Salut exclusif

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Révision de 30 janvier 2013 à 22:23 par Liberty 84 (discussion | contribs) (Historique)

(diff) ← Version précédente | view current revision (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

"Est-ce vraiment grave si des gens que nous fréquentons n'adorent pas Jéhovah, s'ils font simplement ce qui leur paraît droit? D'après ce que nous avons déjà appris, nous savons que ce genre de personnes ne survivront pas et n'hériteront pas de la "nouvelle terre"."

Comment assurer votre survie et hériter d'une nouvelle terre, WTBTS, 1984, p. 168, § 3

Très élitiste, la Société Watch Tower enseigne à ses adeptes qu'ils sont les seuls à adorer Dieu de la bonne manière et donc à bénéficier de son soutien, ce qui signifie qu'ils seront les seuls à être sauvés lors de l'intervention divine à Har-Maguédôn. Pour elle, il ne suffit donc pas de croire au Christ pour bénéficier du salut, mais il faut impérativement être baptisé en tant que Témoin et se comporter un bon adepte, notamment en produisant des œuvres telles que la participation au prosélytisme. Il est rare que la Watch Tower fasse des déclarations absolument explicites sur le sujet, car elle sait bien que cela peut lui valoir des critiques, notamment celle d'être une secte. Aussi, pour faire passer le message plus en douceur, elle évoque la destruction des non-Témoins et la survie des adeptes au moyen d'une rhétorique un peu plus subtile. Quant aux adeptes, l'expérience prouve qu'ils ont généralement beaucoup de mal à assumer cette doctrine.

Historique

Un Dieu qui serait prêt à abattre des milliards de personnes n'était pas le Dieu que Russell dépeignait lorsqu'il fonda les Étudiants de la Bible. Russell avait quitté l'Église presbytérienne précisément parce qu'il ne pouvait pas croire à l'injustice d'un Dieu qui aurait voulu condamner la majorité de l'humanité. Voici ce qu'il déclarait en 1879:[1] "Nous avons pensé que, si la venue du Christ signifiait mettre fin à la probation et amener une ruine irrévocable sur 99% de l'humanité, alors elle ne pourrait guère être considérée comme souhaitable, ni nous ne pourrions prier avec un bon esprit: "Viens, Seigneur Jésus, viens vite."" De même, "[Russell et ses collaborateurs] ont aussi appris que le but du retour de Jésus ne serait pas de détruire tout le monde, mais de bénir les familles obéissantes de la terre", citant les propos de Russell qui s'estimait "navré de l'erreur des adventistes, qui attendaient le Christ dans la chair et enseignaient que le monde et ses habitants, à l'exception d’eux-mêmes, seraient consumés".[2]

Sous la présidence de Russell, la Watch Tower avait l'habitude d'enseigner que la plupart des gens survivrait à Har-Maguédôn, et cela indépendamment de leur religion. Sa compréhension de la "probation future" était que beaucoup de personnes survivraient à Har-Maguédôn et seraient instruites sur terre par le Christ pendant son règne de 1000 ans avant de recevoir le jugement. La résurrection était alors espérée pour tous ceux qui étaient morts, Adam inclus. Pourtant, le mouvement que Russell a fondé prétend désormais que plus de 99% de la population humaine sera détruite; et puisque globalement, il y a un Témoin pour 1 000 personnes sur terre actuellement, cela signifie que, selon l'enseignement actuel de la Watch Tower, Jéhovah détruira éternellement 99,9% de l'humanité.

Ce fut sous la présidence de Joseph Rutherford, le successeur de Russell, que les enseignements de "ruine irrévocable" et les "périodes de jugement" ont été introduits, concepts que Russell avait essayé d'éviter. Dans La Tour de Garde, il fut démontré en 1923 que le clergé ne serait pas sauvé,[3] puis en 1930, Rutherford déclara que les gens qui étaient en désaccord avec lui — les "apostats" — subiraient la destruction éternelle.[4] En 1939, le périodique affirma que cela s'appliquerait également aux périodes de jugement du passé, comme Sodome et Gomorrhe dont les habitants ne bénéficieraient pas d'une résurrection, ou encore Adam et Ève, Salomon, les scribes et les Pharisiens.[5]

