Baptême

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Révision de 26 juin 2007 à 17:33 par Coc (discussion | contribs) (Lien externe défavorable aux TJ : ortho)

(diff) ← Version précédente | view current revision (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Le baptême représente pour les futurs Témoins de Jéhovah en âge de le demander, une étape d’une importance capitale dans leur engagement religieux. Il est pour eux, la seule manière de se positionner officiellement pour le nom de Jéhovah et de lui vouer ainsi leur vie. C'est une condition indispensable à remplir pour échapper à la destruction du ‘système de choses mauvais’ actuel lors de la grande bataille d’Har-Maguédon, que livrera Jésus afin d’instaurer par la suite un paradis sur terre. On peut lire dans le livre La connaissance qui mène à la vie éternelle, p180[1]:

« Une personne vouée à Dieu et baptisée qui s’efforce de suivre fidèlement l’exemple de Jésus est précieuse aux yeux de Dieu. (...) Les prophéties bibliques montrent que pour Dieu ces personnes sont marquées pour survivre lors de l’exécution de son jugement qui va bientôt s’abattre sur le présent système de choses méchant.(...) Êtes-vous « dans la disposition qu’il faut pour la vie éternelle » (<CiteBible>Actes 13:48</CiteBible>) ? Avez-vous le désir sincère de recevoir la marque réservée à ceux qui servent Dieu ? Cette marque inclut l’offrande de soi et le baptême, qui sont indispensables pour être sauvés. »

Les baptêmes sont pratiqués durant les assemblées régionales (trois par an), le candidat est baptisé par immersion. En 2006, le rapport annuel publié par la Société Watchtower fait état de 248 327 baptêmes dans le monde, dont 2 507 pour la France.

Conditions à remplir pour demander le baptême

Bien avant le baptême, le néophyte appelé 'ami de la vérité' (c'est-à-dire celui qui bénéficie d'une étude biblique à domicile et assiste régulièrement aux réunions du mouvement) peut demander à être nommé proclamateur non-baptisé, ce qui lui permettra de participer à l'œuvre d'évangélisation et l'identifiera ainsi à un Témoin de Jéhovah. Des anciens vérifieront son niveau de connaissance biblique ainsi que son mode de vie pour voir s'il remplit les conditions requises telles qu'édictées par le mouvement. On s'attendra généralement ensuite à ce que, dans un délai de quelques mois, ce futur membre demande à être baptisé.

Pour pouvoir être baptisé, le candidat doit d'abord s'être voué à Jéhovah dans la prière, puis en faire la demande principalement au surveillant-président de sa congrégation. Trois anciens visiteront successivement le postulant afin de lui poser les 104 questions figurant dans le livre Organisés pour faire la volonté de Jéhovah, celles-ci ayant pour but de vérifier les connaissances du futur baptisé sur la doctrine du mouvement. Les anciens s'assureront également que le postulant mène une vie conforme aux directives de l'organisation. Si ses réponses sont jugées satisfaisantes, il sera admis au baptême.

Controverses autour du baptême

Modification des vœux baptismaux

Dans les années 60 et pendant de nombreuses années, les deux questions posées aux futurs baptisés durant le discours du baptême, appelées vœux baptismaux, auxquelles ils doivent répondre collectivement à haute et intelligible voix, vont être les suivantes (avec des variantes très mineures) [2] :

  • (1) Avez-vous admis devant Dieu que vous êtes un pécheur ayant besoin du salut et avez-vous reconnu devant lui que ce salut procède de lui, le Père, par son Fils Jésus-Christ?
  • (2) Sur la base de cette foi en Dieu et en son moyen de salut, vous êtes-vous voué sans réserve à Dieu pour faire désormais sa volonté telle qu'il vous la révèle par Jésus-Christ et par la Bible sous la puissance illuminatrice du saint-esprit?

La Tour de Garde du 1 juin 1985 (page 30) présente ces questions essentielles, auxquelles les candidats doivent répondre affirmativement pour se qualifier pour le baptême, avec une modification majeure :

  • (1)Sur la base du sacrifice de Jésus Christ, vous êtes-vous repenti de vos péchés et vous êtes-vous voué à Jéhovah pour faire sa volonté?
  • (2) Comprenez-vous qu’en vous vouant à Dieu et en vous faisant baptiser vous vous identifiez à un Témoin de Jéhovah et vous vous unissez à l’organisation divine, qui est dirigée par l’esprit saint?

Dans la Bible, Jésus Christ avait dit à ses disciples de baptiser des personnes "au nom du Père du Fils et de l'Esprit Saint". La deuxième question du baptême reprise dans la Tour de Garde remplace l'Esprit saint de Dieu par "l'organisation divine, dirigée par son esprit."

Le 15 avril 1987, la Tour de Garde (page 12) apporte cette explication pour justifier la raison de ce changement : "récemment les deux questions adressées aux candidats de baptême ont été simplifiées pour que les candidats puissent répondre avec la compréhension complète nécessaire, de ce qu’implique entrer dans un rapport intime avec Dieu et son organisation terrestre." Cette "simplification" a en fait modifié une seule chose : elle exige de chaque candidat une déclaration de soumission et d’obligation à une organisation terrestre. La Société a donc changé ses voeux baptismaux pour se protéger légalement.

