Utilisateur:Henrique/Manipulation

De Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah
< Utilisateur:Henrique
Révision datée du 1 mai 2006 à 19:54 par Henrique (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Projet d'article sur la manipulation

Echange avec un futur TJ pour servir de point de départ. (Il est aussi question ici de l'essence du jéhovisme, ce qui fait fondamentalement qu'il est ce qu'il est).

Mais sachez par exemple que les témoins ne vendent pas leurs revues, il les donnent à ceux qui le veulent bien, je crois que ceci vous à échappé.

Les TJ ne vendent plus leurs revues (ce qui était le cas il y a quelques années), mais est-ce également vrai pour tous les livres qui sont utilisés pour leurs "étude la Bible" ?

Quoiqu'il en soit, la Watch Tower s'y retrouve tout de même dans la mesure où ce sont les TJ proclamateurs qui commandent et achètent lesdites revues en fonction de ce qu'ils pensent "placer" en prédication et qui les "donnent" ensuite aux personnes intéressées. Et même si finalement il y a moins de personnes qui ont accepté des revues que prévu, c'est - à ma connaissance - le proclamateur qui paye finalement l'addition. Il faut savoir aussi que cette mesure a été prise en France pour limiter les problèmes de cette organisation avec le Fisc. De cette façon, la Watch Tower est probablement la seule société d'édition, ce qu'elle est essentiellement, dans le monde qui ne connaît aucun invendu tout en s'assurant une large diffusion par des canaux purement bénévoles, sans pour autant que son matériel soit distribué à perte (et même si cette Société ne gagne qu'un centime d'euro par publication, c'est au niveau mondial énorme).

Enfin, vous devriez vous procurer le livre Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens de Joule et Beauvois, vous verriez que le fait de distribuer des publications en porte à porte de façon gratuite est une façon d'engager plus facilement les gens qui les acceptent à aller plus loin. C'est en effet une technique de marketing courante qu'on trouve aussi à l'entrée des grands magazins quand on vous offre des échantillons gratuits : le "client" potentiel qui a accepté le produit a alors tendance à se sentir un minimum redevable vis-à-vis du geste qu'on a accompli pour lui, il va donc beaucoup plus facilement aller vers les produits de la marque dont on lui a donné un échantillon. En l'occurrence, la personne qui a accepté une revue TJ va beaucoup plus facilement accepter que les TJ reviennent pour leur fournir une étude "gratuite" de la Bible, même si cela présente pour elle un investissement de temps plus important que jeter un coup d'oeil à la revue initiale. Ensuite, d'engagements en engagements personnels, (venir une fois à une réunion, puis régulièrement, puis trois fois par semaines, puis aux assemblées, puis en prédication etc.) cette personne va finalement devenir elle-même TJ, c'est-à-dire non seulement un VRP bénévole au service de la société d'édition Watch Tower mais en même temps le client de cette société puisque c'est lui qui achète les produits qu'il "place" en prédication.

C'est comme si des personnes venaient chez vous pour vous "donner" du Coca-cola. Mais ici ce ne serait pas la firme Coca-cola qui engagerait des salariés pour distribuer des échantillons, non Cocal-Cola recruterait des distributeurs volontaires qui en plus payeraient pour pouvoir distribuer ces échantillons. Vous ne voyez pas l'arnaque ?

Alors effectivement, ce n'est pas vous qui pour l'instant êtes exploité, mais en ayant mis un pieds dans l'engrenage conçu par la Watch Tower, vous vous apprêtez gentiment à l'être bientôt et à amener par la suite d'autres personnes à mettre le pieds dans le même engrenage, tout en croyant sincèrement servir Dieu de cette façon.

Et sachez que ce n'est pas bien de vouloir "démonter" la foi, de personnes qui croient en Jéhovah

Je n'ai rien contre la foi en soi de qui que ce soit. Je pense que toute foi peut être discutée et que c'est ce qui fait la richesse de l'humanité, la possibilité du dialogue. Mais quand une foi prétend se faire passer pour un savoir, c'est en effet plus de dénonciation que de discussion qu'il s'agit. Or, pour ce qui est par exemple de la théorie de l'évolution, les TJ présentent leur créationnisme comme une alternative authentiquement scientifique, ce qui est une manipulation énorme, comme cela est démontré dans l'article sur ce sujet de mon site. Et plus encore, quand on exploite le besoin de croire des gens pour les amener amène devenir des esclaves volontaires au service d'une société d'édition en leur faisant croire qu'en fait ils servent non pas cette société d'édition mais Dieu lui-même, il y a une atteinte à la liberté que je ne peux que dénoncer.