Les dirigeants ultérieurs n'ont pas tenté d'assouplir la position de Rutherford. En 1986, tout Témoin qui était ouvertement en désaccord avec l'idée que Dieu va détruire des millions — ou plus exactement des milliards — de personnes était classé parmi les "opposants" qui prétendraient "que Dieu est si miséricordieux qu'il ne sera sûrement pas causer la mort de tant de millions de personnes pendant la "grande tribulation"".[6]

La Société a ensuite jugé bon de préciser qu'il n'y avait aucune raison de penser que de nombreuses personnes afflueraient vers l'organisation au début de la "grande tribulation". En 1981 (en anglais), une Tour de Garde indiquait qu'il ne fallait pas attendre la "grande tribulation" pour rejoindre les rangs de l'organisation: "Pourquoi est-il si urgent de s'approcher du vrai culte de Jéhovah? Une personne sincère ne pourrait-elle pas attendre de voir les premières manifestations de l’exécution des jugements divins pour se ranger alors promptement du côté de Jéhovah? Certains peuvent trouver cette solution séduisante, mais leur laissera-t-elle suffisamment de temps pour édifier de bonnes relations avec Jéhovah? La réponse des Écritures est non".[7] De même, en 1997, une Tour de Garde répondait à la question qu'avait pu susciter un précédent périodique, à savoir: "Lors de la dernière partie de la tribulation, la "chair" qui aura fui pour se ranger au côté de Jéhovah sera sauvée. Cela laisse-t-il entendre qu'après la première phase de la grande tribulation beaucoup de nouveaux viendront se ranger au côté de Dieu?" L'article répondait de la manière suivante: "Ce n'est pas ce que voulait dire cette phrase", et rappelait tant les paroles de Jésus consignées en Matthieu 24:29-31 que la parabole des brebis et des chèvres, montrant qu'il s'agissait d'une période de jugement, et précise: "[Jésus] n'a pas précisé que des gens se rendraient compte de la situation, se repentiraient, prendraient position pour Dieu et deviendraient de vrais disciples. (...) Jésus n'a pas évoqué des personnes ayant longtemps présenté les caractéristiques des chèvres et qui se convertiraient soudainement pour devenir semblables à des brebis."[8]

Assez ironiquement, la Watch Tower ne se gêne pas pour critiquer les autres religions qui, d'après elle, affirmeraient détenir l'exclusivité du salut, et conseille à ses lecteurs de ne pas prendre pour argent comptant une telle revendication. Voici ce que déclare un périodique de 1984: "L'Église catholique (...) affirme être la voie du salut pour des centaines de millions de gens. Toute organisation qui occupe une telle position devrait être disposée à se soumettre à l'analyse et à la critique".[9]

À la fin des années 1980, le sociologue français Régis Dericquebourg estimait que le mouvement des Témoins de Jéhovah constituait une secte au sens sociologique du terme, notamment de par son côté "élitiste" qui s'exprime notamment par l'affirmation que "seuls ses fidèles seront sauvés lors de l'apocalypse".[10]

Cas des enfants et des handicapés mentaux

La Société Watch Tower admet qu'il existe des situations spéciales où quelqu'un peut éventuellement être sauvé sans avoir pris position pour les Témoins de Jéhovah. Ces situations concernent le jugement des handicapés mentaux et des enfants d'adeptes uniquement, et donc ne s'appliquent donc pas à l'écrasante majorité des non-Témoins. En dehors de ces cas particuliers, toute personne qui désire obtenir le salut n'a qu'une seule voie à suivre: rejoindre la Société Watch Tower en se faisant baptiser et participer au prosélytisme. C'est ce qu'indique sans ambiguïté La Tour de Garde du 15 septembre 1971, p. 575:

"Peut-on affirmer que seuls les Témoins de Jéhovah baptisés survivront à la bataille d'Harmaguédon? Répondre à cette question simplement par "oui" ou par "non" serait une profonde erreur. (...) La Bible n'explique pas ouvertement comment Dieu résoudra certains problèmes particuliers, tel celui des personnes mentalement retardées qui n'ont jamais eu les capacités intellectuelles nécessaires pour apprendre ce qui concerne Jéhovah et ses desseins. Il se peut que le mérite familial s'applique à ces personnes non baptisées comme dans le cas d'enfants mineurs et irresponsables dirigés par un père, une mère ou un tuteur croyant et fidèle. Toutefois, ces situations spéciales ne diminuent en rien l'importance du vœu et du baptême pour ceux qui désirent la faveur et la protection divines lors du point culminant de la destruction du présent système de choses inique. (...) Il n'y a aucune raison biblique de penser que si une personne (...) sait qu'il est important de se vouer à Dieu et de se faire baptiser, mais ne le fait pas, sera épargnée lors de la destruction prochaine à Harmaguédon. (...) [Alors] à quoi bon se perdre en conjectures? (...) Au lieu de chercher une 'échappatoire' aux dispositions divines de salut, les humains qui désirent être épargnés par Dieu devraient accepter sa miséricorde en le servant. (...) La Bible montre sans la moindre équivoque que la volonté de Jéhovah pour les humains de notre époque est qu'ils soient baptisés et lui rendent un témoignage public."

