Alexander Macmillan

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Révision de 27 novembre 2011 à 19:19 par Liberty 84 (discussion | contribs) (Introduction)

Aller à : navigation, rechercher

Alexander Hugh Macmillan (2 juin 1877 – 26 août 1966) était un Étudiant de la Bible, puis un Témoin de Jéhovah, qui eut un rôle proéminent au sein de la Société Watch Tower. Il devint membre du bureau des directeurs de l'organisation en 1918. Il présenta sa propre version de l'histoire du mouvement dans son livre La Foi en marche, publié en 1957.

Jeunesse

Macmillan naquit au Canada. À 16 ans, il décida d'être prédicateur, fréquentant une école loin de chez lui, mais cessa ses études quand il subit une dépression nerveuse. Avec l'aide financière de son père, il déménagea à Boston, dans le Massachusetts. Là, il entra en contact avec le mouvement des Étudiants de la Bible. Vers 1897, il obtint une copie du livre Le plan des Âge, le premier des six volumes de la séries Millennial Dawn (plus tard appelée Études dans les Écritures), écrit par Charles Taze Russell. Plus tard, il obtient le deuxième volume de la série, Le temps est proche, qui affirmait que la fin des temps des Gentils aurait lieu en 1914. Il croyait qu'il avait finalement trouvé la vérité biblique et, plus tard, utilisa les livres de base pour sa théorie selon laquelle lui et les autres seraient emportés aux cieux en 1914.

Parcours au sein la Watch Tower

Introduction

Macmillan rencontra Russell en 1900. En juin de la même année, il se rendit à Philadelphie pour une convention organisée par la Société Watch Tower. En septembre, il fut baptisé à Boston. L'année suivante, il devint missionnaire à temps plein dans le Massachusetts. En septembre 1901, il se rendit à Cleveland pour assister à un congrès, après quoi il fut invité par Russell à venir vivre au siège de la Société Watch Tower à Allegheny. Macmillan voyagea beaucoup avec Russell, et en 1905 lors d'une tournée de congrès, il rencontra Joseph Rutherford.

Dans les décennies antérieures à 1914, les publications de la Société Watch Tower avaient affirmé qu'Har-Maguédôn aurait lieu en 1914. Comme l'année approchait, les publications déclarèrent qu'octobre 1914 marquerait la fin des "temps des Gentils" et le début de la royauté du Christ. Beaucoup d'Étudiants de la Bible croyaient qu'ils seraient emportés aux cieux en 1914. Lors d'un congrès à Saratoga Springs, New York, du 27 au 30 septembre, Macmillan, estimant que l'église serait aux cieux en octobre de la même année, annonça: "C'est probablement le dernier discours public que j'aurais jamais délivré puisque nous rentreront à la maison bientôt."[1]

A propos de 1914

Suite à la convention, lors d'une réunion au siège de Brooklyn, Russell, annonça: "Le temps des Gentils ont pris fin; leurs rois ont fait leur temps" et ajouta: "A 10h30 dimanche matin Frère Macmillan va nous donner un discours." Ceux qui étaient présents rirent de l'annonce précédente de Macmillan comme quoi il avait prononcé son "dernier discours public"; dans un discours ultérieur, Macmillan affirma qu'ils "avaient été un peu trop hâtifs en pensant qu'[ils] allaient au ciel tout de suite." Malgré sa déception au sujet des attentes pour octobre 1914, Macmillan resta attaché à la Société Watch Tower.

En 1919, le New York Times définit le discours de Macmillan lors d'une réunion des Étudiants de la Bible comme proposant une "nouvelle date pour le Millénaire", à savoir l'année 1925.

Sans son livre La Foi en marche, Macmillan décrivit une réunion privée qu'il eut avec Russell en 1916. Selon lui, Russell parla de sa mauvaise santé et aurait émis la souhait que Macmillan prenne en main les affaires du bureau d'Allegheny. Russell décéda quelques semaines plus tard, le 31 octobre 1916. En 1918, le New York Times décrivit Macmillan comme le "surintendant de la maison du Béthel" et comme l'un des "chefs de file de l'Association Internationale des Étudiants de la Bible".

Membre du bureau des directeurs

Suite à la réunion annuelle de la Watch Tower le 5 janvier 1918, Macmillan fit partie du conseil des directeurs de la Société, et Rutherford devint membre du conseil et président. Cette année-là, le Macmillan, avec Rutherford et d'autres responsables de la Société Watch Tower, fut arrêté, inculpé de violation de la Loi sur la sédition de 1918 en raison de sentiments anti-guerre exprimés dans le livre Le Mystère Accompli, et fut condamné à la prison fédérale à Atlanta, avant d'être libéré et disculpé en 1919.

Durant les années 1920, Macmillan voyagea beaucoup lors de visites de service en Europe et le Moyen-Orient, prononça des allocutions et supervisa les activités dans les filiales du monde entier. Ses affectations de services inclurent l'Écosse, le Danemark, la Finlande, la Norvège, la Palestine, le Liban et la Syrie, l'Italie et la Suède.

Macmillan voyagea également à travers les États-Unis et le Canada en tant que pèlerin, effectuant des visites semestrielles aux congrégations locales. En 1930, Macmillan, alors établi à Brooklyn, était un représentant itinérant prononçant des allocutions à des congrégations et lors de grands rassemblements. Il s'est également entretenu avec la police locale et les responsables gouvernementaux pour expliquer la signification des dizaines de décisions alors récentes de la Cour suprême américaine, qui étaient pour la plupart favorables aux Témoins de Jéhovah. Macmillan fut autorisé par le directeur de l'United States Bureau of Prisons à visiter régulièrement les Témoins dans les prisons fédérales des États-Unis qui avaient été incarcérés pour avoir refusé le service militaire pendant la Seconde Guerre mondiale.

Fin de vie

En 1955, Macmillan reçut l'autorisation d'utiliser les dossiers de la Watch Tower afin de compiler une histoire des Témoins de Jéhovah. En 1957, il publia à son compte le livre La Foi en marche.

Macmillan devint animateur radio sur la WBBR, la station de radio de la Watch Tower, jusqu'à ce que la station soit vendue en 1957.

Macmillan connut des problèmes de santé jusqu'à sa mort, survenue le 26 août 1966. Le service funèbre fut dirigé par le président de la Société Watch Tower, Nathan Knorr, le 29 août. Il fut enterré dans une sépulture privée à Staten Island, New York.

Références

  1. Arrowup.png Macmillan, Alexander H. (1957) (anglais), Faith on the March, New Jersey: Prentice-Hall, Inc., p. 46