William Conley

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
William Conley
Nom complet William Henry Conley
Naissance 11 juin 1840
Décès 25 juillet 1897
Nationalité Etats-Unis.jpg Américaine
Occupation philanthrope, industriel, personnalité religieuse
Connu(e) pour premier président de la Zion's Watch Tower Tract Society
Conjoint Sarah Shaffer

William Henry Conley (11 juin 1840 - 25 juillet 1897), était un philanthrope et industriel de Pittsburgh.[1] Il était marié à Sarah Shaffer (1841-1908). Ensemble, ils ont fourni un soutien organisationnel et financier à des institutions religieuses aux États-Unis. Conley fut formé par son oncle dans le secteur de l'impression pendant dix ans. Il fut membre du directoire de la Third National Bank de Pittsburgh, et co-propriétaire de la Société Riter and Conley, qui fournit de l'acier et des marchandises fabriquées pendant la deuxième révolution industrielle.[2] Il fut aussi le premier président de la Société Watch Tower en 1881 alors qu'elle n'était qu'une association.

Famille et profession

Recensement de 1880 d'Allegheny. Conley apparaît à la ligne n°43, suivi de sa femme et de sa fille.

En 1880, la famille Conley vivait à Allegheny, comme cela ressort du recensement de la ville d'Allegheny pour cette année-là. Conley était alors employé dans une société "Sheet Iron Bus", tandis que son épouse Sarah était femme au foyer. Ils avaient une fille nommée Emma D. Conley (née en 1872). Le beau-père de Conley, Josiah Shaffer (né 1812), vivait avec eux en 1880, de même que Mary A. Sterling, une pensionnaire (née en 1836, de souche irlandaise), et une servante nommée Katie E. Gross (née en 1861, de souche allemande).

La Société Riter-Conley, que Conley dirigea avec Thomas B. Riter, fut fondée en 1866 par James M. Riter, le frère de Thomas. Cette société fut très prospère; par exemple, un magazine de 1889 de la région de Pittsburgh décrivit l'entreprise ainsi: "Les produits de leur compétence se trouvent dans presque tous les pays civilisés sur la surface du globe. L'usine occupée par leurs œuvres couvre une superficie d'environ un hectare, sur lequel sont érigés des bâtiments spacieux de un à deux étages, équipés de machines améliorées et des dispositifs spéciaux nécessitant l'emploi d'au moins six cents ouvriers qualifiés dans les différents départements." La Société Riter-Conley fut l'entreprise qui se chargea des matériaux en acier utilisés pour la construction, en 1897, de très larges ascenseurs destinés à la ligne de chemin de fer du Grand Nord.[3]

Soutiens religieux

Bethel Home Mission

Les Conley tenaient des réunions de prière dans leur ministère d'origine.[1] Le ministre adventiste George Stetson vécut quelques temps avec eux pendant une période prolongée de sa maladie jusqu'à sa mort.[4] La maison des Conley fut parfois maintenu ouverte pendant des semaines lors d'activités religieuses et de charité afin de soutenir celles-ci.[5][6] Selon le magazine Zion's Watch Tower, les deux premières célébrations annuelles du Mémorial de la mort du Christ, en 1880 et 1881, eurent lieu à leur maison.[7][8] La maison des Conley fut décrite comme un Béthel (littéralement, "maison de Dieu"). La première mention de Béthel, en association avec les Conley, apparut en 1890, en référence à la maison missionnaire de Lucy Dunne, établie par William et Sarah Conley à Jérusalem.[9]

Zion's Watch Tower Tract Society

Conley fut le premier président de la Société Watch Tower, alors baptisée Zion's Watch Tower Tract Society, de 1881 à 1884. En décembre 1884, la Société fut constituée avec Charles Taze Russell comme président.[10] En 1896, la Société Watch Tower fut rebaptisée Watch Tower Bible and Tract Society, et plus tard associée aux Témoins de Jéhovah.[11]