Ce que disent les publications

Publication Contenu
La Tour de Garde, 1er mai 1968, pp. 259-63 "Pour obtenir le salut, il est indispensable de fréquenter la congrégation des chrétiens. (…) La participation à la prédication et à l’enseignement de la Parole de Dieu est liée au salut."

=> Critères 1,2

La Tour de Garde (anglais), 15 avril 1970, p. 247 "Les témoins de Jéhovah croient-ils qu'ils seront les seuls à être sauvés? Les témoins de Jéhovah croient que beaucoup seront sauvés alors qu'ils ne sont pas aujourd'hui les témoins de Jéhovah. Mais concernant le début de la "grande tribulation", (...) la Bible montre que les gens doivent maintenant se tourner vers Dieu et prendre position pour lui s'ils souhaitent une protection de Sa part. (...) Noé et sa famille, cependant, ont été sauvés par le déluge, car ils ont servi Jéhovah Dieu. Tous les autres ont été détruits. Jésus a dit que c'est ce qui se passera à l'entrée "grande tribulation", et les témoins de Jéhovah croient cela."

=> Critère 1

La Tour de Garde, 1er septembre 1978, pp. 7,8 Dans un proche avenir, la génération actuelle verra la "grande tribulation" annoncée mettre un terme au présent système mauvais (Matthieu 24:21). À ce moment-là, aucun des fidèles serviteurs de Jéhovah, qui seront seuls à survivre, ne pleurera la destruction des méchants. Au contraire, ils se réjouiront, tout comme Moïse et son peuple se réjouirent de la destruction de Pharaon et de son armée "

=> Critère 1

La Tour de Garde, 15 novembre 1981, p. 25, § 21 "Aussi devons-nous être sur nos gardes, toujours accepter volontiers la discipline de Jéhovah et de son organisation, puis nous conformer à sa volonté. Ne pensons jamais que la formule "une fois sauvé, sauvé pour toujours" est faite pour nous, car la récompense du salut est pour ceux qui 'continuent dans la vérité'."

=> Critères 1,2

La Tour de Garde, 1er juillet 1982, p. 26 "Notons que le "châtiment judiciaire de la destruction éternelle" frappe non seulement ceux qui "causent de la tribulation" au peuple de Dieu, mais aussi "ceux qui ne connaissent pas Dieu". (...) Quiconque désire échapper à la "grande tribulation" (...) doit montrer qu'il fait partie des "justes" en soutenant activement les "frères" oints du Christ qui forment la classe de l'"esclave fidèle et avisé". (...) Les seules personnes auxquelles la Bible offre l'espérance de survivre à la "grande tribulation" sont les "frères" du Christ, encore appelés les "élus", et la "grande foule" des "brebis" qui ne cessent de 'servir Dieu par un service sacré' (...)." Cette "grande foule" [est] composée de disciples baptisés."

=> Critère 1

La Tour de Garde, 15 mai 1983, p. 12 "Ainsi, à l’époque de Noé, seuls ceux qui se trouvaient dans l’arche survécurent au déluge. Au premier siècle, ceux qui faisaient partie de la congrégation chrétienne étaient les seuls à jouir de la faveur divine (Actes 4:12). Pareillement, Jéhovah utilise aujourd’hui une organisation, et une seule, pour accomplir sa volonté. Si nous désirons obtenir la vie éternelle dans le paradis terrestre, il nous faut identifier cette organisation et nous y intégrer afin de servir Dieu."

