Discussion:Accusation de sermons imaginaires

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Révision de 27 décembre 2010 à 14:24 par Tjrecherches (discussion | contribs) (Page créée avec « ==Hum== Il y a donc deux faits: Honolulu (Hawaï) et le Japon, malgré les témoignages très clairs des gens sur place, Leo se lance dans un calcul compliqué (uniquement p... »)

(diff) ← Version précédente | view current revision (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Hum

Il y a donc deux faits: Honolulu (Hawaï) et le Japon, malgré les témoignages très clairs des gens sur place, Leo se lance dans un calcul compliqué (uniquement pour Honolulu) pour démontrer que suivant le temps, Russell aurait pu prononcer un discours. Le fait d'envoyer un texte avant les faits était courant à l'époque (l'élection de Rutherford sera envoyé plusieurs semaines avant à tous les journaux aux USA alors que le vote était censé déterminer le président en 1917 !!!), cela n'empêche que cela montre le but de l'expédition, quand on écrit avant, pour pouvoir tenir ses lecteurs en haleine, on fait de la pub, pas de l'évangélisation dans le sens noble du terme, et cela se voit très clairement au Japon. Elle passe donc à côté du Japon, où la aussi, le texte est clair. Léo est donc trop sympa avec Russell, comme beaucoup d'ex-TJ, j'ai déjà noté ce fait chez Léo, elle ne veut pas croire qu'en 1917, quand Rutherford a une vision plus dure sur le service militaire, c'est bien pourtant en suivant l'avis de Russell qui a changé d'avis juste avant sa mort... Il est tellement facile de charger Rutherford, qu'on en oublie que parfois il a vraiment suivi l'avis de Russell, ou qu'il se base sur une pratique existante, qu'il reprend ou magnifie. Même Wills, qui lui aussi est trop gentil avec Russell, note bien que les voyages de Russell était opulent, et luxueux au fil du temps, bref il s'agissait de tournées promotionnelles où l'on voyageait pour le plaisir, et on ne mettait en avant que le coté "prédication" quand on voyageait en bonne compagnie dans des trains, hotels, bateaux très luxueux (à tel point que Russell sera obligé de s'excuser de ce train de vie dans la TG, en déclarant bien sûr que ce n'était pas de sa faute, tout comme le fait qu'il ne pouvait pas payer la pension à sa femme, etc... ce type était un gros hypocrite, poli, gentil, mais complètement égocentrique- au fond Rutherford était du même acabit, et on est guère étonné finalement qu'il est pris la place, la différence était seulement le caractère irascible de Rutherford et son côté ostentatoire)...--Tjrecherches 27 décembre 2010 à 14:24 (CET)