Conley fit parti des cinq personnes qui formèrent le premier groupe d'étude biblique de Russell en 1870 avec sa femme, Russell, le père de Russell et la sœur de Russell. Il participa dans une grande mesure au financement de la Société. Lors de la fondation de la Société Watch Tower fut fondée en 1881, Conley donna 4 000 $ du capital initial, contre respectivement 1 000 et 7 000 $ pour les Russell père et fils. De plus, les dépenses occasionnées par la distribution de littérature de la Société furent inscrites sur les livres de compte de la Société Watch Tower et furent payées par des transferts de fonds vers la Tower Publishing Company, ce qui revient à dire que c'était Conley qui payaient les revues.[12]

Alors président de la Société, Conley fournit une aide pour la série en trois volumes, Theocratic Kingdom de George N.H. Peters; ce dernier dédia partiellement son travail à Conley, affirmant être "profondément redevable de la sympathie et l'aide pécuniaire dans la poursuite et la publication de l'ouvrage".[13] Cependant, le numéro de mai 1883 de Zion's Watch Tower critiqua le travail de Peters, recommandant aux lecteurs ne pas l'acheter.[14] En fait, des désaccords sur les plans doctrinaux — Russell ayant rejeté la Trinité en 1882, alors que Conley rejoignit plus tard une Église presbytérienne, ainsi que la préférence de ce dernier pour l'interprétation chronologique de John Paton plutôt que celle de Russell après 1882 —, peuvent expliquer la disparation du nom de Conley dans les publications des Étudiants de la Bible.[15]

D'après une Tour de Garde de janvier 1890, il aurait bien pu être le "frère" qui a participé financièrement à l'élaboration du livre Food for Thinking Christians (1881).

En 1894, alors que Conley soutint Russell, lors du schisme de cette année-là, par une lettre publiée dans La Tour de Garde, ce dernier le présenta alors en tant que "membre de la première classe biblique d'Allegheny" ("Allegheny Bible Class"), plutôt que comme le premier président de la Société.[16] Après la mort de Conley en juillet 1897, Zion's Watch Tower ne présenta aucune notice nécrologique, ni aucune déclaration de l'implication de Conley avec la Société. À l'inverse, d'autres revues adventistes évoquèrent son décès.[15]

Alliance Chrétienne et Missionnaire

Conley fut membre du conseil des directeurs de l'Alliance chrétienne et missionnaire (Christian and Missionary Alliance ou CMA), et joua un rôle dans le financement et l'organisation aux niveaux local, étatique et nationale à travers l'Alliance Missionnaire International (International Missionary Alliance ou IMA).[17] En 1889, Conley finança et organisa la mission de la CMA à Jérusalem, sous le contrôle de sa propre mission à domicile qui serait plus tard sous les auspices de l'IMA et finalement de la CMA.[18] La même année, l'IMA fut légalement constituée avec la contribution de 5000 $ de la part de Conley.[18][19][20] La branche de Pittsburgh de la CMA fut créé officiellement en 1894. Conley fut élu président de la branche à la fois de Pittsburgh et au niveau de l'État, fonction qu'il conserva jusqu'à sa mort en 1897.[1]

Décès

Au début de 1897, Conley contracta la grippe et ne s'en remis pas. Sa santé fut relativement stable jusqu'en juin, date à laquelle il subit une rechute, après quoi il quittait rarement sa maison. Il devint grabataire dans la dernière semaine de sa vie; dans la soirée du 25 juillet 1897, sa santé déclina rapidement, et il décéda à environ 20h30. Un service funèbre fut dirigé à son domicile de Pittsburgh.[1][6]

Son épouse Sarah lui survécut. Après une période de maladie prolongée, elle décéda le 1er octobre 1908.[6][21] En l'honneur de la mémoire de son mari, Mme Conley laissa beaucoup de sa succession, estimée à une valeur de près de 500 000 dollars (soit environ 12 180 000 dollars actuellement) à l'Église de l'Avenue Wylie et à l'Institut Biblique de Pittsburg.[1]

