Tabac

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
Le fait de fumer de façon répétée est devenu un motif d'exclusion depuis les années 1970.

Bien que l'usage du tabac ait été désapprouvé depuis l'époque de Charles Taze Russell, ce n'est qu'en 1973 qu'il a été soudainement strictement interdit par la Société Watch Tower et qu'il ne fut plus possible de travailler dans une entreprise ou une production de tabac, ces pratiques devenant alors des motifs d'exclusion.

Historique

À l'époque de Charles Taze Russell, le fondateur de la Société Watch Tower, l'usage du tabac n'était pas strictement interdit: c'était fortement déconseillé et systématiquement présenté comme une mauvaise habitude qui constituait une "souillure", mais cela n'était pas un frein à l'adhésion aux Étudiants de la Bible et il ne fallait pas juger les autres sur cette question, car Russell reconnaissait qu'il n'y avait rien qui condamnait le tabac dans la Bible; toutefois, le fait de fumer pouvait constituer un facteur empêchant la nomination en tant qu'ancien. Dans les publications, de nombreux rapports faisaient état d'adeptes en train de rompre avec le tabac ou ayant surmonté cette habitude; de même, lors de conventions, des observateurs relevaient que personne dans l'assistance ne fumait.[1][2] Si c'était possible, il valait mieux ne pas cultiver du tabac, mais cela n'était pas un ordre. Ainsi, bien que non explicitement interdit, le tabac était dans les faits largement rejeté dans la communauté russelliste, et Russell n'était pas dogmatique sur cette question.

Sous la présidence de Joseph Rutherford, le fait d'utiliser du tabac fut dans un premier temps considéré comme une question personnelle et donc toléré (comme à l'époque de Russell), quoique chaque mention du tabac lui était défavorable; par exemple, le périodique L'Âge d'Or fit paraître de nombreux articles sur ce sujet, dénonçant notamment l'industrie du tabac et les méfaits de cette substance sur l'organisme humain.[3][4][5][6] Puis, en 1935, le ton se durcit: alors que même des représentants de l'organisation (Béthélites, pionniers) fumaient, la décision fut prise qu'aucun des ceux-ci ne pouvaient rester dans leur position s'ils continuaient à fumer. L'article qui présenta cette disposition identifia clairement l'usage du tabac à une pratique inspirée du Diable qui trouvait son origine dans la chrétienté. Il n'était pas explicitement interdit de fumer pour les membres ordinaires, mais l'usage de tabac était présenté, dans un langage véhément, comme étant en opposition totale avec la volonté divine. En 1942, ce furent aussi les serviteurs des congrégations, nommées par la Société, qui devaient également s'abstenir de fumer. Des cas de fidèles ayant arrêté de fumer sont rapportés dans les publications.[7]

Ce fut dans les dernières années de la présidence de Nathan Knorr que la position actuelle de la Société Watch Tower sur la question du tabac prit forme. En 1973, une étape supplémentaire fut franchie: désormais, un fumeur n'était plus apte au baptême, et ceux qui étaient déjà Témoins devaient impérativement rompre avec cette habitude. De plus, ceux qui travaillaient dans la production ou la vente de tabac durent trouver rapidement une solution à cette situation. Ces changements dans le cadre du travail furent parfois très douloureux pour certains fidèles, avec des répercussions sur leur famille, et ceci d'autant plus qu'il s'agissait d'un ultimatum qui est tombé par surprise, ne laissant que 6 à 12 mois pour régulariser la situation.[8] Certains ont alors été exclus, et parmi eux un certain nombre ont été réintégrés par la suite après avoir cesser de fumer ou changé de travail.[9] L'usage de cigarettes sans nicotine pour s'affranchir du tabac ne fut pas considéré comme acceptable par la Watch Tower.[10] Quant au périodique Réveillez-vous!, celui-ci contient régulièrement des articles mettant en garde contre le tabac.

Ultérieurement, le changement de 1973 fut présenté dans les publications comme étant un "affin[ement]", [11] et comme le résultat de "la lumière devenant plus intense";[12] c'est même "Jéhovah" lui-même qui est présenté comme ayant alors "aidé ses serviteurs à saisir des principes bibliques qui devraient avoir une incidence sur leur comportement en rapport avec cette pratique".[9] Pourtant, on se demande bien ce qui avait soudainement changé cette année-là puisqu'en réalité, les arguments présentés étaient sensiblement les mêmes que ceux de l'époque de Russell.

