2005

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Révision de 22 août 2012 à 21:55 par Liberty 84 (discussion | contribs) (4ème trimestre 2005)

(diff) ← Version précédente | view current revision (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Assemblées

Assemblée d'été : " L'obéissance à Dieu "

Programme

  • Vendredi : Thème « Obéissez à ma voix, et vraiment je deviendrai votre Dieu. » - Jérémie 7 : 23.
Matin :
Nous sommes ‘faits merveilleusement’
L’espérance de la résurrection : pourquoi doit-elle être certaine pour vous ?
Suivez le modèle pour ce qui est d’obéir à Dieu
Après-midi  :
Continuez à ’penser à l’esprit’, et vivez !
Gardez-vous de toute espèce de convoitise
Ne suivons pas ‘des fables habilement inventées’
Points marquants des livres bibliques de Haggaï et de Zekaria
Bientôt la fin des souffrances !
  • Samedi :Thème : « Obéissez de cœur en toutes choses. » - Romains 6 : 17 & 2 Corinthiens 2 : 9
Matin :
Les familles qui observent les principes divins sont heureuses
Que votre Oui signifie Oui
Après-midi :
Passons sans nous arrêter à la vue de ce qui n’est que néant
Retournez vers le berger de vos âmes
Obéissons à ceux qui nous dirigent
Qu’enseigne réellement la Bible ?
  • Dimanche :Thème : « Obéissez à toutes ces paroles, afin que tout aille bien pour vous. » - Deutéronome 12 : 28.
Matin :
Aidons autrui à obéir aux enseignements de la Bible
Jeunes chrétiens : vos objectifs vous mènent-ils à la réussite ?
Poursuivez des objectifs qui honorent Dieu
Après-midi :
A qui notre obéissance appartient-elle ?

