Thomas Birney

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
Thomas Birney
Naissance 1820
Irlande
Décès 16 janvier 1899
Allegheny, États-Unis
Nationalité Etats-Unis.jpg Américaine
Occupation Businessman
Connu(e) pour Oncle de Charles Taze Russell
Frères et sœurs Ann Eliza Birney Russell
Conjoint Mary Birney
Enfants 6

Thomas Birney (1820, Irlande du Nord - 16 janvier 1899, Allegheny) était l'oncle de Charles Taze Russell, le frère de sa mère Ann Eliza.

Parcours

"Death of Thomas Birney", Pittsburgh Press, 17 janvier 1899

Tout comme sa sœur, Birney était né en Irlande et émigra aux États-Unis, probablement au cours des années 1830. Une fois en Amérique, il vécut d'abord avec sa famille à Meadville, en Pennsylvanie, puis déménagea à Pittsburgh. La présence des Birney dans cette ville au moins à partir de 1845 fut rapportée.[1] Birney reçut la naturalisation américaine le 8 octobre 1855.

En 1852, il s'associa avec Joseph Woodwell qui possédait une entreprise de quincaillerie fondée cinq années plus tôt, appelée Joseph Woodwell & Co, et qui comptait déjà James Wiley comme associé depuis 1850. En 1853, la firme compta un quatrième associé, William K. Woodwell, fils du fondateur, et ce partenariat se poursuivit jusqu'en 1863 pour Wiley et 1869 pour Birney.[2]

Un testament de sa sœur, Ann Eliza, révèle que son beau-frère par alliance, Joseph, lui devait de l'argent suite à une faillite, et donc Thomas était bénéficiaire d'une certaine somme.[3]

Peu après, probablement dans les années 1870, Birney fonda sa propre société baptisée Thomas Birney & Co. Dans les villes d'Allegheny et de Pittsburgh, il acquit une grande réputation à la fois en tant qu'homme d'affaires et personnalité de la vie sociale, ce qui signifie qu'il devait posséder une certaine fortune.[1]

Il rejoignit, avec sa famille la Seconde Église Presbytérienne de Pittsburgh en 1845, alors dirigée par Robert Dunlap de 1837 à 1847, puis par William D. Howard à partir de mai 1849.[2] Birney fut également franc-maçon, membre de la loge St Jean (St John Lodge).[1]

Dès 1886, il se retira du monde des affaires et déménagea au 12 Stockton Avenue, à Allegheny, qui fut sa dernière adresse, puisque c'est là qu'il décéda le 16 janvier 1899, à 15 heures. Le service funéraire eut lieu le 18 janvier 1899, à 14 heures, à la maison du défunt, et fut dirigé par le révérend S. Edward Young.[1] Ensuite il fut enterré au cimetière de la ville, section 24, lot 46.[4]

Signe de sa renommée, la presse, notamment le Pittsburgh Press, rapporta son décès. Son épouse lui survécut.[1]

Famille

Birney fut marié à Mary Ann (née en 1833, Massachusetts)[5] et eut cinq filles, Mary et Eva étant les deux seules à être célibataires et à vivre encore sous le toit familial lors de son décès en 1899. Les trois autres filles, mariées à cette date, furent Annie E. (née en 1857),[5] épouse de David Anderson, fabricant de tuyaux d'égout, vivant à Toronto, dans l'Ohio; Minnie, épouse de Louis Dahlinger (= Lewis Dalmyer ?), d'Allegheny; et Essie (?), épouse de William J. Grieves, de Philadelphie.[1][6]

Il eut également un fils, John T., né en 1858 à Pittsburgh, qui déménagea à Tarentum en mai 1886, où il devint marchant d'outils agricoles et quincailler. En 1883, il épousa Eliza Mc Queen, originaire de Glenfield, dans le comté d'Allegheny, avec qui il eut un enfant, Wilford. Tout comme son père, John était franc-maçon, membre de la loge de Dallas, n°508 de Pittsburgh.[6]

Voir aussi

Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Pittsburgh Press (17 janvier 1899) (anglais), article "Death of Thomas Birney"
  2. 2,0 et 2,1 Everts, L. H. (anglais), History of Allegheny Co., Pennsylvania, www.pa-genealogy.net, pp. 79,120
  3. Arrowup.png Note 12 d'un article écrit par un adepte de thèses conspirationnistes. Bien que de nombreux éléments soient forts discutables, cet indice factuel est toutefois véridique
  4. Arrowup.png Find a Grave (anglais), Thomas Birney, findagrave.com. Consulté le 10 mars 2012
  5. 5,0 et 5,1 Recensement de 1960, M653, NARA, pp. 410,411
  6. 6,0 et 6,1 Cushing, Thomas (1889) (anglais), A Genealogical and Biographical History of Allegheny County, Pennsylvania, Genealogical Publishing Com, édition de 2009, p. 746 (ISBN 978-0-8063-0686-5)