Il est à noter qu'en désaccord avec ses propres principes, la Watch Tower a reçu de l'argent provenant notamment d'une grande entreprise de tabac via la Henrietta M Riley Trust.

Arguments pour rejeter

Dans les publications, les raisons pour lesquelles le tabagisme doit être rejeté sont les suivantes:[13][14][15]

  • il dénote un manque de respect pour la vie et pour son auteur, Jéhovah (Actes 17:24,25);
  • il ne s'accorde pas avec ce que Dieu attend de ses serviteurs, car c'est une pratique impure (Romains 12:1; 2 Corinthiens 7:1);
  • il contrevient à l'injonction divine selon laquelle il faut aimer son prochain (Jacques 2:8; 1 Jean 4:20).
  • l'usage de drogues, du mot grec pharmakia, se rapporte à la pratique du spiritisme (Galates 5:20; Apocalypse 21:8; 22:15), et l'usage du tabac provient de l’animisme, du spiritisme et des faux cultes.

Dans les publications

Époque de Russell

Publication Contenu et commentaire
La Tour de Garde (anglais), juin 1890, R1220, p. 5, "A Universal Salvation, but not for Its Everlasting Continuance Except to Worthy Individuals" "Parmi les hommes, le niveau du bien diffère grandement. Certains classeraient tous ceux qui s'abstiennent du meurtre, du blasphème, de l'alcool et du tabac comme bons et dignes d'aller au-delà du Millénaire et d'avoir la vie éternelle. D'autres seraient plus exigeants (...)."

=> Dans tous les cas, on constate que le rejet du tabac est déjà mentionné parmi les critères relevant du minimum requis pour le chrétien.

