William Mann

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
William Mann
Nom complet William Imrie Mann
Naissance 1844
Dundee, Écosse
Décès 4 décembre 1930
Rochester, New York
Nationalité Etats-Unis.jpg Américaine
Occupation ingénieur, inventeur
Connu(e) pour un des premiers rédacteurs de la Zion's Watch Tower, vice-président de la Société Watch Tower de 1884 à 1892
Conjoint Sarah Malinda Lansing
Enfants Albert R. , Charles W.

William Imrie Mann (1844, Dundee, Écosse - 4 décembre 1930, Rochester, New York) fut rédacteur dans les colonnes de La Tour de Garde (appelée à l'époque Zion's Watch Tower) et occupa aussi la position de vice-président lors de l'enregistrement de la Société Watch Tower en 1884, avant de quitter le mouvement de Russell vers 1892.

Vie familiale et professionnelle

Brève mention de W.I. Mann, dans The Cornell Alumni News, 18 décembre 1930, p. 159

Écossais de naissance, Mann arriva en Amérique en 1866 et acquit la naturalisation neuf ans plus tard.[1] Au niveau professionnel, il travailla comme ingénieur d'abord pour la Wheeling Steel Company dont il fut le surintendant,[2] puis pour la Carnegie Steel Company pendant vingt-cinq ans et pour la Jones and Laughlin Company pendant quinze ans, et prit sa retraite en 1915.[3] Il était également inventeur et breveta plusieurs inventions:

Année1 Invention Co-inventeur
1874[1] amélioration de machines à coudre à pédales
1880 (6 juillet)[4] méthode de pose des revêtements de briques Robert. R. Singer
1882[1] raccordement de tuyau et de conduit
1883 (14 août)[5] graisseur pour cylindres d'engins à vapeur, à explosion, à moteurs Richard Stevens
1884[1] amélioration d'une machine à fabrication de cigares
1885[1] tuyère
1887[1] machine pour la finition des articles de verrerie Joseph E. Blackburn
1902 (2 décembre)[6] rouleaux convoyeurs destinés aux aciéries Norwel C. Neems
1904[1] dispositif de levage et de descente de cloches dans les hauts-fourneaux
1 date de parution du brevet au United States Patent Notice

Actif politiquement, Mann fut élu président d'un rassemblement républicain.[1] Il déménagea fréquemment: son adresse indiquée dans le périodique La Tour de Garde était Allegheny en juillet 1879, puis Swissvale en Pennsylvanie dès novembre 1879. Il vécut sa dernière décennie à Rochester, New York. Le 20 mars 1867, il épousa Sarah Malinda Lansing (1847, Somerville, Somerset, New Jersey - 1915, Auburn, Cayuga, New York).[7] Il eut plusieurs fils, deux d'entre eux étant diplômés de l'université Cornell: le doyen Albert R. — qui donna son nom à une bibliothèque de l'Université Cornell,[8] fut membre du Collège Agricole de l'État de New York et fut choisi par le Conseil de l'éducation internationale pour aller en Europe afin d'organiser un échange international pour la promotion de la science et l'enseignement agricoles[9] — et Charles W.[3] À moins qu'il ne s'agisse d'un homonyme, il eut également une fille nommée Margaret, qui se maria le 6 août 1903.[10]

À 86 ans, une maladie de cœur l'emporta, et il fut enterré au Trumansburg Cemetery.[1]

Parcours religieux

Mann commença à collaborer avec Russell avant 1878,[11] et fut peut-être de ceux qui composèrent le petit groupe d'études de Russell formé à Allegheny en 1870.[12] Dès le premier numéro de La Tour de Garde de juillet 1879, il apparut dans la liste des contributeurs réguliers. Il écrivit des articles sur un grand nombre de sujets, principalement sur des aspects symboliques et historiques; parmi ses contributions les plus connues figurèrent ses articles sur les sept églises du livre de l'Apocalypse qui parurent à partir d'avril 1880,[13] des articles sur le tabernacle et une contribution sur les preuves de la langue grecque supportant le dogme du second avènement.[14]

Lors de l'enregistrement légal de la Société Watch Tower en 1884, Mann endossa la fonction de vice-président de l'organisation, position qu'il abandonna le 11 avril 1892,[15][16][17] et fut remplacé par Henry Weber. Apparemment cette même année, il quitta le mouvement de Russell et se joignit à William Conley et John Paton,[18] eux aussi anciens membres, qui étaient ses amis; d'ailleurs, dans les années 1890, le magazine The World's Hope de Paton publia des lettres que Mann lui avait adressées. On y apprend par exemple que Paton fut mis au courant de la mort de Conley par Mann, qui lui expliqua qu'avec d'autres il avait dirigé le service de "prière et de louange" pour Conley le jour même de sa mort.[19] Dans une lettre datée du 9 juillet 1896 adressée à sa femme Maria et présentée comme pièce n°2 lors de leur séparation légale, Russell le lista parmi les "conspirateurs" qui l'avaient critiqué.[20]

Peu avant sa mort, Mann fréquenta les réunions de l'Institut Biblique Pastoral à Rochester, comme en atteste un numéro du Herald of Christ's Kingdom de 1931.[21]

Voir aussi

Ressources sur le sujet

Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6, 1,7 et 1,8 Schulz, 2009
  2. Arrowup.png The Wheeling Daily Intelligencer, 14 septembre 1886, cité par Bruce (2007) (anglais), "William I. Mann", amazingforums.com. Consulté le 7 avril 2012
  3. 3,0 et 3,1 Cornell Alumni News (18 décembre 1930) (anglais), Vol. XXXIII, n°13, p. 159
  4. Arrowup.png United States Patent Notice (6 juillet 1880) (anglais), Method of Laying Brick Linings, patent number: 229724. Consulté le 7 avril 2012
  5. Arrowup.png United States Patent Notice (14 août 1883) (anglais), [www.google.com/patents/US283361.pdf Lubricator], patent number: 283361. Consulté le 7 avril 2012
  6. Arrowup.png United States Patent Notice (2 décembre 1902) (anglais), Supporting-Roller for Conveyers, patent number: 714812. Consulté le 7 avril 2012
  7. Arrowup.png GenForum (anglais), Sarah Malinda Lansing, genforum.genealogy.com. Consulté le 7 avril 2012
  8. Arrowup.png Albert R. Mann Library, site officiel
  9. Arrowup.png Cornell Alumni News (juillet 1924) (anglais), vol. XXVI, No. 39, p. 494
  10. Arrowup.png Titusville Herald, 22 juillet 1903, p. 3
  11. Arrowup.png Mann, W. I. (1er juin 1892), The World’s Hope, "An Open Letter", pp. 175,176 cité par Schulz, 2009
  12. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 2
  13. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 4
  14. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 7
  15. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1er novembre 1917, pp. 328,329, [6163], "The History and Operations of Our Society"
  16. Arrowup.png Wisdom, William N.; Jones L.W. (1923) (anglais), The Laodicean Messenger, International Bible Students Association, p. 161
  17. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 8
  18. Arrowup.png Parkinson, 1999, p. 40
  19. Arrowup.png Armageddon Museum (anglais), "C.T. Russell was NOT the first president of the Watch Tower!", armageddonmuseum.com. Consulté le 7 avril 2012
  20. Arrowup.png Ton de Geus (2002) (anglais), "William I. Mann", amazingforums.com. Consulté le 7 avril 2012
  21. Arrowup.png Zink, L. F. (1er février 1931) (anglais), The Herald of Christ's Kingdom, "Travels among the Brethren", vol. XIV