Actualités

1er trimestre 2005

  • 4 janvier : Communiqué de presse des députés Philippe VUILQUE, Georges FENECH et Jean-Pierre BRARD. "LES TEMOINS DE JEHOVAH NE PAIENT PAS LEURS DETTES MAIS S’APPRETENT A CONSTRUIRE UNE SALLE DU ROYAUME" [1]
  • 6 janvier: Un permis de construire déposé par les Témoins de Jéhovah pour implanter, dans le petit village vosgien de Deyvillers, une vaste salle d'assemblée, a été refusé par le maire du village. Il est motivé par des raisons "techniques", qui tiennent à "la voirie, la circulation et l'évacuation des eaux", a précisé le bureau d'information des Témoins de Jéhovah à Louviers (Eure) qui dénonce dans un communiqué "une décision prise dans un contexte de dénigrement et d'intolérance à l'égard d'une minorité religieuse". (France 3)[2]
  • 7 janvier : Communiqué de presse de Jean-Pierre BRARD. "Refus du permis de construire déposé par les témoins de Jéhovah : Pourquoi je serai quand même présent aux cotés des habitants de DEYVILLERS demain" [3]
  • 8 janvier : DEYVILLERS. Président de la Fédération nationale des témoins de Jéhovah, Guy Canonici s'est rendu en personne à Epinal, hier, pour s'exprimer sur le projet d'implantation, par l'association des témoins de l'Est de la France, d'une vaste salle de rassemblement dans la petite commune vosgienne. Il a signalé que le dossier allait être « confié aux juristes et aux architectes » et qu'en fonction de cela, les Témoins de Jéhovah verront s'ils garderont ou abandonneront ce projet.(L'Est républicain, 8 janvier 2005)[4]
  • 10 janvier : Les personnalités nationales les plus en pointe dans la lutte anti-sectes étaient, hier matin, réunis à Deyvillers pour appuyer les opposants aux Témoins de Jéhovah.(L'Est républicain, 10 janvier 2005 par Maxence Alibert).[5]La petite localité qui se bat contre l'implantation d'un Temple du Royaume des Témoins de Jéhovah, avait convié, hier, des parlementaires de toute la France, des représentants de l'ADFI et de victimes, pour évoquer le mécanisme des sectes. Il est clair qu'ils ont bien expliqué à la salle bondée, qu'au nom de la liberté d'expression et de la loi de 1905 sur la laïcité, l'Etat ne peut pas interdire une association cultuelle. " Votre seule issue est de faire valoir le trouble à l'ordre public... De plus les Témoins de Jéhovah se ventent de respecter la loi mais ils doivent 44 millions d'euros aux pouvoirs publics.." (La Liberté de l'Est, 10 janvier 2005)[6]
  • 10 janvier : EPINAL. Parmi les anciens adeptes venus témoigner à Deyvillers, il y avait Patrick et Michèle Quitton, installés dans le Pas-de-Calais. Témoins de Jéhovah pendant une dizaine d'années, ils ont pu apporter un éclairage très instructif sur les méthodes utilisées par la secte.(La Liberté de l'Est, 10 janvier 2005) [7]
  • 22 janvier : Une journaliste qui a assisté à une réunion des Témoins de Jéhovah, un dimanche après-midi, donne ses impressions : " La cérémonie commence; tous se lèvent et entonnent des chants qui me semblent inoffensifs au début, mais qui finissent par m'agacer avec des paroles qui me paraissent sévères(...)Le magazine La Tour de garde est très révélateur de la vision manichéenne du monde véhiculée par les témoins de Jéhovah. (...) Un paragraphe de Comment distinguer le bien et le mal? me fait frissonner : "Est-ce donc à chacun de décider de ce qui est bien et de ce qui est mal? La Bible fait cette recommandation : "Ne t'appuie pas sur ton intelligence" (Proverbes 3 ]:5). Pourquoi cela? Parce que tous les humains ont hérité d'un défaut fondamental qui peut fausser leur jugement." Des propos qui me font penser qu'on devrait toujours être extrêmement prudents lorsqu'on interprète et traduit des textes anciens...(L'Oeil Régional 22 janvier 2005 par Catherine Bachaalani)[8]