La Tour de Garde (anglais), avril 1891, R1300, p. 63, "Extracts from Interesting Letters" A.W. Lee, un adepte, raconte: "Il y a un an j'ai demandé au Seigneur en toute sincérité et en prière de m'aider à arrêter l'usage du tabac, et lui promis en toute bonne foi d'utiliser l'argent, autrefois dépensé pour lui, à l'avancement de son intérêt (...). J'avais utilisé du tabac pendant trente ans, et souvent essayé d'arrêter, mais ne parvenait pas à résister au fort désir d'en faire usage; mais depuis que j'ai cessé cette fois, avec l'aide du Seigneur, j'ai perdu tout désir pour lui."
La Tour de Garde (anglais), 1er août 1895, R1849, p. 182, "Consecration vs. the World and Its Affairs" À la question: "Pensez-vous qu'il est convenable pour les saints d'utiliser du tabac?", la réponse est la suivante: "Le tabac n'est pas explicitement condamné dans la Bible, bien que le principe de rejeter tous les souillures, choses abominables soit clairement enseigné; et ainsi chaque chrétien a le privilège de dépenser de l'argent pour cela aussi bien que pour manger et fumer autant qu'il croit sincèrement que cela lui fera du bien, physiquement et spirituellement", avec pour résultat la gloire du Seigneur (1 Corinthiens 10:31; Colossiens 3:17; Matthieu 6:22). Après avoir cité 2 Corinthiens 7:1, Russell donne son avis personnel, disant: "Quant à moi, et je crois que c'est aussi le jugement de tous les fidèles chrétiens qui ont mis en toute mesure en pratique paroles de l'Apôtre, je dirais que je ne vois pas comment ce serait à la gloire de Dieu, ou à son propre profit, pour tout chrétien, d'utiliser du tabac sous quelque forme". Il conclut: "Nous ne pouvons pas imaginer notre Seigneur empestant avec les fumées de tabac ou de mettre dans sa bouche quoi que ce soit de souillé".
La Tour de Garde (anglais), 15 août 1896, R2022, p. 195, "Purification With Fasting and Prayer" "À ceux qui nous ont écrit pour nous faire part de leur désir d'abandonner l'usage du tabac" ou qui ont d'autres faiblesses à surmonter, il est conseillé de laver continuellement leurs cœurs dans la vérité, de prier, de se laver physiquement en prenant un bain et de jeûner occasionnellement.
La Tour de Garde (anglais), 1er janvier 1899, R2413, p. 7, "The Church's Divinely Appointed Mission" À la question de savoir si les chrétiens devraient prendre un vif intérêt dans toutes les réformes sociales, dont "les croisades anti-tabac", la réponse est "oui", et il est dit que "nul ne pourrait être un vrai chrétien, et cependant se montrer sans sympathie à l'égard de tous ces éléments et de chaque autre effort possible pour l'élévation mentale, morale et physique de notre race". Pour autant, ces choses-ci ne constituent pas la mission de l'Église.
La Tour de Garde (anglais), 15 juin 1899, R2506, p. 192, "Interesting Letters" Un adepte remercie Russell pour "l'intérêt fraternel qu'[il] a manifesté dans [s]es souffrances pour surmonter l'habitude du tabac".
La Tour de Garde (anglais), 15 novembre 1899, R2532, p. 249, "Wine Is a Mocker" "Un lecteur intelligent et très sérieux des publications de la Watch Tower a fait remarquer le fait qu'il avait été frappé par l'absence de tout intérêt pour (...) la question du tabac (...), et pourtant il a dit: "Quand j'ai commencé à lire ces publications j'étais (...) un fumeur habituel et mâcheur de tabac (...). Mais depuis que j'ai lu les publications de la Watch Tower, ma vie a subi un changement complet en ce qui concerne toutes ces choses. (...) La question [à moi-même] est alors venue: "Peux-tu voir de quelle manière (...) fumer ou mâcher du tabac (...) se fera à la gloire du Seigneur, à l'augmentation de ton influence pour la justice, ou d'une dépense adéquate du temps et de l'argent, en harmonie avec ton engagement? J'ai été obligé de me répondre: non."
La Tour de Garde (anglais), 1er février 1903, R3146, p. 45, "Knowledge Puffeth Up; But Love Buildeth Up"; La Tour de Garde (anglais), 15 novembre 1911, R4919, p. 425, "Do Nothing Whereby Thy Brother Stumbleth" L'usage de tabac est présenté comme l'un des "instruments que l'Adversaire utilise pour attirer par la ruse l'humanité dans le péché."
La Tour de Garde (anglais), 15 mars 1903, R3169, p. 95, "Letters of Interest" C.B. Schull, de l'Ohio, rapporte le cas d'un homme intéressé par le message russelliste et faisant des progrès, précisant: "Bien sûr, les jurons durent disparaître, puis le tabac et ainsi de suite, et il est vraiment en train de faire des progrès remarquables".
