Ernest Henninges

De Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah
Révision datée du 8 novembre 2011 à 17:17 par Liberty 84 (discussion | contributions) (Page créée avec « {{Infobox Biographie | nom complet = Ernest Charles Henninges | image = | légende = | date de naissance = 1871 | lieu de naissance = | date de décès = 3 f... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ernest Henninges
Nom complet Ernest Charles Henninges
Naissance 1871
Décès 3 février 1939
Nationalité Etats-Unis.jpg Américaine
Occupation Directeur de filiale
Connu(e) pour
  • Administrateur de la Watch Tower
  • Souscripteur de la United States Investment Co. Ltd
  • Fondateur de trois filiales
  • Initiateur du schisme de la nouvelle alliance
Conjoint Rose Ball

Ernest Charles Henninges (1871 - 3 février 1939) fut l'un des directeurs de la Société Watch Tower sous la présidence de Charles Taze Russell et eut comme rôle majeur celui d'ouvrir la première filiale hors des États-Unis, en Angleterre, en 1900. Mari de l'ex-sténographe de Russell, Rose Ball, il abandonna les Étudiants de la Bible en 1909 à cause d'un désaccord doctrinal et fonda les Croyants de la Nouvelle Alliance en Australie.

Parcours au sein des Etudiants de la Bible

Henninges naquit en 1871 d'un père docteur. Sa conversion aux Étudiants de la Bible l'amena à venir vivre et travailler à la Maison de la Bible en 1891et finalement devint en 1897 il devint le secrétaire-trésorier de la Société Watch Tower. Selon les registres de Pittsburgh, Henninges fut l'un des trois premiers souscripteurs de la United States Investment Co. Ltd. was incorporated June 24, 1896 , aux côtés de John Bohnet et de Charles Russell, ayant fournit cinq dollars.[1]

Entre temps, Henninges remplit de nombreux rôles de première importance dans l'organisation. Par exemple, il précéda Russell en Europe lors de sa première tournée mondiale, celle de 1891.[2] Lors du schisme de 1894, Henninges prit la défense de Russell et, dans A Conspiracy Exposed, rapporta le déroulement du 5 avril 1894 tenue par les opposants du pasteur.[3] En l'absence de Russell, Henninges représenta officiellement la Watch Tower lors d'une petite assemblée d'environ 150 assistants, tenue aux alentours du 10 octobre 1898, à Sippo, Ohio.[4]

C'est lors d'une assemblée qu'il fit la connaissance de Rose Ball qui devint sa femme le 11 septembre 1897. Le couple habita à la Maison de la Bible jusque vers avril 1900, époque à laquelle il partit en Angleterre, débarqua à Liverpool et se rendit à Londres afin d'y établir un bureau, selon le souhait de Russell. Pour cela, Henninges rechercha à Londres un local qui servirait à stocker les publications; il compara les marchés et les offres de l'édition, nomma de nouveaux colporteurs, et envoya une lettres aux vendeurs de journaux et libraires, leur proposant des abonnements annuels à La Tour de Garde avec une commission de 50%, l'édition et l'envoi restant aux frais de la Watch Tower. Le succès d'une telle entreprise fut telle que, rapidement, les périodiques furent imprimés, et un grand nombre d'abonnés fut compté, si bien que, comme convenu, les conditions spécifiées furent abandonnées pour être similaires à celles des autres journaux du pays.[5] Henninges acquit un bâtiment situé au 131 Gipsy Lane, Forest Gate, qu'il ouvrit le 23 avril de la même année, celui-ci devenant ainsi le premier bureau de la Watch Tower hors des États-Unis.[6]

Le 1er novembre 1901, le couple fut rappelé aux États-Unis et ainsi revint à Allegheny, en Pensylvannie, pour effectuer un nouvau travail.[7][5] L'année suivante, le couple revint en Europe afin de s'établir en Allemagne et ouvrit une filiale à Elberfeld (Wuppertal);[8] toutefois, vers octobre 1903, Henninges et son épouse quittèrent l'Allemagne, étant désormais envoyé en Australie,[9] et ouvrit un bureau de la Watch Tower à Melbourne;[10] c'était là que se trouvait alors la principale ecclesia du pays.[11]

