Symboles religieux

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Contrairement à la majorité des mouvements se réclamant du christianisme qui arborent de nombreux symboles dans leur culte, dans leur publications, etc, la Société Watch Tower, que ce soit à l'époque des Étudiants de la Bible comme à celle actuelle des Témoins de Jéhovah, est une organisation dans laquelle les symboles religieux sont étonnamment absents. Actuellement, le seul symbole utilisé est une tour de guet, qui constitue le logo du mouvement.

Historique et analyse

Voir aussi Croix

La Société Watch Tower justifie le rejet de toute iconographie en rattachant de façon très simpliste l'utilisation de symboles à la pratique de l'idolâtrie, et en percevant généralement chaque symbole comme un produit du paganisme, ce dernier faisant de sa part l'objet d'un rejet obsessionnel, quoi que souvent incohérent car arbitraire suivant les sujets (acceptation des anneaux de mariage par exemple, mais rejet des fêtes). Par exemple, dans sa critique des autres religions, elle écrivit que "de nos jours, la chrétienté a souillé ses maisons religieuses en y mettant de nombreux symboles qui l'empêchent de vouer un attachement exclusif au Dieu qu'elle prétend servir, censément le Dieu de la Bible. Par de telles pratiques idolâtriques, la chrétienté, qui porte le nom du Fils de Dieu, incite à la jalousie le Père céleste Jéhovah".[1] De même, elle déclara, à propos d'un bijou que "certains ont pu penser qu'une chrétienne ne pouvait porter [cette] breloque en forme de cœur", car dans le passé ce symbole "était utilisé dans le culte païen".[2]

Les Témoins de Jéhovah s'identifient comme des chrétiens, mais rejettent le symbole le plus communément associé au christianisme, à savoir la croix. La raison est que, selon la Société Watch Tower, le Christ serait mort sur un poteau de supplice, et non sur une croix, et que ce symbole tenu pour ayant une origine païenne aurait été incorporé au christianisme alors que celui-ci avait sombré dans l'"apostasie". C'est Joseph Rutherford, président de la Watch Tower de 1917 à 1942 qui, dans une tentative d'enlever toute l'influence du fondateur des Étudiants de la Bible, Charles Taze Russell, supprima ce symbole de façon officielle en 1936, justifiant ainsi de l'abandon de la croix avec la couronne que des adeptes de l'époque portaient en guise d'épinglette. De ce fait, aucune croix n'est affichée que ce soit à l'intérieur comme à l'extérieur des Salles du Royaume et des Salles d'assemblées — la Watch Tower ayant même demandé aux lieux de culte qui avaient pris l'initiative de mettre le logo de l'organisation de le retirer.

Le seul symbole utilisé de façon systématique est celui d'une simple tour de guet composée de quatre créneaux. Celle-ci est généralement représentée en page de garde sur chaque périodique La Tour de Garde, tout en haut, sur les courriers officiels émanant de l'organisation, et sur les sites Internet de l'organisation. Même si la forme actuelle de la tour de guet et son accession au rang de symbole d'identification à l'organisation Watch Tower sont assez récents, il est à noter que, dès janvier 1895, la première page du périodique La Tour de Garde montrait "une tour de guet surmontée d'un fanal émettant des rayons de lumière, tandis qu'une mer houleuse lançait furieusement ses vagues contre le rocher sur lequel la tour était fondée".[3] La Watch Tower n'a pour ainsi dire jamais discuté de ce symbole dans ses publications. Il ne s'agit pas d'un symbole sacré, et ne sert qu'à identifier le mouvement.

D'une manière générale, l'historien Bernard Blandre note une dépréciation de tout ce qui touche à l'art au sein des Témoins de Jéhovah, relevant qu'il n'y a "pas de peinture jéhoviste", "pas de sculpture jéhoviste", "pas d'orfèvrerie jéhoviste", et "l'art de l'affiche, pourtant utile pour la publicité, n'est pas cultivée".[4] Ultérieurement, certains critiques de la Société Watch Tower ont émis l'avis que les rares symboles utilisés par cette dernière dans ses premières décennies étaient d'origine franc-maçonne, sachant toutefois que la franc-maçonnerie a utilisé de nombreux symboles très communs au sein du christianisme, et que la reprise d'un symbole ne signifie pas nécessairement qu'il y a eu une influence en amont.

Liste de symboles

Image Nom du symbole Description
Croix et couronne.jpg
Croix et couronne Ce symbole, composé de deux branches de laurier encadrant une couronne traversée d'une croix inclinée, parut en haut à gauche sur la couverture de La Tour de Garde dès janvier 1891, et servit d'insigne aux disciples de Russell. La chasse au paganisme et la distinction d'avec les autres religions (dont les Étudiants de la Bible restés fidèles à Russell et donc jugés infidèles à la Watch Tower) amenèrent Rutherford à faire disparaître ce symbole. Le futur membre du Collège Central Grant Suiter déclara qu'en 1928, à une assemblée à Detroit, les discours firent savoir que "c'était mal de porter l'insigne 'croix et couronne'". Dès La Tour de Garde du 15 octobre 1931, ce symbole disparut, et la croix fut définitivement associée au paganisme en 1936.[5]
Disque solaire ailé.jpg Disque solaire ailé Inspiré par Malachie 4:2, ce symbole figura sur la couverture de certains des livres composant la série Études dans les Écritures, rédigés par Russell.
Triangle violet.jpg
Triangle violet Signe distinctif des Témoins de Jéhovah dans les camps de concentration (et aussi d'une minorité d'adventistes, de baptistes et d'autres pacifistes), ce symbole est occasionnellement utilisé par la Watch Tower pour évoquer son passé sous le régime nazi, mais elle n'en est pas à l'origine.
Wtlogo.png
Tour de guet Basé sur Ésaïe 21:8, ce symbole est censé représenté la classe de l'"esclave fidèle et avisé" dans sa fonction de guetteur des "signes" du temps de la fin.

Références

  1. Arrowup.png WTBTS (1974) "Les nations sauront que je suis Jéhovah" — Comment?, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 146, §11
  2. Arrowup.png Réveillez-vous!, 22 avril 1977, p. 12, "S'agit-il de décorations idolâtriques?"
  3. Arrowup.png La Tour de Garde, 1er février 1985, p. 10, §9, "Qui saura déchiffrer le "signe"?"
  4. Arrowup.png Blandre, Bernard (1991), Les Témoins de Jéhovah, Belgique: éditions Brépols, p. 110 (ISBN 2-503-50063-3)
  5. Arrowup.png WTBTS (1975), Annuaire des Témoins de Jéhovah, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 148