Discussion:Auteurs critiques de Russell : Différence entre versions

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
(Dès le début ???)
Ligne 6: Ligne 6:
 
A ce moment-là devrions-nous qualifier Russell comme un "opposant" à Barbour, puisqu'il a critiqué ce dernier qui était finalement le "rédacteur en chef" du Daily Eagle, cela n'a pas de sens historique à ce stade. Il fût un temps, où les Etudiants de la Bible se croyaient libre de réfléchir par eux-même, et Russell acceptait au départ (théoriquement) la discussion et la recherche, c'est devenu véritablement de '''l'opposition''' quand Russell s'est posé en chef, bien aider par Maria dans ce cadre. En clair on ne peut parler d'opposition, que quand le chef assume son rôle de chef (ici par une prophétie se réalisant sur sa modeste personne), tant qu'il ne se présente que comme un parmi d'autres, les critiques internes ne sont ni de l'opposition, ni de la persécution, mais des débats qui finissent par des séparations. Au fur et à mesure du temps, le chef s'est affirmé chef et c'est devenu de l'opposition contre le chef, mais pas suivant ce cadre, dès le début... C'est subtil, mais je pense que c'est nécessaire comme précision, tant c'est gommer la progression d'un mouvement ouvert de collaborateurs qui discutent et ont des avis différents (et se séparent parfois voire souvent), à un mouvement centré sur Russell et rien que lui. même si ce n'est qu'une question d'une vingtaine d'années, ces vingt années ne doivent pas être gommer: Le temps de la cristallisation des idées et du pouvoir sur les idées et autour d'un chef: Russell contre qui on ne peut plus que s'opposer puisqu'il s'agît maintenant de la seule et unique autorité. Je ne sais pas si j'ai été très limpide.--[[Utilisateur:Tjrecherches|Tjrecherches]] 9 avril 2012 à 09:34 (CEST)
 
A ce moment-là devrions-nous qualifier Russell comme un "opposant" à Barbour, puisqu'il a critiqué ce dernier qui était finalement le "rédacteur en chef" du Daily Eagle, cela n'a pas de sens historique à ce stade. Il fût un temps, où les Etudiants de la Bible se croyaient libre de réfléchir par eux-même, et Russell acceptait au départ (théoriquement) la discussion et la recherche, c'est devenu véritablement de '''l'opposition''' quand Russell s'est posé en chef, bien aider par Maria dans ce cadre. En clair on ne peut parler d'opposition, que quand le chef assume son rôle de chef (ici par une prophétie se réalisant sur sa modeste personne), tant qu'il ne se présente que comme un parmi d'autres, les critiques internes ne sont ni de l'opposition, ni de la persécution, mais des débats qui finissent par des séparations. Au fur et à mesure du temps, le chef s'est affirmé chef et c'est devenu de l'opposition contre le chef, mais pas suivant ce cadre, dès le début... C'est subtil, mais je pense que c'est nécessaire comme précision, tant c'est gommer la progression d'un mouvement ouvert de collaborateurs qui discutent et ont des avis différents (et se séparent parfois voire souvent), à un mouvement centré sur Russell et rien que lui. même si ce n'est qu'une question d'une vingtaine d'années, ces vingt années ne doivent pas être gommer: Le temps de la cristallisation des idées et du pouvoir sur les idées et autour d'un chef: Russell contre qui on ne peut plus que s'opposer puisqu'il s'agît maintenant de la seule et unique autorité. Je ne sais pas si j'ai été très limpide.--[[Utilisateur:Tjrecherches|Tjrecherches]] 9 avril 2012 à 09:34 (CEST)
 
: Je ne suis pas certain d'avoir tout saisi, maintenant il est clair que cette page a besoin d'être affinée et que j'ai l'ai publié telle quelle parce que j'en avais assez de travailler dessus, même si certains changements auraient dû être nécessaires pour plus de clarté. Le terme d'"opposition" n'est pas le meilleur que j'ai pu trouver, "critique" aurait mieux convenu, mais il a l'inconvénient de se référer à la fois aux auteurs des critiques qu'à leurs contenus; or, mon objectif en créant cette page était de dresser une liste de ceux qui avaient critiqué publiquement Russell alors qu'ils étaient extérieurs à son mouvement (les dissensions ou critiques en interne pourraient faire l'objet d'un autre article). Peut-être faudrait-il renommer cet article... --[[Utilisateur:Liberty 84|Liberty 84]] 9 avril 2012 à 11:13 (CEST)
 