  • 26 janvier : Vu dans le forum doctissimo.fr. Une jeune fille de 13 ans a été abusé par le frère TJ de sa tante, TJ elle aussi. Quand elle en a parlé à ses parents, ceux-ci sont allés en discuter avec la tante, qui leur a dit que l'adolescente était une menteuse car pour elle la chose était impossible, son frère croyant en Dieu. Des années après, cet homme a avoué les faits. Témoignage loulou466
  • 10 Février : Une père et une mère attaquent les Témoins de Jéhovah en Belgique, suite au décès de leurs fils handicapé à 80% qui a refusé une transfusion sanguine, alors que le médecin légiste la trouvait nécessaire. [9]
  • 17 février : ALBANIE - Le suicide d’une jeune fille de 11 ans, qui aurait été convertie par la secte des Témoins de Jehovah, a ému l’opinion publique. On compterait 3200 Témoins de Jehovah en Albanie, où ce groupe est légalement enregistré comme confession reconnue. Ce n’est pas la première fois que cette secte est rendue responsable du suicide de jeunes, ce que l’organisation dément énergiquement. Artan Duka, représentant albanais de la secte, réagit aux accusations dont font l’objet les Témoins de Jéhovah, en insistant sur leur caractère infondé. (Panorama, 17 février 2005 par Aulona Kadillarit[10]
  • 20 février : TIRANA - Les cas de suicide sont en nette progression en Albanie et concernent souvent des jeunes, désespérés par l'absence de perspectives dans un pays qui connaît une transition difficile après de longues années de dictature communiste. La semaine dernière deux adolescentes de 11 et 12 ans se sont suicidées à Tirana et à Fieri (sud), pendues dans leur salle de bain. Les deux fillettes, selon la police, fréquentaient assidûment la secte des Témoins de Jéhovah, fascinées vraisemblablement par les promesses de "paradis céleste" après un "enfer terrestre", vécu quotidiennement. (AFP, 20 février 2005)[11]
  • 20 février : CANADA - Elle a songé au suicide.Lesbienne: elle est rejetée par sa famille et les Témoins de Jéhovah. «Quand j'ai décidé de révéler mon homosexualité, je me suis retrouvée complètement isolée de ma communauté. C'est comme si on venait de démolir ma maison et que je devais à présent m'en construire une nouvelle, toute seule, sans espérer l'aide ou le soutien de quiconque.» Déchirée entre son orientation sexuelle et les préceptes de sa communauté, Sophie a tenté de chercher de l'aide auprès de ses proches. «Mais au lieu de m'apporter du soutien, on m'a fait comparaître devant un comité qui m'a jugée inapte à continuer d'être Témoin de Jéhovah. Du jour au lendemain, je me suis retrouvée isolée de tous, au moment où j'avais justement le plus besoin d'aide». Même si Sophie a songé à quelques reprises au suicide, ses parents témoins de Jéhovah n'ont jamais accepté son homosexualité. Aujourd'hui, Sophie a réussi à traverser cette épreuve et vit en paix avec elle-même. (Le Citoyen, 20 février 2005 par Patrick Rodrigue)[12]