=> Critères 1,2

Vous pouvez vivre éternellement sur une terre qui deviendra un paradis, 1984, p. 255 "Une seule arche traversa le déluge. Une seule organisation (l'organisation visible de Dieu) traversera la 'grande tribulation' imminente. Il est absolument faux de dire que toutes les religions mènent au même point. Pour obtenir la vie éternelle, il vous faut appartenir à l'organisation de Jéhovah et faire la volonté divine."

=> Critères 1,2

Comment assurer votre survie et hériter d'une nouvelle terre, 1984, p. 168, § 3 "Est-ce vraiment grave si des gens que nous fréquentons n'adorent pas Jéhovah, s'ils font simplement ce qui leur paraît droit? D'après ce que nous avons déjà appris, nous savons que ce genre de personnes ne survivront pas et n'hériteront pas de la "nouvelle terre". Le chrétien qui abaisse les normes établies par Jéhovah lorsqu'il choisit ses amis se retrouvera bien vite dans le monde qu'il croyait avoir abandonné."

=> Critère 1. À noter que ce passage est on-ne-peut-plus explicite: "D'après ce que nous avons déjà appris, nous savons que ce genre de personnes ne survivront pas et n'hériteront pas de la "nouvelle terre""...

La Tour de Garde (anglais), 1er mars 1985, p. 14 "Seuls les Témoins chrétiens de Jéhovah qui réussissent ce test vont survivre et sortir comme de l'or raffiné au feu pour être utilisés par Dieu dans son nouvel ordre précieux".

=> Critère 1

La Tour de Garde, 1er janvier 1986, p. 18 "Quelle est l’arche moderne où il sera possible de survivre? C’est la condition spirituelle dans laquelle les Témoins de Jéhovah se trouvent depuis 1919, un paradis spirituel. Comme les membres de la famille de Noé, le reste des chrétiens oints et leurs compagnons doivent demeurer dans cette arche moderne.

=> Critère 1

La Tour de Garde, 1er septembre 1989, p. 19, § 7 "Selon la Bible, seuls les Témoins de Jéhovah, aussi bien les membres du reste oint que ceux de la "grande foule", peuvent espérer survivre en tant qu’organisation unie sous la protection de l’Organisateur suprême à la destruction imminente du présent système condamné dominé par Satan le Diable."

=> Critères 1,2

La Tour de Garde, 15 septembre 1991, p. 17, § 12 "Pour être sauvés, Noé et sa famille devaient exercer la foi. (...) Durant la grande tribulation, il sera aussi indispensable que nous suivions la direction de l’esprit saint et obéissions aux instructions que Jéhovah nous donne par l’intermédiaire de son organisation."

=> Critères 1,2

La Tour de Garde, 15 septembre 1993, p. 22 "Mais, si nous nous séparions de l'organisation de Jéhovah, nous ne trouverions nulle part ailleurs le salut et la joie véritable (voir Jean 6:66-69)."

=> Critère 1

La Tour de Garde, 1er octobre 1993, p. 19, § 14 "Il existe des milliards de personnes qui ne connaissent pas Jéhovah. Nombre d’entre elles pratiquent, par ignorance, des choses que la Parole de Dieu déclare mauvaises. Si ces personnes persistent dans leur voie, elles seront parmi les humains qui périront lors de la grande tribulation. "

=> Critère 1

Les Témoins de Jéhovah. Qui sont-ils? Quelles sont leurs croyances?, 2000, p. 29 "Les Témoins croient-ils qu'eux seuls seront sauvés ? Nullement. Des millions de gens du passé, qui n’étaient pas Témoins de Jéhovah, seront ressuscités et se verront offrir la vie. Beaucoup de nos contemporains peuvent encore prendre position pour la vérité et la justice avant la "grande tribulation" et obtenir le salut. D'autre part, Jésus a dit que nous ne devons juger personne. (...) Dieu, lui, regarde au cœur. (...) C'est entre les mains de Jésus, et non entre les nôtres, qu'il a remis le jugement."

=> Critères 1,3

La Tour de Garde, 15 février 2001, pp. 14-16 "Le jour de jugement de Dieu est très proche aujourd'hui, si bien que le monde entier aurait intérêt à (...) écouter ce qu'il dit par l'intermédiaire du "petit troupeau" des disciples oints de Jésus et de leurs compagnons, les "autres brebis". La destruction attend tous ceux qui n'écouteront pas (...). Ce sera un moment amer pour tous ceux qui refusent d'écouter les avertissements de Jéhovah transmis par l'intermédiaire de ses Témoins et qui refusent d'embrasser le vrai culte. (...) Espérez-vous être épargné? Avez-vous pris fermement position du côté de Jéhovah, qui gardent tous ceux qui l'aiment, mais qui anéantira tous les méchants?"

