Utilisateur:Henrique/Satan

De Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah
< Utilisateur:Henrique
Révision datée du 3 mai 2006 à 18:00 par Henrique (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Partir d'une description des doctrines propres de la WT à ce sujet.

Critique d'un point de vue exégétique

Dans la Bible, le serpent qui tente Adam et Eve n'est pas appelé Satan, ce n'est que plus tard (la Bible a été écrite sur une période couvrant quelques centaines d'années) que ce serpent sera identifié au diable, par Paul notamment. Textuellement, le shatan désigne d'abord un adversaire humain dans un conflit (livres de Samuel et des Rois), puis un accusateur ayant pour rôle de servir la justice, autrement dit un procureur. Ainsi le psalmiste demande à Dieu de lui envoyer un shatan pour traduire ses ennemis en justice !

Puis le nom commun shatan devient un nom propre dans Job et Zacharie. Dans Zacharie, Satan est l'ange qui accuse Josué d'avoir commis le péché mais il joue uniquement son rôle de procureur, Dieu pardonne à Josué et Satan ne s'y oppose pas. Dans Job, il accuse l'homme de n'être juste que par intérêt, Job est en effet le plus juste et pieux des hommes mais aussi le plus riche, c'est uniquement pour obtenir les bénédictions de Dieu qu'il pratique la justice et la piété : Dieu autorise alors Satan à le priver de tout, y compris de ses enfants que Satan fait mourir, pour voir si Job est toujours juste dans cette condition. Il joue alors le rôle de celui qui met à l'épreuve pour voir si l'homme est avec Dieu ou non. Ainsi quand, dans le nouveau testament, Pierre propose à Jésus de s'échapper pour éviter le supplice de la crucifixion, il est Satan : 'passe derrière Satan, cause de chute, tes vues ne sont pas de Dieu mais des hommes'... En testant l'homme, Satan le tente par de belles évocations, d'où son nom aussi de Lucifer (porteur de lumière).

Satan est ainsi au service de Dieu en tant qu'instrument de vérification de la profondeur de la foi des hommes, voire exécuteur de sa justice. *Parfois, il finit par être identifié à Dieu lui-même* : en II Samuel 24:1 Dieu se met en colère contre les israëlites et ordonne à David de faire un recensement de la population alors qu'en I Chroniques 21:1 c'est Satan qui est dit être en colère contre les israëlites et qui incite David à recenser la population ! Mais alors qu'il servait souvent à blanchir opportunément Dieu dans les malheurs du juste : c'est pas Dieu, c'est Satan. Ce n'est guère que dans le dernier livre du nouveau testament, l'Apocalypse, que Satan devient clairement celui qui du haut de son orgueil accuse Dieu lui-même d'être injuste et devient ainsi l'ennemi de Dieu, chassé du ciel et précipité sur la Terre pour y apporter le désordre.

Autres interprétations de la Bible quant à la nature de Satan

Mais comme le montre l'épisode de Pierre étant appelé Satan, pour qui a des yeux pour lire, c'est finalement l'homme lui-même qui est Satan, quand il divise et brise l'identité avec le divin, notamment en essayant de détourner le fils de l'homme de ses choix profonds en voulant le pousser à faire ce qu'il n'aurait pas fait par lui-même, en essayant ainsi de le couper de ses sentiments véritables d'amour.