  • 27 février : Italie. D’après le site Prévensecte [13] qui tire cette information du Nouvel Obs, un ancien témoin de Jéhovah exclu, a menacé de se faire exploser au beau milieu d'une réunion de plus de 2000 Témoins de Jéhovah à Rome
  • mars : Nouvelle campagne de distribution de tracts des Témoins de Jéhovah de France, pour dénoncer la discrimination dont ils se disent victimes, suite à la taxation sur les dons manuels de leur association culturelle Les Témoins de Jéhovah. [14]
  • 7 mars 2005 : NANCY - Les Témoins de Jéhovah ont déposé, à la date limite du recours légal, un recours devant le tribunal administratif de Nancy contre le refus de la mairie de Deyvillers (Vosges) de leur délivrer un permis de construire pour une "salle du Royaume" de 1.500 places. (AFP , 7 mars 2005)[15]
  • 9 mars : Les Comités de liaison hospitaliers des Témoins de Jéhovah multiplient les ambassades auprès des chefs de services les plus concernés par les problèmes de transfusion : anesthésie-réanimation, orthopédie, chirurgie...En quatre ans, dix mille exemplaires d'une vidéo, produite par le service d'information hospitalier de Brooklyn ont été diffusés dans tous les hôpitaux de France. Intitulé "Les alternatives à la transfusion" ce DVD réalisé voici quatre ans fait le point sur toutes les techniques existant à l'heure actuelle pour limiter ou éviter le recours à la transfusion. Néanmoins, ces méthodes n'apportent pour autant aucune réponse pour les cas où la transfusion est indispensable à la survie.[16]
  • 14 mars : VOSGES - L'épreuve de force entre les Témoins de Jéhovah et les habitants de Deyvillers (Vosges) qui s'opposent à la construction d'une «salle du Royaume», un véritable centre cultuel régional, reprend de plus belle. L'Association de défense de l'environnement de Deyvillers (Aded) a annoncé que la société civile immobilière Les Vergers fleuris (SCI qui représente en fait les Témoins de Jéhovah) avait acquis un terrain de six hectares. La population, hostile à cette implantation, s'était exprimée contre ce projet dans un référendum local puis par une pétition qui a récolté 3 500 signatures d'habitants de Deyvillers mais aussi des communes proches. Pourtant, rien ne décourage l'organisation des Témoins de Jéhovah qui a récemment publié un communiqué au ton volontaire : «Nous n'avons jamais causé de troubles à l'ordre public.» (Le Figaro, 14 mars 2005 par Marie-France Bezzina).[17]
  • 22 mars : Michel Perroy, ancien boucher à Salleboeuf (Gironde), comparaît devant la cour d'assises de Bordeaux pour avoir poignardé, pris d'un accès de folie, sept habitants de son village le 20 juin 2003. «C'est la fin du monde, nous allons tous mourir, les témoins de Jéhovah me l'ont dit» avait-il crié en se jetant dans la rue avec son couteau à la main. Selon son avocat, Michel Perroy «a été pris dans un cocktail détonant, à la suite des décès successifs en 18 mois de son père, de sa mère et de sa soeur, ainsi que de difficultés professionnelles».Pour lui, son client avait subi un «conditionnement inconscient» des Témoins de Jéhovah. «Son inconscient avait capté cette idée de fin du monde, et quand son inconscient a dominé son cerveau, c'est ressorti comme ça». [18]
  • 24 mars : BERLIN - La Ville-Etat de Berlin doit reconnaître à la communauté religieuse des Témoins de Jéhovah le statut de collectivité de droit public, selon un jugement rendu par la Cour d'appel administrative de Berlin.[19]