=> Critères 1,2

La Tour de Garde, 1er juin 2001, p. 16, § 17 "Est-il présomptueux de la part des Témoins de Jéhovah d’affirmer qu’ils sont les seuls à avoir le soutien de Dieu? Pas plus que cela ne l'était de la part des Israélites en Égypte par rapport aux croyances des Égyptiens, ou de la part des chrétiens du Ier siècle face aux dévots de la religion juive."

=> Critère 1

La Tour de Garde, 15 décembre 2003 "Jésus Christ dirige actuellement une immense œuvre de construction spirituelle. Elle concerne un paradis spirituel qui, comme l’arche en son temps, vise à assurer la sécurité et la survie des "pratiquants du vrai culte" (2 Corinthiens 12:3,4). Pour être sauvés lors de la grande tribulation, il nous faut rester à l'intérieur de ce paradis. Tout autour, c’est le monde de Satan."


Note: Pour déterminer ce qu'est ce "paradis spirituel", voir plus haut La Tour de Garde du 1er janvier 1986

=> Critère 1

La Tour de Garde, 15 mai 2006, p. 22, § 8 "En ces derniers jours du système de choses actuel, le peuple de Jéhovah fait connaître les normes de justice de Dieu et proclame la bonne nouvelle concernant la possibilité de survivre et d'entrer dans le monde nouveau (2 Pierre 3:9-13). Tout comme Noé et sa famille, qui craignaient Dieu, ont pu être préservés en entrant dans l'arche, seuls nos contemporains qui ont la foi et qui soutiennent fidèlement la partie terrestre de l’organisation universelle de Jéhovah pourront survivre."

=> Critères 1,2

La Tour de Garde (anglais), 15 décembre 2007, p. 14 "Mais les serviteurs de Jéhovah appartiennent déjà à la seule organisation qui va survivre à la fin de ce système pervers des choses."

=> Critère 1

La Tour de Garde, 1er novembre 2008, p. 28 "Les Témoins de Jéhovah croient-ils qu'ils seront les seuls à être sauvés? Les Témoins de Jéhovah pensent avoir trouvé la vraie religion. S'ils n'en étaient pas convaincus, ils reconsidéreraient leurs croyances. Comme bien d'autres croyants, les Témoins de Jéhovah espèrent être sauvés. Cela étant, ils estiment qu'il ne leur appartient pas de juger qui sera sauvé. En définitive, Dieu est seul Juge. C'est lui qui décide. (...) La Parole de Dieu révèle que ceux qui seront sauvés doivent (...) coopérer avec le Sauveur, (...) le Sauveteur de l'humanité, Jéhovah Dieu. (...) Les Témoins de Jéhovah croient que Dieu ne sauvera que ceux qui exercent la foi dans le sacrifice rédempteur de Jésus et qui suivent de près ses enseignements". Puis l'article cite trois conditions requises, preuve que le fait d'"exercer la foi" n'était pas suffisant: l'amour des chrétiens entre eux, l'utilisation du nom de Dieu, et la séparation d'avec le monde (sous-entendu: c'est ce que font les Témoins, même si c'est discutable).

=> Critères 2,3

La Tour de Garde (anglais), 15 juillet 2011, p. 18 'Si nous nous arrêtons de soutenir activement l'œuvre de Jéhovah, alors nous commençons à suivre Satan. Il n'y a pas de juste milieu."

=> Critère 2

Critères pour être sauvés

# Critère Commentaire
1 S'associer avec l'organisation de Jéhovah
  • Fausse analogie, argument d'autorité avec détournement de citation

Pour justifier son affirmation d'être la seule organisation à bénéficier du soutien de Dieu, la Watch Tower se compare à l'arche de Noé qui fut la seule à assurer la protection lors du déluge, ou au peuple Israélite et aux premiers chrétiens qui étaient les seuls à être dans le "vrai" à leurs époques respectives. Toutefois, si, selon le récit biblique, on ne peut douter que Noé et sa famille ainsi que les premiers chrétiens avaient la faveur de Dieu (ce dernier parlait à Noé et fit accomplir des miracles aux premiers chrétiens) et que le peuple Israélite était la nation choisie par Dieu, en revanche il n'y a aucune preuve que la Watch Tower occupe actuellement une position similaire. C'est elle-même qui se dit dirigée par Dieu, alors que l'échec de ses nombreuses prophéties l'identifie davantage à une organisation purement humaine.