La modification de 1985 fait reconnaître au candidat au baptême sa volonté d'appartenir à l'organisation des Témoins de Jéhovah. Il accepte ainsi de se soumettre aux règles et procédures du corps dirigeant ecclésial des Témoins de Jéhovah. Combien de TJ ont-ils perçu ou compris toutes les implications juridiques de ce changement ?

Question en rapport avec l' exclusion

Si l'excommunication est évoquée régulièrement dans les publications ou lors des réunions, force est de constater que parmi les 104 questions qu'examinent les anciens avec le candidat au baptême, une seule à trait à l'excommunication ; la voici : Livre "Organisés pour faire la volonté de Jéhovah" (2005) p.202

- Troisième partie : Les justes exigences de Jéhovah - question 27 :

Quelle mesure la congrégation prend-elle quand un de ses membres transgresse les commandement de Dieu et ne se repent pas ?

La réponse donnée est : <CiteBible>1 Corinthiens 5:9-13</CiteBible>. Aucun autre verset n'est cité précisant la conduite draconienne qui sera imposée ( <CiteBible>2 Jean 10</CiteBible> ). Le mot excommunication n'est même pas explicité. Aucun commentaire clair et précis ne vient préciser la pensée et sa portée.

Une question se pose : le candidat au baptême comprend-t-il bien ce que recouvre et signifie, dans ses conséquences relationnelles et affectives, l'exigence de l'excommunication ?

Si le baptème peut être assimilé à un engagement contractuel ou quasi-contractuel librement consenti, il apparaît nécessaire d'être strictement et complètement prévenu des clauses pénalisantes de sortie du contrat ou du quasi-contrat ; or ces éléments sont proprement escamotés. Il est tout a fait possible d' être baptisé sans avoir été amené à mesurer objectivement (c'est en effet inconcevable du point de vue de la foi) les effets préjudiciables de la sortie du mouvement.

Le baptême des enfants

Les Témoins de Jéhovah ne baptisent pas les nourrissons : c’est un argument qu’ils utilisent pour démontrer le " libre choix " du baptême chez eux. Toutefois, les enfants ont la possibilité de se faire baptiser, s’ils apportent la preuve d'une maturité suffisante et qu’ils désirent devenir des disciples. Ils doivent pour cela s'identifier à des " proclamateurs de la bonne nouvelle du Royaume " en participant régulièrement à l’activité d'évangélisation, prédication de porte en porte, et prendre une part active aux réunions organisées dans la congrégation. De plus, avant le baptême, il faut qu'ils acceptent de répondre à 104 questions portant sur leurs connaissances bibliques. Cet examen est souvent effectué sous forme de trois entretiens avec différents responsables du groupe local. Des questions vont leur être posées (basées sur la Bible et sur le livre Organisés pour faire la volonté de Jéhovah que le candidat reçoit avant le baptême, livre où se trouvent également les réponses), et vont déterminer s'il est apte à devenir un "serviteur" de Jéhovah. Au final, ce sont les anciens de la congrégation qui décideront. Si la réponse est affirmative, les jeunes candidats pourront se faire baptiser par immersion lors de la prochaine assemblée de circonscription ou de district.

On comprend donc que le baptême n'est pas réservé à de jeunes enfants, mais à des enfants qui ont été capables d’assimiler l’enseignement prodigué par le mouvement. Dans la pratique, certains se font baptiser vers l'âge de 10 ans, et d'autres ne le sont pas encore à 15 ans (d’autres attendent même plus tard). Il est tout à fait possible de concevoir qu’un enfant ait réussi à intégrer toutes les connaissances nécessaires à son baptême, celles-ci étant répétées très fréquemment lors des réunions tenues dans la congrégation et de l’étude des publications de la société Watch Tower.

Cependant, il se pose la question du mimétisme parental, voire de la nécessité pour l'enfant de réaliser les vœux de ses parents en se faisant baptiser. De plus, l' enfant jugé apte à prendre le baptême, ayant généralement pour unique référence religieuse l'enseignement des Témoins de Jéhovah, est-il capable de prendre une décision aussi importante que celle du baptême dans l'organisation des Témoins de Jéhovah ? Car s’il décide de quitter celui-ci, quelques années plus tard, il devra assumer les conséquences liées à son excommunication. En théorie, celle-ci ne rompt pas les liens familiaux, mais il s’avère le plus souvent que les contacts avec la famille Témoin de Jéhovah sont extrêmement réduits, quand ils ne sont pas inexistants. Ceci dépendra évidemment du niveau d'engagement spirituel de la famille Témoin de Jéhovah.

Dans la pratique, les enfants ne sont pas contraints dans leur ensemble à devenir Témoins de Jéhovah. Toutefois, ceux qui prennent le baptême très jeunes chez les Témoins de Jéhovah, ont-ils la maturité nécessaire pour prendre un engagement aux conséquences aussi importantes, tant humainement que juridiquement ?

Références

  1. Arrowup.png Scan du livre :La connaissance qui mène à la vie éternelle
  2. Arrowup.png Voir Tour de Garde du 15 novembre 1966, page 689, paragraphe 18

Voir aussi

Lien externe neutre

Liens externes défavorables aux TJ