2ème trimestre 2005

  • avril : Un représentant des Témoins de Jéhovah, Guy Bibeau, a déclaré à propos du décès du pape : "C'est un homme qui a été important dans le monde, au même titre que Hitler, ou d'autres dirigeants ont été importants. Sa mort ne suscite aucune réaction particulière, ça ne nous dérange pas du tout".[20] Une semaine plus tard, Guy Bibeau précise que ses propos rapportés dans un article traitant de la mort du pape Jean Paul II, étaient formulés à titre personnel, et non pour la communauté des Témoins de Jéhovah, dont il est membre seulement. Il ajoute qu'il n'avait pas voulu comparer Jean Paul II à Hitler, et qu'il aurait pu tout aussi bien nommer Ghandi. [21]
  • 11 avril : COMMUNIQUE DE L’A.D.F.I. LILLE : "Manip-pétition des Témoins de Jéhovah. Une secte très attachée à son argent"[22]
  • 29 avril : La direction d'un hôpital du Calvados avait, le 15 mars, interdit aux Témoins de Jéhovah de rendre visite à un patient de 78 ans. Ce dernier recevait un adepte, une heure par semaine, chaque samedi après-midi. Au prix de deux jugements, les Témoins de Jehovah ont obtenu gain de cause. Les Témoins peuvent donc visiter le malade.[23]
  • 4 mai : Canada. La Cour supérieure de l'Ontario ordonne à une témoin de Jéhovah, qui refuse de subir une transfusion sanguine, de retourner chez elle, en Colombie-Britannique. Pour des raisons religieuses, l'adolescente qui avait subi l'ablation d'une tumeur cancéreuse à la jambe, refusait de recevoir une transfusion sanguine. Elle était venue à Toronto parce qu'un jugement émis dans sa province l'obligeait à recevoir une transfusion, si nécessaire, en dépit de ses croyances religieuses.[24]
  • 5 mai : "Les nouveaux invités de Chirac" (Nouvel Obs , 5 mai 2005). Pour la première fois, les témoins de Jéhovah ont participé à une cérémonie officielle. Pour la journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation, l'Elysée avait convié Jean-Claude Pons, le porte-parole de leur consistoire.[25]
  • 7 mai : VANCOUVER (PC) - La décision d'une cour de l'Ontario qui interdit à une adolescente de la Colombie-Britannique atteinte du cancer de refuser des transfusions sanguines en vertu de ses croyances religieuses pourrait faire l'objet d'un appel. Shane Brady, l'avocat de la jeune fille de 14 ans - qui est membre de l'organisation des Témoins de Jéhovah -, a affirmé vendredi que la famille étudie la possibilité de loger un appel contre le jugement de la Cour supérieure de l'Ontario qui ordonne à la patiente de retourner en Colombie-Britannique pour y être traitée.(CanadaCOM NEWS , 7 mai 2005)[26]
  • 11 mai : Albanie. Une série de suicides inexpliqués commis par des enfants de 9 à 16 ans au cours des trois derniers mois a provoqué une campagne médiatique contre les Témoins de Jéhovah, qui prend l’allure d’une chasse aux sorcières. Tous les jeunes désespérés étaient liés à ce groupe, reconnu comme confession légale en Albanie.[27]
  • 17 mai : Arménie. A l’appel du parti Nation unie, des manifestants ont défilé dans les rues de Erevan dimanche, au son de slogans hostiles aux sectes. Les Témoins de Jehovah, une secte particulièrement bien implantée en Arménie, étaient la cible privilégiée de la manifestation aux forts relents anti-américains, ce dont ne se cache d’ailleurs pas le leader du parti, Gor Tamazyan, en dénonçant une secte qui n’est qu’une " marionnette des Etats-Unis qui détruit nos valeurs nationales ".[28]
  • 24 mai : CANADA - Un nombre croissant d'hôpitaux américains offrent des programmes de «médecine sans sang», qui cherchent à éviter les transfusions sanguines durant les chirurgies ou les thérapies médicamenteuses, pour respecter les croyances religieuses de certains de leurs patients. Ce phénomène, intéresse beaucoup les Témoins de Jéhovah canadiens. Dans les dernières années, plusieurs adolescents membres de ce groupe religieux et atteints de la leucémie se sont adressés aux tribunaux pour aller suivre une chimiothérapie dans un programme de médecine sans transfusion aux États-Unis. Cette semaine, une jeune Témoin de Jéhovah de 14 ans, de la Colombie-Britannique, a mis un terme à cinq mois de batailles juridiques en convainquant ses médecins canadiens de la laisser faire une chimiothérapie à l'hôpital Schneider, à Long Island près de New York, qui vient de mettre sur pied un programme de « médecine sans sang ».(Cyberpresse , 24 mai 2005 par Mathieu Perreault)[29]
  • 26 mai : Dans la région de Siunik, la police locale ressortait de la rivière Voghji le corps de Yéva Avedissian (27 ans) habitante de Ghapan (sud de l’Arménie) et membre des « Témoins de Jéhovah ». Selon les premiers éléments de l’enquête menée par la police de Ghapan, la jeune femme se serait jetée dans la rivière, du haut du pont de la rue « Hounan Avedissian » dans la rivière qui traverse Ghapan. On ignore les mobiles de cet acte de suicide[30].
  • 31 mai 2005 : (Espagne) Des parents témoins de Jéhovah ont refusé toute transfusion sanguine pour leur bébé de quatre jours atteint de scepticémie, qui est mort. Celui-ci avait été hospitalisé car il présentait des hémorragies et des vomissements, ainsi qu'une anémie sévère avec un taux d'hémoglobine de 2 au lieu de 18. Les parents ont dit au médecin : "Notre religion nous interdit les transfusions sanguines et il existe d'autres types de traitements qui remplacent les transfusions".[31][32]
  • 10 juin : ANKARA. Les objecteurs de conscience turcs portent leur cause devant la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) après avoir épuisé tout recours possible dans leur pays, qui aspire à intégrer l'Union européenne. Le droit à l'objection de conscience n'est pas reconnu. Un objecteur risque jusqu'à cinq ans de prison aux termes du code militaire. Les témoins de Jéhovah font partie des objecteurs en Turquie. Les avocats de Yunus Ercep, 36 ans, qui devrait prochainement commencer à purger une peine d'un an de prison pour avoir refusé d'accomplir son service obligatoire, ont saisi la CEDH. "Ercep n'avait qu'un seul motif: il a dit qu'il ne pouvait servir à cause de sa croyance religieuse"[33]