De même, la Société Watch Tower s'attribue les paroles contenues en Jean 6:66-69, alors que dans ces versets, l'apôtre Pierre s'adressait à Jésus lorsqu'il déclare "à qui irions-nous?", et non à la Watch Tower.

Et d'une manière générale, la Bible ne dit jamais qu'il est nécessaire d'appartenir à une organisation pour obtenir le salut, mais que celui-ci s'obtient grâce à la foi en Dieu et au Christ.

2 Participer aux activités spécifiques au groupe

Ces activités incluent notamment le fait de s'associer avec les 144 000 oints, d'utiliser le nom Jéhovah, de prêcher de porte en porte, d'adhérer à l'ensemble de l'enseignement de l'organisation. Or, d'une part, l'idée même de ces activités ne ressort pas forcément de la Bible; d'autre part, leur caractère essentiel pour le salut est, d'un point de vue biblique, discutable, certaines d'entre elles n'apparaissant même pas dans la Bible (où est-il dit qu'il faut obligatoirement prêcher de porte en porte?) ou provenant d'une interprétation originale de la Watch Tower (ainsi, le plus petit des "frères" du Christ est-il identifié au reste oint dans la parabole des brebis et des chèvres...).

D'autre part, il est évident que l'organisation a retenu ces critères parce qu'elle sait pertinemment que cela correspond aux activités de ses adeptes, c'est-à-dire que c'est en fonction de son mode de fonctionnement que la Watch Tower a établi les critères qui permettent d'être sauvés; dès lors, il n'est pas étonnant d'en arriver à la "conclusion" qu'elle est la seule organisation qui offre à ses membres toutes les conditions nécessaires au salut, puisque la "conclusion" faisait manifestement partie des prémisses avant même toute démonstration. En décrivant davantage les pas nécessaires au salut (et donc qu'elle est théoriquement la seule à assurer), la Watch Tower utilise une méthode subtile qui consiste à se décrire elle-même sans avoir à se nommer explicitement. C'est exactement comme si, au lieu de fournir directement le nom d'une personne, on la décrivait physiquement avec une telle minutie que tous ceux qui la connaissent bien ne peuvent douter que c'était bien cette personne qui était évoquée. Cette façon de procéder est fort utile pour éviter des critiques, car elle permet aux adeptes de prétendre que le portrait-robot que la Watch Tower dresse des futurs sauvés ne correspond pas uniquement à eux seuls, alors qu'il est évident que c'est l'idée qui ressort des passages abordant ce point.

3 Bonne condition de cœur
  • Langue de bois:

Lorsque la Société Watch Tower fait référence à la condition de cœur et au fait que c'est Dieu qui juge, principalement dans les publications à destination du grand public comme dans la brochure de 2000, elle ne le fait que pour "adoucir" sa position et ainsi passer pour moins sectaire qu'elle ne l'est. En réalité, ce n'est pas tant la personne intérieure qui est pour elle un facteur participant au salut, mais surtout les œuvres concrètes qui se résument à l'adhésion à la Watch Tower par le baptême et la participation à ses rassemblements et à son prosélytisme.

De même, lorsqu'elle dit que des personnes qui ne sont pas Témoins à l'heure actuelle peuvent être sauvés, elle joue sur les mots, puisque cela implique forcément la conversion de ces personnes à la Watch Tower entre temps. Bien qu'elle répond "non" à la question de savoir si seuls les adeptes seront sauvés (cf. brochure de 2000), cela revient concrètement à dire "oui".