La Tour de Garde (anglais), 15 novembre 1905, R3668, p. 350, "Some Interesting Questions Answered. Concerning Tobacco" À la question: "Est-ce mal de cultiver le tabac?", la réponse est: "La culture du tabac est à égalité avec la vente ou l'utilisation de celui-ci. Ce n'est pas interdit dans la Bible ni contraire à toute loi humaine. Ce n'est pas, par conséquent, une question de conscience, sauf si cela est trouvé nuisible à la santé. Néanmoins, nous ressentons une répugnance à l'usage du tabac", notamment du fait de "l'odeur abominable sur l'haleine et sur les vêtements. Nous croyons que les chrétiens, à mesure qu'ils grandissent dans la grâce, désirent être propres en tous points — à l'extérieur et l'intérieur, et de donner aussi peu de pierre d'achoppement que possible aux autres". De ce fait, "généralement, nous trouvons préférable un autre commerce, une autre nourriture et d'autres habitudes. Nous recommandons cette voie, partout où c'est raisonnable et possible, comme étant en ligne avec ce qui, nous croyons, aurait l'approbation du Seigneur. Mais ce n'est pas une question de conscience, mais d'opportunité, et chacun doit décider pour lui-même, et souvent en fonction des circonstances indépendantes de sa volonté raisonnable".
La Tour de Garde (anglais), 1er juin 1907, R4007, p. 175, "All to the Glory of God" Quelqu'un qui a lu le premier volume des Aurore du Millénium a estimé qu'il ne pouvait plus fumer le cigare ni le remplacer par du tabac, car cela n'était pas pour la gloire de Dieu.
La Tour de Garde (anglais), 1er janvier 1910, R4540, p. 5, "What Manner of Spirit Are Ye of?" "La question de l'usage du tabac n'exclurait pas la fraternité chrétienne, mais pourrait être examinée dans le choix d'un aîné de l'Église."
La Tour de Garde (anglais), 1er février 1912, R4971, p. 54, "He That Judgeth Me Is the Lord" Quand quelqu'un qui avait surmonté l'habitude de fumer le fait à nouveau occasionnellement, perd-il sa couronne, étant relégué à faire partie de la "grande foule", ou est-il condamné à la seconde mort? La réponse donnée est que "l'usage du tabac est une habitude très dégoûtante", mais "nous ne devons pas tracer une ligne que la Bible ne tire pas". Il ne faut pas juger les autres, mais s'encourager les uns des autres quant à la propreté de la vie. "À notre connaissance, personne ne peut être condamné à mort pour ne pas contrôler l'habitude du tabac ou l'habitude du café ou l'addiction à la morphine. Dieu seul sait comment chacun se bat."
La Tour de Garde (anglais), 1er juillet 1914, p. 207, "An Occasion for Rejoicing" H.W. Deming, du Wiscousin, écrit dans une lettre: "Je pourrais ajouter que les frères ont eu plutôt à lutter avec le tabac, mais ils l'ont vaincu et l'ont rejeté".
Questions et Réponses, 1916, L.W. Jones, pp. 106,107 "Vous trouverez que les obligations ont été généralement faites par les hommes. Cette dénomination dit, tu ne mâcheras pas de tabac (...). Toutes ces choses viennent des hommes; il n'y a rien de tel dans la Bible. La Bible fixe de larges principes généraux et donne à chaque homme et à chaque femme le droit d’exercer son esprit sur la question. Comme, par exemple, quelqu'un m’a dit: "Frère Russell, un homme peut-il mâcher du tabac et être un chrétien? Est-il juste de fumer? (...) Et je dis, "Mon cher frère, vous avez le droit de faire ce qui vous plaît, ce qui, pensez-vous, glorifiera Dieu et fera du bien à vous-même et à votre voisin. (...) Le Seigneur dit: donne-moi ton cœur, fais une pleine consécration; tout disparaît; tu n’as aucun droit terrestre. Aime simplement tout ce que Dieu approuve, en te souvenant que tu es une Nouvelle-Créature en Jésus-Christ"."
Questions et Réponses, 1916, L.W. Jones, p. 435 "L'utilisation du tabac est une utilisation très dégoûtante, et il y a d'autres habitudes qui sont estimées répugnantes par certaines personnes, mais pas par d’autres. Nous ne devons pas tirer de conclusion que la Bible ne tire pas. Par conséquent, il ne revient à quiconque du peuple du Seigneur de juger un autre concernant (...) le fait de mâcher du tabac (...). Nous devrions nous encourager l'un l'autre à la pureté de vie. Selon notre compréhension, personne ne serait condamné à mort pour n'avoir pas contrôlé l'habitude du tabac (...). Dieu seul sait comment chacun lutte; Lui seul connaît ceux qui luttent courageusement jour après jour jusqu'à la fin."
Questions et Réponses, 1916, L.W. Jones, pp. 520,521 "Je pourrais dire, voici un homme, par exemple, qui utilise du tabac, dirais-je qu'il n'est pas un chrétien parce qu’il utilise du tabac? En aucune façon, s'il donne d’une autre manière la preuve qu'il est un enfant de Dieu." Toutefois, il est cité ensuite le cas d'un homme qui ne se préoccupait pas de savoir si fumer était mal, jusqu'à ce qu'il lise les écrits de Russell, les Aurore du Millenuim (bien qu'il n'y ait rien d'écrit sur ce sujet). Il se dit ensuite: "Vas-tu fumer cela pour la gloire de Dieu? (...) J'en conclus que je ne pouvais pas fumer un cigare pour la gloire de Dieu. (...) J'étais alors sur le point d'introduire un peu de mon tabac raffiné dans la bouche, et je me dis, tu peux naturellement faire cela pour la gloire de Dieu, c'est différent d'un cigare! Puis je pensai justement, maintenant, puis-je? Et je jetai cela dans le crachoir; depuis lors je n'ai eu dans la bouche ni un cigare, ni du tabac."

