Surveillant de circonscription

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Un surveillant de circonscription est un membre masculin des Témoins de Jéhovah qui s'occupe de la surveillance d'une circonscription, c'est-à-dire généralement entre 18 et 25 congrégations. Il fait partie de la classe des surveillants itinérants. Dans le cadre de ses fonctions, il visite pendant une semaine (du mardi au dimanche inclus) chacune d'elles environ deux fois l'an, et au bout de deux ou trois ans, est affecté dans une circonscription voisine.[1]

Historique

Voir article détaillé Pèlerin

Le surveillant de circonscription était appelé pèlerin lorsque cette fonction fut créée.[2] À la mort de Charles Taze Russell, il y en avait 93 qui se déplaçaient de congrégations en congrégations.[3]

Pendant de nombreuses années avant 1972, le surveillant de circonscription bénéficiait d'un pouvoir absolu et personne n'aurait pu remettre en cause son autorité sans craindre des sanctions de la part du mouvement. Puis, de 1972 à 1977, il a simplement aidé les anciens locaux dans chaque congrégation, et ses pouvoirs étaient alors davantage persuasifs que coercitifs. Toutefois, à partir de l'été 1977, la Société Watch Tower a graduellement rétabli l'ancien fonctionnement, et de nombreuses dispositions internes ont confirmé ce revirement. Dans la pratique, son rôle est comparable à celui d'un évêque au sein de l'Église catholique.[4]

Parcours et personnalité

Ces surveillants ont à leur actif des années d'expérience dans l'activité de prosélytisme et la surveillance au sein des congrégations. Généralement, ils n'ont jamais exercé d'activité profane et ont entrepris le service de pionnier rapidement après avoir abandonné leurs études profanes. Quelques-uns ont suivi un enseignement supérieur, mais l'ensemble de leurs connaissances religieuses provient souvent de ce qu'ils ont appris au sein du mouvement. Ils n'exercent aucun travail profane et n'ont pas ou plus de responsabilités familiales, et se consacrent au "ministère à plein temps" en qualité de pionnier spéciaux, c'est-à-dire qu'ils consacrent environ 120 heures mensuellement à l'évangélisation. S'ils sont mariés, leur épouse les accompagne partout dans leurs affectations de service.[4][5]

Certains peuvent être bons et doux, mais la plupart sont à l'image de la Société Watch Tower, c'est-à-dire autoritaires et relativement peu sensibles aux problèmes et aux besoins des fidèles, probablement par manque d'expérience et de formation.[4] Compte tenu de leur position élevée dans l'organisation, il peut arriver que, comme le dit une ex-membre, "sous une apparence d'humilité perce sans cesse le culte de la personnalité".[5]

Fonctions actuelles

Le surveillant de circonscription a pour charge de s'assurer de la bonne condition "spirituelle" (c'est-à-dire les performances) de la congrégation et examine son activité. Il donne plusieurs discours au cours de la semaine et se réunit avec les anciens et les assistants ministériels afin de voir comment ils peuvent améliorer leur dévouement au sein de la congrégation. Il examine les dossiers avec le secrétaire de la congrégation et détermine les points forts et les points faibles de celle-ci ; il vérifie l'activité de chaque adepte, l'assistance aux réunions, le découpage de l'endroit en territoires à prêcher et la comptabilité.[6]

Il prononce son premier discours lors de la réunion de service et donne quelques nouvelles (généralement, les chiffres clés) de la congrégation qu'il vient de visiter. Durant la semaine où il visite une congrégation, il dirige les "rendez-vous de service" pour la prédication, et son épouse et lui accompagnent les Témoins locaux dans l'activité de porte à porte. Un planning de prédication du surveillant et de sa femme est préparé à l'avance à cette fin (noms des fidèles qu'ils accompagneront dans cette activité, forme de prédication).[7] Les Témoins de Jéhovah de la congrégation visitée sont particulièrement sollicités pour participer au prosélytisme cette semaine-là.

Un autre soir de la semaine, il rencontre en privé les anciens de la congrégation, et examine les éventuelles propositions aux postes d'ancien ou d'assistant ministériel à transmettre à la Société Watch Tower. Avant 2010, lors de la réunion de l'étude de livre un autre soir de semaine, il prononçait un discours ayant trait aux besoins spécifiques de la congrégation. Enfin, lors de la réunion du week-end, il prononce deux discours publics, l'un avant l'examen de La Tour de Garde, l'autre après.[4]

À la fin de la semaine de visite, le surveillant donne à la Société Watch Tower une évaluation de chaque membre ayant des fonctions de service dans la congrégation. Parfois, il peut démolir la réputation d'un de ceux-ci auprès de Brooklyn ou de la filiale, s'il estime que celui-ci n'est pas assez fidèle à l'organisation. Exceptionnellement, il peut provoquer le renvoi d'un collège d'ancien tout entier.[4][5]

Moyens d'existence

Dans les pays sous-développés, les surveillants de circonscription peuvent avoir un mode et des conditions de vie très éprouvants et leur engagement constitue un esprit de sacrifice et d'abnégation. Dans tous les cas, le couple perçoit de la part de la Société Watch Tower une petite allocation pour ses besoins personnels.[8] Le surveillant de circonscription et son épouse déjeunent chez des fidèles locaux qui se sont inscrits à l'avance pour les recevoir à leur table.[5] En outre, ils bénéficient souvent de dons d'argent ou de cadeaux de la part de proclamateurs lorsqu'ils ont fini de visiter une congrégation. Généralement, le couple réside durant la semaine dans un petit logement attenant à la Salle du Royaume prévu à leur intention. Toutefois, il n'existe pas de pensions pour les surveillants de circonscription qui se sont retirés de leurs fonctions ; ceux-ci doivent donc vivre par leurs propres moyens ou grâce à la charité des congrégations.[4][9]

Références

  1. Arrowup.png WTBTS (1986), Les Témoins de Jéhovah - Unis pour faire la volonté de Dieu sur la terre, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 20
  2. Arrowup.png WTBTS (2005), Organisés pour faire la volonté de Jéhovah, "Le surveillant de circonscription", Watch Tower Bible & Tract Society, pp. 46-49
  3. Arrowup.png Holden, Andrew (2002) (anglais), Jehovah's Witnesses: Portrait of a Contemporary Religious Movement, Routledge, p. 19 (ISBN 978-0-4152-6610-9)
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3, 4,4 et 4,5 Penton, James (1997, 2è éd.) (anglais), Apocalypse Delayed: The Story of Jehovah's Witnesses, Toronto: University of Toronto Press, pp. 233-35 (ISBN 0-8020-7973-3)
  5. 5,0, 5,1, 5,2 et 5,3 Bouchard, Dany (2001), Dans l'enfer des Témoins de Jéhovah, chapitre "La hiérarchie", Éditions du Rocher, pp. 70,71
  6. Arrowup.png Blander, Bernard (1991), Les Témoins de Jéhovah, éditions Brepols, p. 149 (ISBN 2-503-50063-3)
  7. Arrowup.png La Tour de Garde, 15 novembre 1996, p. 10
  8. Arrowup.png Blandre, Bernard (1991), Les Témoins de Jéhovah, éditions Brepols, p. 150 (ISBN 2-503-50063-3)
  9. Arrowup.png Coordination nationale des victimes de l'organisation des Témoins de Jéhovah, Présentation du surveillant de circonscription, cnvotj.org. Consulté le 7 janvier 2010