Ce qu'en pense l'adepte

De nombreux Témoins, à titre individuel et en privé, n'assument pas cette position, et ne croient pas que le salut sera réservé exclusivement aux membres de leur religion. Leur conscience, leur sens de la justice et leur gêne à assumer les propos de leur religion sur ce sujet les poussent à recourir à toutes sortes de circonvolutions afin de se montrer plus souples sur cette question, que ce soit lorsqu'ils évoquent cette doctrine à des gens de l'extérieur ou pour se rassurer eux-mêmes. Dans ce genre de cas, ils utilisent les raisonnements suivants — et ceci bien qu'ils ne trouvent aucun fondement dans les publications jéhovistes, voire même qu'il soit nécessaire de renier ces derniers:

Raisonnement du Témoin Pourquoi ce raisonnement ne tient pas
"C'est Dieu qui jugera!" Voilà qui ne coûte rien et qui est suffisamment vague pour que tant l'interlocuteur non-Témoin que le Témoin horrifié de penser que sa religion prévoit un massacre de 99% de la population l'interprètent comme ou se rassurent avec l'idée d'un salut étendu à bien plus de personnes que les seuls adeptes. S'il est vrai que même la Watch Tower déclare que c'est Dieu qui jugera à ce moment-là, il n'empêche qu'elle liste des critères bien précis qui correspondent au mode de vie jéhoviste et ainsi excluent la quasi-totalité des non-Témoins.
"De nombreuses personnes se joindront à l'organisation de Dieu juste avant la fin!" Les citations ci-dessus montrent que les publications de la Watch Tower infirment explicitement cette idée, puisque la "porte" de l'organisation sera fermée lorsque commencera la "grande tribulation".
"Dans certains pays, beaucoup de gens n'auront pas entendu parler du message des Témoins de Jéhovah, et comme Dieu ne peut être injuste, il jugera ces personnes sur la base de leur condition de cœur." Si ce raisonnement était valide, alors pourquoi les Témoins doivent-ils se démener pour faire connaître leur message au plus grand nombre? Car après tout, si Dieu ne peut pas en vouloir à des personnes ignorantes et donc décide de ne pas nécessairement les détruire mais de les juger sur leur condition de cœur, alors il ne sert à rien de prêcher, Dieu pouvant très bien procéder de la sorte avec tous les humains! Or, les publications jéhovistes sont très claires sur le sujet; par exemple, La Tour de Garde du 1er juillet 1988, page 28, déclare:
"La responsabilité des Témoins de Jéhovah, qui doivent prévenir les gens de l’approche du jugement divin, peut être comparée à celle qui fut confiée à Ézéchiel. Nommé guetteur de la nation d'Israël, il avait pour mission d’exhorter les Israélites à revenir de leurs voies mauvaises, sans quoi Dieu exécuterait sur eux son jugement. S'il ne faisait pas retentir cet avertissement, le jugement s’abattrait malgré tout sur les méchants, mais leur sang retomberait sur la tête du guetteur négligent. (...) Ainsi en est-il aujourd’hui de la classe du guetteur (...). [Les oints et la grande foule] doivent prêcher sans relâche la bonne nouvelle du Royaume de Dieu et dire aux humains que le jugement divin approche. De cette façon, ils ne se chargent d’aucune dette de sang."

Ainsi, cette publication est claire: ceux qui n'ont pas eu connaissance du message jéhoviste mourront.

"Au jour d'Har-Maguédôn, il sera plus facile pour un Témoin d'être sauvé puisqu'il aura pris sa décision de servir Dieu des années plus tôt!" Les publications n'ont jamais présenté l'adhésion au jéhovisme comme un meilleur moyen ou une facilité pour être sauvé, mais comme une condition indispensable, quoique non suffisante.

Voir aussi

Ressources sur le sujet

Références

  1. Arrowup.png Supplément à la Zion's Watch Tower, juin 1879
  2. Arrowup.png WTBTS (1993), Les Témoins de Jéhovah: Prédicateurs du Royaume de Dieu, Watch Tower Bible & Tract Society, p. 45
  3. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1923, pp. 310,311
  4. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1930, pp. 275-81
  5. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 1939, p. 170
  6. Arrowup.png La Tour de Garde (anglais), 15 mars 1986, p. 18
  7. Arrowup.png La Tour de Garde, 1er mars 1982, p. 17, § 4, article "'Restez éveillés et gardez votre équilibre'"
  8. Arrowup.png La Tour de Garde, 15 février 1997, p. 30, article "Questions des lecteurs"
  9. Arrowup.png Réveillez-vous!, 22 novembre 1984, p. 28
  10. Arrowup.png Blandre, Bernard (1987), Les Témoins de Jéhovah, un siècle d'histoire, Paris: Desclée de Brouwer, p. 121 (ISBN 978-2-2200-2640-4)