325 des 1 300 parts autorisées, soit 1/4 de la société.
United States Investment Company[3][6] 1896 (24 juin) Incorporée en juin 1896 et dissoute en juin 1916, cette société avait acheté une propriété de William Van Amburgh, qui lui-même l'avait achetée pour 27 000 dollars. Dès 1897, cette société fut utilisée pour acheter un site industriel de 25 hectares à Pittsburgh, notamment une fabrique de laminage de l'acier.

La charte de la société indique que Russell avait investi 990 dollars contre un total de 10 dollars de la part d'Ernest Henninges et de John Bohnet (article 1) , qu'ainsi il détenait 990 parts d'action sur 1 000 (article 2), qu'il en était le manager (article 6), et que la société en question avait pour but "l'achat et la vente de biens immobiliers, les droits de brevet, les actions, les obligations et les autres titres, les marchandises, la construction de maisons", et que le siège de la société se trouvait au, 58 Arch Street à Alleghany (article 3), là où était la Société Watch Tower. En février 1900, Russell déménagea la société à la Watch Tower, et le Conseil d'administration de cette dernière évalua ses actifs à 45 390 dollars. Les archives de Pittsburgh indiquent des transferts de propriété à cette société en 1911 et en novembre 1912, ce qui prouve qu'elle était alors en activité. Les noms des gestionnaires et employés de cette société changèrent très fréquemment, et dès 1909, utilisa des noms de disciples peu connus.

Russell était le principal actionnaire de cette société, bien qu'il le nia publiquement, allant jusqu'à écrire: "Je n'ai pas un dollar investi dans celle-ci; ni je n'ai même été nominalement rattaché à elle".[9] Tout ceci était faux, car le secrétaire et trésorier de la Watch Tower William Van Amburgh déclara sous serment en 1913 lors du procès relatif au blé miraculeux que cette société était alors en activité et que c'était bel et bien une compagnie écran pour la Société Watch Tower.

Zion's Watch Tower Tract Society 1884 Créée en février 1881 avec William Conley pour premier président, cette société fut incorporée en 1884 et est devenue la Watch Tower Bible and Tract Society of Pennsylvania, utilisée par les Témoins de Jéhovah actuels.

1 Année correspondant à celle au cours de laquelle Russell devint actionnaire de la société

Voir aussi

Ressources sur le sujet

Références

  1. Arrowup.png Ross, J.J. (1913) (anglais), Some Facts and More Facts about Self-styled "Pastor" Charles T. Russell, Philadelphie, format pdf, pp. 31-37
  2. Arrowup.png New Zealand Truth (3 avril 1915) (anglais), numéro 511, article "Russell's Rapacious Record"
  3. 3,00, 3,01, 3,02, 3,03, 3,04, 3,05, 3,06, 3,07, 3,08, 3,09, 3,10, 3,11 et 3,12 Gruss, Edmond (2003) (anglais), The Four Presidents of the Watch Tower Society, Xulon, p. 19, (ISBN 1-594671-31-1)
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 Schulz, B.W. (17 juillet 2009) (anglais), "Rough Draft", truthhistory.blogspot.fr. Consulté le 17 mars 2012
  5. Arrowup.png The Pittsburgh Press (17 février 1902) (anglais), article "Rosenbaum and Co.
  6. 6,00, 6,01, 6,02, 6,03, 6,04, 6,05, 6,06, 6,07, 6,08, 6,09, 6,10, 6,11 et 6,12 JW Divorces
  7. 7,0, 7,1, 7,2 et 7,3 McRoberts, Steve (anglais), Falling in Truth: The Education of a Jehovah's Witness, Lulu, p. 349 (ISBN 978-1-4116-6792-1)
  8. Arrowup.png WTBTS (1993), Les Témoins de Jéhovah: Prédicateurs du Royaume de Dieu, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 576
  9. Arrowup.png People's Pulpit, vol. 3, n°13, 2è colonne, p. 2: "I have not one dollar invested in it; nor have I been even nominally connected with it."