: Je ne suis pas certain d'avoir tout saisi, maintenant il est clair que cette page a besoin d'être affinée et que j'ai l'ai publié telle quelle parce que j'en avais assez de travailler dessus, même si certains changements auraient dû être nécessaires pour plus de clarté. Le terme d'"opposition" n'est pas le meilleur que j'ai pu trouver, "critique" aurait mieux convenu, mais il a l'inconvénient de se référer à la fois aux auteurs des critiques qu'à leurs contenus; or, mon objectif en créant cette page était de dresser une liste de ceux qui avaient critiqué publiquement Russell alors qu'ils étaient extérieurs à son mouvement (les dissensions ou critiques en interne pourraient faire l'objet d'un autre article). Peut-être faudrait-il renommer cet article... --[[Utilisateur:Liberty 84|Liberty 84]] 9 avril 2012 à 11:13 (CEST)
 +
:: Alors pourquoi pas "auteurs critiques" car en externe, vraiment la persécution ne vient pas avant 1917 (et tu le sais bien pour avoir travailler dessus), ce n'est pas les critiques ou les mise en garde de responsables religieux qu'on peut qualifier "d'opposition", étant donné que ce terme est très utilisé chez les Témoins de Jéhovah justement pour désigner n'importe qui mélangeant allègrement celui qui critique par la page imprimée ou un site web, d'avec le nazi qui met les Témoins de Jéhovah en camp de concentration pour les faire mourir. C'est une tactique volontaire du mouvement de mélanger les genres, la persécution véritable d'avec la critique, pour provoquer chez le TJ lisant un "apostat", le même rejet que s'il avait un nazi menaçant en face de lui, ce TJ ne voit donc pas déjà de différence entre les "apostats" (ceux qui argumentent de ceux qui font circuler des ragots) il ne verra pas non plus pas de différence entre le critique et le persécuteur. S'il s'agit vraiment de faire une liste des auteurs qui ont critiqués les TJ, je suis donc partisan de "liste des auteurs critiquant Russell".--[[Utilisateur:Tjrecherches|Tjrecherches]] 9 avril 2012 à 18:18 (CEST)

Version du 9 avril 2012 à 17:18

Dès le début ???

Je pense, qu'il est intéressant de fixer dans le temps les critiques (externes) sur Russell, qui selon ce que j'en savais jusqu'alors, se concentraient à partir du moment où celui-ci est célèbre dans les journaux donc souvent et en grande majorité après son conflit avec Maria.

D'autre part, pourquoi mélanger les critiques internes des critiques externes d'autres mouvements ?

A ce moment-là devrions-nous qualifier Russell comme un "opposant" à Barbour, puisqu'il a critiqué ce dernier qui était finalement le "rédacteur en chef" du Daily Eagle, cela n'a pas de sens historique à ce stade. Il fût un temps, où les Etudiants de la Bible se croyaient libre de réfléchir par eux-même, et Russell acceptait au départ (théoriquement) la discussion et la recherche, c'est devenu véritablement de l'opposition quand Russell s'est posé en chef, bien aider par Maria dans ce cadre. En clair on ne peut parler d'opposition, que quand le chef assume son rôle de chef (ici par une prophétie se réalisant sur sa modeste personne), tant qu'il ne se présente que comme un parmi d'autres, les critiques internes ne sont ni de l'opposition, ni de la persécution, mais des débats qui finissent par des séparations. Au fur et à mesure du temps, le chef s'est affirmé chef et c'est devenu de l'opposition contre le chef, mais pas suivant ce cadre, dès le début... C'est subtil, mais je pense que c'est nécessaire comme précision, tant c'est gommer la progression d'un mouvement ouvert de collaborateurs qui discutent et ont des avis différents (et se séparent parfois voire souvent), à un mouvement centré sur Russell et rien que lui. même si ce n'est qu'une question d'une vingtaine d'années, ces vingt années ne doivent pas être gommer: Le temps de la cristallisation des idées et du pouvoir sur les idées et autour d'un chef: Russell contre qui on ne peut plus que s'opposer puisqu'il s'agît maintenant de la seule et unique autorité. Je ne sais pas si j'ai été très limpide.--Tjrecherches 9 avril 2012 à 09:34 (CEST)

Je ne suis pas certain d'avoir tout saisi, maintenant il est clair que cette page a besoin d'être affinée et que j'ai l'ai publié telle quelle parce que j'en avais assez de travailler dessus, même si certains changements auraient dû être nécessaires pour plus de clarté. Le terme d'"opposition" n'est pas le meilleur que j'ai pu trouver, "critique" aurait mieux convenu, mais il a l'inconvénient de se référer à la fois aux auteurs des critiques qu'à leurs contenus; or, mon objectif en créant cette page était de dresser une liste de ceux qui avaient critiqué publiquement Russell alors qu'ils étaient extérieurs à son mouvement (les dissensions ou critiques en interne pourraient faire l'objet d'un autre article). Peut-être faudrait-il renommer cet article... --Liberty 84 9 avril 2012 à 11:13 (CEST)
Alors pourquoi pas "auteurs critiques" car en externe, vraiment la persécution ne vient pas avant 1917 (et tu le sais bien pour avoir travailler dessus), ce n'est pas les critiques ou les mise en garde de responsables religieux qu'on peut qualifier "d'opposition", étant donné que ce terme est très utilisé chez les Témoins de Jéhovah justement pour désigner n'importe qui mélangeant allègrement celui qui critique par la page imprimée ou un site web, d'avec le nazi qui met les Témoins de Jéhovah en camp de concentration pour les faire mourir. C'est une tactique volontaire du mouvement de mélanger les genres, la persécution véritable d'avec la critique, pour provoquer chez le TJ lisant un "apostat", le même rejet que s'il avait un nazi menaçant en face de lui, ce TJ ne voit donc pas déjà de différence entre les "apostats" (ceux qui argumentent de ceux qui font circuler des ragots) il ne verra pas non plus pas de différence entre le critique et le persécuteur. S'il s'agit vraiment de faire une liste des auteurs qui ont critiqués les TJ, je suis donc partisan de "liste des auteurs critiquant Russell".--Tjrecherches 9 avril 2012 à 18:18 (CEST)