3ème trimestre 2005

  • 21 juillet : LILLE. L'Association pour la défense des familles et de l'individu (ADFI) proteste contre la location d'une salle publique aux Témoins de Jéhovah, pour leur rassemblement régional à Douai (Nord).[34] Lettre ouverte de l'ADFI : [35]
  • 26 juillet : LANDAU-SUR-L'ISAR (Allemagne). Une jeune femme témoin de Jéhovah de 32 ans, est décédée peu après son accouchement à l'hôpital de Landau-sur-l'Isar, des suites d'une grave hémorragie, après avoir refusé une transfusion sanguine. Aucune responsabilité de tiers n'a pu être établie après l'autopsie pratiquée dans le cadre de l'enquête ouverte à la suite du décès de cette femme, mère d'un autre enfant. Le médecin-chef a indiqué que le fait de ne pas pouvoir secourir cette mère de famille avait été un drame pour les employés de la clinique.[36]
  • 26 juillet : CANADA. Les Témoins de Jéhovah ont définitivement adopté Sherbrooke. Et la ville leur ouvre grandes les portes de ses établissements d'hébergement. Chaque année, il en vient de partout pour participer à une série de congrès qui se déroule sur trois fins de semaine du mois de juillet, au Palais des sports. Cette année, 9685 personnes ont assisté aux assemblées. En tout, c'est en moyenne entre 4000 et 5000 chambres qui sont louées par les Témoins de Jéhovah au cours des week-end du mois de juillet, et ce, depuis leur première visite en 1996.[37]
  • 30 juillet : « Témoins silencieux », Reportage TV de Janne Josefsson et Lars-Göran Svensson diffusé sur la TV suisse romande,1. En Suède, il y a quelques années, plusieurs affaires de pédophilie ont secoué l'organisation des Témoins de jéhovah. Des enfants ont été abusés sans avoir le droit de dénoncer leur calvaire à la police. A l'aide de caméras cachées, et grâce au courage des victimes, deux journalistes sont parvenus à infiltrer cette communauté suédoise de Témoins de Jéhovah et à faire la lumière sur leurs agissements.
  • 24 août : Nomination de 2 nouveaux membres du Collège Central : Anthony Morris et Geoffrey Jackson. (Voir les photos des membres du Collège Central)
  • 26 août : BRUXELLES. La loi du silence. Enfant, Déborah a été violée par un témoin de Jéhovah. La congrégation a tout fait pour étouffer l'affaire.[38]
  • 29 août : TORONTO (PC) - Un Témoin de Jéhovah qui a agressé sexuellement sa propre fille a été condamné à une peine de deux ans moins un jour. L'affaire met en lumière la façon dont ce mouvement traite les plaintes pour agression sexuelle en son sein. Mme Boer, qui est âgée de 34 ans, a été agressée alors qu'elle avait entre 11 et 14 ans. Plutôt que d'aviser les autorités, les anciens lui ont plutôt dit de ne pas signaler les agressions ni solliciter d'aide extérieure. Et selon elle, ils l'auraient aussi forcée à participer à une confrontation avec son père pour lui permettre de se repentir de ses péchés, un processus qu'elle a trouvé traumatisant. [39]
  • 16 septembre : FLORIDE. Un restaurateur, témoin de Jéhovah, voulant éviter tout commerce avec des démons, a dénoncé le bail du restaurant où il devait s’installer pour cause d’apparitions fantomatiques. Une plainte vient d’être déposée par les propriétaires, d’autant que le restaurateur refuse tout exorcisme, rite catholique romain non reconnu par les Témoins de Jéhovah. C’est un juge qui va maintenant devoir décider si les lieux sont hantés et, dans l’affirmative, si ce « fait » représente une gêne pour les activités commerciales.[40]