Conflit et schisme

Voir article détaillé Nouvelle alliance

Toutefois, la parution de La Tour de Garde du 15 octobre 1908 et des suivantes de début 1909 fut à l'origine d'un conflit entre Henninges et Russell portant sur un point doctrinal. En effet, Russell estimait désormais que non seulement l'église n'était pas sous la nouvelle alliance, mais en plus elle n'avait pas besoin de médiateur, car le médiateur pour l'humanité était le "Christ collectif", tête et corps, c'est-à-dire Christ et son Église. Ne pouvant accepter ce changement majeur, Henninges écrivit en 1909 une lettre à Russell sur la doctrine afin de le faire changer d'avis, et le couple publia New Covenant Advocate le 1er avril 1909 ainsi qu'une brochure intitulée Wake Up!. Les Henninges prirent la tête du groupe d'opposition, et de nombreux Étudiants de la Bible les suivirent,[12] foundant en Australie un groupe dissident de la Watch Tower, appelé les Croyants de la Nouvelle Alliance.

Dès lors, le couple établit la New Covenant Publishing Company, une société qui publia leur magazine The New Covenant Advocate and Kingdom Herarld et plusieurs livres dont: Bible Talks for Heart and Mind (1909), The Parables of Our Lord (1912), The Church and Its Ceremonies (1914) et Daniel The Prophet (1920).[13]

Henninges décéda le 3 février 1939 à 67 et fut enterré dans la tombe n°102 du cimetière Burwood de Melbourne, sa femme y étant à son tour enterré à sa mort en 1950 (bien que son nom n'apparaisse pas sur la pierre tombale).[14] Le mouvement religieux que le couple fonda leur survécut et existe toujours actuellement.[15]

Dans les publications jéhovistes actuelles, Henninges est présenté comme un homme d'affaires avisé dans son établissement de la filiale de Londres afin de montrer la bénédiction de Jéhovah,[5] mais est dépeint comme le dernier des "renégats" lorsque le schisme de 1908 est évoqué — sans préciser qu'il avait théologiquement raison suivant la doctrine actuelle du mouvement.[16] Par ailleurs, son mariage avec Rose Ball n'est pas évoqué, bien que les publications parlent effectivement de "sa femme".

Voir aussi

Liens externes

Références

  1. [#cite_ref-1 Arrowup.png] Ross, J.J. (1913) (anglais), Some Facts and More Facts about Self-styled "Pastor" Charles T. Russell, Philadelphie, format pdf, p. 35
  2. [#cite_ref-2 Arrowup.png] Wills, Tony (2006, 2è éd.) (anglais), p. 26
  3. [#cite_ref-3 Arrowup.png] Russell, Charles Taze (25 avril 1894) (anglais), A Conspiracy Exposed, Watch Tower, format pdf, p. 9
  4. [#cite_ref-4 Arrowup.png] Parkinson, 1999, p. 30
  5. 5,0 5,1 et 5,2 WTBTS (1973), Annuaire des Témoins de Jéhovah, Watch Tower Bible & Tract Society, pp. 69,70
  6. [#cite_ref-6 Arrowup.png] WTBTS (2000), Annuaire des Témoins de Jéhovah, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 71
  7. [#cite_ref-7 Arrowup.png] Parkinson, 1999, p. 19
  8. [#cite_ref-8 Arrowup.png] WTBTS (1974), Annuaire des Témoins de Jéhovah, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 69
  9. [#cite_ref-9 Arrowup.png] Parkinson, 1999, p. 20
  10. [#cite_ref-10 Arrowup.png] Parkinson, 1999, p. 20
  11. [#cite_ref-11 Arrowup.png] Parkinson, 1999, p. 17
  12. [#cite_ref-12 Arrowup.png] Parkinson, 1999, p. 41
  13. [#cite_ref-13 Arrowup.png] Christian Bible Students Melbourne, publications (anglais), cbsm.org.au. Consulté le 8 novembre 2011
  14. [#cite_ref-14 Arrowup.png] The Greater Metropolitan Cemeteries Trust - Guardian of Enduring Memorials, base de données (taper "Henninges" dans "Surname")
  15. [#cite_ref-15 Arrowup.png] B Stett & Carmilla, janvier 2010
  16. [#cite_ref-16 Arrowup.png] WTBTS (1983), Annuaire des Témoins de Jéhovah, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 40