Époque de Rutherford

Publication Contenu et commentaire
La Tour de Garde (anglais), 15 novembre 1920, p. 349, "Questions of Interest and Import" Dans une lettre, quelqu'un évoque un autre Étudiant de la Bible qui fume des cigarettes et toutes formes de tabac, espérant qu'un article dans La Tour de Garde l'aiderait. En réponse, il est dit notamment: "Rares sont ceux qui contesteraient également l'affirmation selon laquelle l'usage du tabac n'agrandit pas mais en fait réduit le pouvoir pour le bien d'une vie consacrée. Ceux qui passent beaucoup de temps et d'efforts dans la lutte contre ces choses négligent souvent cette objection de base et insistent sur des points plus petits et hors de propos. Il n'a jamais été démontré, par exemple, que le tabac est plus blessant sur un plan physique que les oignons, les poireaux ou l'ail; il n'a jamais été prouvé qu'il est plus inutile ou plus nocif que le café ou le thé; il n'a jamais été montré qu'une personne qui est souillée par l'usage du tabac est plus propre dans le fait de manger de la soupe; et il serait difficile d'établir comme un fait que le tabac contribue moins au confort de celui qui l'utilise que les condiments, les bonbons et les crèmes glacées à leurs consommateurs. Quelle que soit l'objection soulevée, elle devrait l'être sur une base plus solide que l'une de celles-ci. Mais c'est une question individuelle et une responsabilité individuelle. Si un frère croit qu'il peut utiliser du tabac à la gloire de Dieu, alors aucun homme ni aucune femme ne devrait lui dire non. De loin, la majorité de ceux qui sont consacrés au Seigneur ont décidé cette question par la négative, et nous croyons qu'ils ont bien agi et à bon escient."
La Tour de Garde (anglais), 15 octobre 1921, p. 319, "Letters from Afield" H.L. Philbrick, du Massachusetts, remercie le périodique pour un article sur le tabac ainsi que le Seigneur d'avoir été capable d'abandonner cette habitude, et cela très rapidement.
L'Âge d'Or (anglais), 19 juin 1922, p. 645, "Invisible Malignancy", par O.L. Rosenkrans, Jr "Notre pratique de fumer du tabac trouve son origine chez les Indiens comme rite magique ayant l'intention de disperser les esprits planants au cours des rites religieux."
La Tour de Garde (anglais), 15 octobre 1929, p. 313, "Satan's Organization" Le tabagisme, très répandu depuis la Première guerre mondiale aussi bien auprès des hommes que des femmes et même des enfants, est présenté comme étant l'un des signes de l'affaiblissement moral du monde, ceci résultant de l'expulsion de Satan des cieux en 1914.
La Tour de Garde (anglais), 1er mars 1935, pp. 76-79, "Questions" Un rapport indique que de nombreux Témoins, incluant des pionniers et des Béthélites, fument. En réponse, il est précisé que l'usage du tabac est extrêmement sale, souille le corps et engourdissant les facultés mentales, rend le fumeur nocif pour ceux avec lesquels il entre en contact, se fait du tort à lui-même, déshonore Dieu et le Christ, et crée un appétit pour d'autres choses impures. "Sous aucune condition l'usage du tabac n'est approuvé par la Parole de Dieu"; de ce fait, aucune personne représentant la Watch Tower Bible & Tract Society — que ce soient les pionniers ou autres — ne doit plus utiliser le tabac à mâcher ou à fumer. Chacun est libre de faire ce qu'il veut, mais fumer signifie désormais ne plus pouvoir participer à l'œuvre du Seigneur, c'est-à-dire préférer "satisfaire ses appétits égoïstes". Tous les représentants de la Société qui fument auront leur nom retirés de la liste des représentants. "Le tabac est une mauvaise herbe du Diable employée dans le but de démoraliser les créatures humaines" et trouve son origine dans la chrétienté, Satan cherchant à l'introduire dans le peuple de Dieu. "Imaginez Ève dans le jardin d'Éden avec une cigarette aux lèvres."
La Tour de Garde (anglais), 1er mai 1935, p. 143, "God's Leading and Help" L.C. Ross, un adepte, remercie Rutherford pour l'article du 1er mars, écrivant notamment: "Un autre point qui m'a aidé à mettre de côté les cigarettes était (et c'est un fait connu de tous ceux qui y cèdent) que toute personne engagée dans le service du Seigneur qui continue de fumer doit tôt ou tard devenir un hypocrite".
La Tour de Garde (anglais), 1er juillet 1942, pp. 205-07, "Everything for an Issue" L'article reprend en grande partie celui du 1er mars 1935 en ajoutant certaines idées, le tout dans un langage très ferme. Les serviteurs des congrégations ne peuvent pas fumer non plus. L'utilisation du tabac est présenté comme trouvant son origine dans les démonisme.