4ème trimestre 2005

  • octobre 2005 : Parution d'un BULLES, Bulletin de liaison pour l'étude des sectes publié par l'UNADFI "Spécial Témoins de Jéhovah" (N° 87-Octobre 2005).[41]
  • 7 octobre : BORDEAUX. La cour d'assises de la Gironde a condamné vendredi à 12 ans de réclusion criminelle un ancien adepte des témoins de Jehovah âgé de 66 ans, pour avoir violé sa fille pendant trois ans alors qu'elle était âgée de moins de 10 ans.En juin 1991, les Témoins de Jéhovah avaient fait comparaître l'homme devant le "Conseil des anciens", une instance disciplinaire du mouvement, pour ces faits de viols et décidé de l'exclure de la communauté sans toutefois dénoncer les faits à la justice.[42]
  • 18 octobre : Dans un communiqué de presse daté du 18 octobre 2005 [43], le député Jean-Pierre Brard annonce qu’il va déposer un amendement au projet de loi de finances 2006 « pour que les Témoins de Jéhovah paient leurs dettes » au fisc ; les ministres Nicolas Sarkozy et Thierry Breton n'ayant jamais répondu aux questions des parlementaires à propos du recouvrement de cette créance. Il rappelle que les sommes dues figurent dans l’arrêt de la Cour d’appel de Versailles, confirmé par la Cour de Cassation. Elles s’élèvent à 22 920 382,10 euros à titre principal et à 22 418 484,48 euros au titre des pénalités et intérêts de retard.
  • 24 octobre : Le 24 octobre 2005, en l’absence de Jean-Pierre Brard en déplacement à l’étranger, le député Georges Fenech défend cet amendement. Lors de la séance, le ministre délégué explique que les Témoins de Jéhovah ont déposé un recours devant la Cour européenne des droits de l’Homme en mars 2005 « en invoquant la violation de la liberté religieuse » et ajoute que ce dossier fait l’objet d'un traitement normal en matière de recouvrement des sommes dues, que toutes les garanties immobilières ont été prises, que plusieurs versements ont déjà eu lieu, mais que la règle légale du secret fiscal lui interdit d'en dire davantage. Mis aux voix, l'amendement 244 n'est pas été adopté[44].
  • 3 novembre : Dans une question écrite au ministre de l'économie, Jean-Pierre Brard rappelle que les voies de recours en droit interne sont épuisées pour les Témoins de Jéhovah, puisque la cour de cassation a tranché le 5 octobre 2004 dans l'affaire de leur dette fiscale. Le recours déposé par les Témoins de Jéhovah devant la Cour européenne des droits de l'homme n’étant pas suspensif, Jean-Pierre BRARD lui demande, en conséquence, le montant des versements d'ores et déjà intervenus dans le cadre du recouvrement des 45 millions d’euros que les Témoins de Jéhovah sont condamnés à verser à l’Etat.[45]
  • 29 novembre : Suite à un reportage sur TF1, abordant le sujet de la transfusion sanguine : déclaration du Consistoire des Témoins de Jéhovah.[46]
  • 1 décembre : QUEBEC. Un petit garçon de 4 ans baptisé et élevé dans la religion catholique doit, depuis quelques semaines, vivre comme sa famille d'accueil qui fait partie des Témoins de Jehovah. Sa mère demande son transfert.[47]
  • 7 décembre 2005 : COUR DE CASSATION de Paris. La cour déclare irrecevable la constitution comme partie civile de l'UNADFI dans le cadre de la procédure opposant Laetitia Y à Joël X. Laetitia Y prétend avoir été violée au cours d’ une tournée de prédication où elle faisait équipe avec un jeune homme beaucoup plus âgé qu’elle. Les responsables locaux ont appris le viol qu'elle aurait subi et en ont traité les conséquences uniquement au sein de l'organisme par le truchement d'une structure dénommée " Comité judiciaire ". Les parents de la victime ont admis n'avoir pas déposé plainte à la suite du viol qu'aurait subi leur fille, afin de ne pas porter atteinte à l'image des Témoins de Jéhovah. [48]
  • 22 décembre : La Cour Européenne des Droits de l'Homme donne raison à Christian Paturel, Témoin de Jéhovah, avocat et auteur du livre Sectes, Religions et Libertés Publiques contre le gouvernement français. L'ADFI, avait porté au tribunal Christian Paturel pour diffamation, en raison des propos de ce dernier dans son livre comparant l'action de l'ADFI à l'inquisition catholique et faisant des parallèles avec le nazisme. Les tribunaux français avait donné raison à l'association. Ces tribunaux ayant entre-autre noté que monsieur Paturel, étant Témoin de Jéhovah, avait une animosité personnelle contre l'UNADFI, qui classait son mouvement en tant que secte, la CEDH a jugé que ce n'était pas des "motifs pertinents" et a condamné la France [49]
  • 24 décembre : Suite à un accord entre le responsable du site et la société Watchtower le site quotes.watchtower.ca est obligé de fermer pour violation de copyright. Un certain nombres de sites miroirs fleurissent immédiatement sur le Web [50]. Un site mirroir: ici
  • 25 décembre : Témoins de Jéhovah: le combat d'un père (Le Progrès 25 décembre). Un père de 28 ans se démène pour que son fils, qui vit avec sa mère, adepte des Témoins de Jéhovah, ne soit plus soumis aux préceptes de la secte. Un gamin de cinq ans pour lequel «Noël, c'est satan». [51]
  • 25 décembre : Depuis octobre dernier, Jean-Michel Roulet est à la tête de la Miviludes, un service qui dépend du Premier Ministre. Il déclare : "Les signalements sur les Témoins de Jéhovah sont assez récurrents, car ils sont nombreux. Et comme dans toutes les organisations fermées ils font en sorte que les problèmes ne sortent pas. Mais nous sommes alertés par les associations, les familles, des élus ou par les victimes elles mêmes, mais bien souvent dans ces cas là les faits sont touchés par la prescription." (Le progrès, 25 décembre 2005 - propos recueillis par Geoffrey Mercier )[52]
  • 29 Décembre 2005 : (Trinité -PORT-OF-SPAIN) Un bébé meurt une semaine après sa naissance de complications liées à une basse numération globulaire, ses parents ayant refusé la transfusion sanguine. Son jumeau meurt un mois plus tard, le jour de Noël, alors que la cour venait d'ordonner une transfusion [53] .