Note : comme cela est décrit dans le livre de Joule et Beauvois, ce genre de techniques de manipulation par l'engagement progressif sont souvent utilisées pour susciter l'adhésion à des partis politiques ou des associations de bienfaisance. Pour susciter l'adhésion à un parti ou à une association, on invite d'abord à des actions peu coûteuses en termes de temps et d'investissement personnel (accepter un tract, signer une pétition, donner un peu d'argent... pour finir par devenir soi-même un colporteur bénévole des objectifs de l'association qui parfois donnera de son argent en plus du prix de son adhésion pour faire fonctionner son parti ou association). Les militants associatifs qui tentent de recruter des adhérents de cette façon pensent comme les TJ oeuvrer en fait à une cause juste. D'où d'ailleurs le titre de l'ouvrage des auteurs manipulation "à l'usage des honnêtes gens", qui n'hésitent pas à dire que si c'est pour le bien de l'humanité, il n'est pas moralement répréhensible d'user un peu de manipulation.

La différence est que le militant d'un parti ou d'une association œuvre à une action collective concrète qui ne se réduit pas aux activités de recrutement en tant que telles (mais on ne saurait en dire autant de partis d'essence totalitaires qui en refusant toute responsabilité concrète n'existent que pour rêver collectivement du grand soir, non pour s'efforcer de vivre concrètement ce rêve). Il recrute (éventuellement) des adhérents pour être plus nombreux à lutter contre la pollution dans la ville ou dans le monde, contre le capitalisme néo-libéral ou contre le danger rouge qui menace nos libertés, pour faire connaître les bienfaits sur la santé du yoga ou bien pour partager les bienfaits sociaux du football etc. De cette façon, l'activité de recrutement a une signification qui la déborde. Au contraire, le TJ recrute des TJ sans qu'il soit question de changer ou d'améliorer le monde tel qu'il est : il ne vise à recruter d'autres TJ et ne se forme à cela lors des réunions que pour que ces recrues puissent à leur tour recruter d'autres TJ qui en recruteront ensuite, sans projet d'action collective débordant de l'activité de recrutement en tant que telle. Certes, il s'agit théoriquement de sauver le plus de monde possible de la destruction à Har-Maguédon, mais cela reste du domaine du discours tant qu'Har-Maguédon ne s'est pas produit. Concrètement, la seule «œuvre» d'un TJ, susceptible de justifier son salut, est de recruter d'autres TJ.

Et la seule œuvre de la Watch Tower est de recruter des TJ qui l'alimenteront financièrement en étant à la fois et seulement ses clients et ses employés. Le militant d'une association, lui, est aussi en quelques sortes l'employeur : en tant que membre de l'association, il a voix au chapitre en ce qui concerne les choix d'actions collectives et les débats doctrinaires. Le TJ ne fait qu'avoir à s'adapter à un mécanisme déjà parfaitement ajusté, et qui n'a effectivement pas besoin d'être beaucoup réajusté avec le temps, puisque la seule réalité à laquelle il a effectivement affaire est la résistance plus ou moins grande des recrues potentielles, qui de fait s'appuie sur des ressorts psychologiques peu perméables au temps qui passe. Il n'est jamais appelé à participer aux décisions importantes concernant l'existence de son groupe, tout étant piloté depuis Brooklynn, et encore moins à débattre de certains points de docrine.

Autre note : si le TJ devait seulement payer le prix d'une adhésion pour recevoir l'enseignement religieux, il serait beaucoup moins motivé pour recruter d'autres adhérents, il pourrait se dire que Dieu œuvre à cela de toutes façons. En devant payer plutôt le prix des périodiques qu'il se propose de placer en prédication, il s'engage vis-à-vis de lui-même à les placer et il peut venir aux réunions avec l'idée qu'il se forme pour être toujours plus efficace dans cette activité de recrutement. C'est le mythe de Sysiphe.