Ressources sur le sujet

Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 The Christian and Missionary Alliance, volume 19, n°6, 4 août 1897, p. 132
  2. Arrowup.png National Cyclopedia of American Biography (anglais), volume 14, part 1, James Terry White, 1910
  3. Arrowup.png Jehovahs-witness.net
  4. Arrowup.png Résultats du recensement de 1879, publiées en 1880, de la ville d'Allegheny
  5. Arrowup.png The Christian Alliance and Foreign Missionary Weekly - Pittsburgh presidency (anglais), 13 avril 1894, Vol XII, n°15
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 The World's Hope, 1er août 1897, pp. 234–35
  7. Arrowup.png Zion's Watch Tower (anglais), avril 1880, R94, p. 8
  8. Arrowup.png Zion's Watch Tower, avril 1881, R207, p. 2
  9. Arrowup.png The Story of the Christian and Missionary Alliance (anglais), 1900, p. 33
  10. Arrowup.png Zion's Watch Tower, octobre 1884, p. 671 (reprint), article "Legal Incorporation"
  11. Arrowup.png WTBTS (1993), Les Témoins de Jéhovah: Prédicateurs du Royaume de Dieu, p. 576:
    « On a fondé le 16 février 1881 la Zion's Watch Tower Tract Society, dont le président était W. Conley, Charles Russell assurant la fonction de secrétaire-trésorier. (...) En 1884, la Zion's Watch Tower Tract Society a été enregistrée légalement, et Charles Russell en est devenu le président. [Note en bas de page: En 1896, le nom de cette société a été changé officiellement en Watch Tower Bible and Tract Society (La Tour de Garde, Société de Bibles et de traités).] »
  12. Arrowup.png Barnett, Maurice (2009) (anglais) Jehovah's Witnesses, 18 juillet 2009, p. 10
  13. Arrowup.png Peters, George N. H. (1884) (angais), The Theocratic Kingdom, volume 3, p. 3:
    « This volume is respectfully dedicated to W. H. Conley, Esq., and Dr. J. T. McLaughlin, to whom the author is deeply indebted for sympathy and pecuniary aid in the prosecution and publication of the work. »
  14. Arrowup.png Zion's Watch Tower (anglais), mai 1883, p. 2 (reprint), article "The Theocratic Kingdom":
    « Brother G. N. H. Peters of Springfield, Ohio, is an old acquaintance and friend. (...) We regret to have it to state, however, that he is not free from Babylon's shackles (...) hence has been hindered from a fuller development in grace and knowledge (...) While the author does not ignore the teachings of the Apostles, he lays greater stress and value on the opinions of the "Fathers" (the Christian teachers of the first five centuries) than we could acknowledge as proper. (...) While we cannot recommend it (...) you should address [book orders to] our brother and friend as above. »
  15. 15,0 et 15,1 Freeminds Contributor (25 mars 2009) (anglais), "Russell Not First President of Watchtower", freeminds.org. Consulté 12 août 2011
  16. Arrowup.png Zion's Watch Tower (anglais), juillet 1894, p. 175 (reprint), article "The Voice of the Church"
  17. Arrowup.png The Christian Alliance and Foreign Missionary Weekly - Pittsburgh presidency (anglais), 19 juin 1886, p. 594
  18. 18,0 et 18,1 Vogel, Lester Irwin (anglais), To See a Promised Land: Americans and the Holy Land in the Nineteenth Century, p. 115
  19. Arrowup.png The Christian Alliance and Foreign Missionary Weekly (anglais), 21–28 mars 1890, vol. IV, n°9-10
  20. Arrowup.png Pardington, George Palmer (1914) (anglais), Twenty-five Wonderful Years, 1889-1914: A Popular Sketch of the Christian, p. 208
  21. Arrowup.png Notes From the Home Field: Mr and Mrs. W. H. Conley: The Christian and Missionary Alliance, 21 novembre 1908, p. 131:
    « After a prolonged illness borne with hopefulness and courage, Sister Conley entered into rest October 1, leaving the whispered message behind — "It is all right". »
  • Cet article est traduit à partir de l'article anglais de Wikipédia "William Henry Conley", en date du 11 août 2011.
Précédé par
Président de la Zion's Watch Tower Tract Society
16 février 1881 - 15 décembre 1884
Suivi par
Charles Taze Russell