Époque de Knorr

Publication Contenu et commentaire
La Tour de Garde, 15 février 1970, pp. 126-28, "Questions des lecteurs" Le tabac est nocif à la santé, constitue une dépendance et fait du tort au prochain. Un Témoin qui refuse de rompre avec le tabac ne peut pas recevoir des privilèges de service dans la congrégation. Il doit parvenir à rompre avec cette habitude, notamment en cultivant la maîtrise de soi et en fréquentant d'autres Témoins mûrs.
La Tour de Garde, 15 juin 1972, pp. 382-84, "Questions des lecteurs" Une personne ne peut pas se faire baptiser si elle continue de fumer. De plus, dans le cas où la personne est déjà baptisée, elle doit "dès maintenant renoncer à cette habitude, afin que rien ne vienne l'empêcher d'avoir une bonne conscience".
La Tour de Garde, 15 janvier 1973, pp. 47-55, "Votre conscience et votre emploi" En se basant sur 2 Corinthiens 7:1, il est indiqué que la mastication du bétel ou des feuilles de coca et l'usage de tabac sont condamnés. De ce fait, si un Témoin travaille dans une exploitation agricole dont la culture d'une plante nocives est majoritaire et que son travail est directement en lien avec la production ou la distribution de cette plante, les anciens lui refuseront toute charge dans la congrégation.
La Tour de Garde, 1er septembre 1973, pp. 530,531, "Gardons pure la congrégation de Dieu à l'époque de son jugement" "Les personnes qui n'ont pas renoncé à l'usage du tabac remplissent-elles les conditions requises pour le baptême? Les Écritures montrent que non." De plus, ces personnes ne peuvent pas présenter des sujets à la Salle du Royaume.
La Tour de Garde, 1er octobre 1973, pp. 601,602, "Leur conscience les a poussés à faire le bien" L'article rapporte des cas de Témoins qui ont changé de travail ou subi une perte matérielle parce qu'ils ont abandonné la culture ou la vente du tabac. Pour l'un d'entre eux, cela signifie se retrouver, lui et sa famille, sans domicile puisque le logement dépendait du travail. Cela est présenté comme étant un choix pris "en toute conscience", et ceci alors que le lien est fait avec La Tour de Garde (anglais) du 1er octobre 1972 qui traitait de cette question.
Le Ministère du Royaume, avril 1974, p. 4, "Réponses à vos questions" Maintenant que six mois se sont écoulés après la demande de cesser de fumer, il est demandé à ceux qui n'ont pas encore rompu avec cette habitude de "redoubler d’efforts afin de cesser maintenant". Il est précisé que les anciens "devront déterminer qui pourra demeurer au sein de la congrégation", autrement dit pourront procéder à des exclusions.
La Tour de Garde, 15 juillet 1974, pp. 447, "Questions des lecteurs" Même s'il s'agit d'une question personnelle, "les témoins de Jéhovah en général préfèrent que personne ne fume chez eux".

Références

  1. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1er septembre 1910, R4672, p. 277, "The Chautauqua Lake Convention"
  2. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 15 mars 1913, R5209, p. 94, "Southern Convention Tour"
  3. Arrowup.png L'Âge d'Or (anglais), 30 août 1922, p. 759, "Tobacco — An Unmitigated Curse", par N.W. Hall
  4. Arrowup.png L'Âge d'Or (anglais), 20 juin 1923, p. 587, "A Nation of Fire-Worshipers"
  5. Arrowup.png L'Âge d'Or (anglais), 21 novembre 1923, p. 102, "The Truth about Tobacco"
  6. Arrowup.png L'Âge d'Or (anglais), 15 janvier 1924, p. 245, "The Rights of Non-Tobacconists"
  7. Arrowup.png Par exemple, La Tour de Garde (anglais), 1er septembre 1943, p. 272, "Field Experiences": Un homme de 77 ans vient de devenir un proclamateur. Il a fumé pendant 62 ans et a arrêté après avoir lu l'article "Everything for an Issue", paru dans La Tour de Garde.
  8. Arrowup.png Freeminds (16 mars 2005) (anglais), "The Tobacco Bombshell", freeminds.org. Consulté le 16 juillet 2012
  9. 9,0 et 9,1 WTBTS (1997), Annuaire des Témoins de Jéhovah, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 136,137
  10. Arrowup.png La Tour de Garde, 15 septembre 1984, p. 31, "Questions des lecteurs"
  11. Arrowup.png La Tour de Garde, 15 février 2006, "Marchons dans la lumière qui va croissant", p. 30, §20
  12. Arrowup.png La Tour de Garde, 15 mai 1995, p. 23, §11, "Éclaircissements progressifs — Deuxième partie"
  13. Arrowup.png WTBTS (1986), Comment raisonner à partir des Écritures, Watch Tower Bible & Tract Society, pp. 116-18
  14. Arrowup.png Réveillez-vous!, 8 avril 1986, pp. 8,9, "Le tabac aujourd’hui: soyons réalistes"
  15. Arrowup.png Réveillez-vous!, 8 mai 1978, pp. 27,28, "Le point de vue biblique. Pourquoi s'abstenir de fumer?"